Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMotörhead › Bad magic

Motörhead › Bad magic

  • 2015 - Udr, UDR 057P69 (1 cd)

cd | 13 titres | 42:56 min

  • 1 Victory or die [03:08]
  • 2 Thunder & lightning [03:06]
  • 3 Fire storm hotel [03:35]
  • 4 Shoot out all of your lights [03:15]
  • 5 The devil [02:54]
  • 6 Electricity [02:17]
  • 7 Evil eye [02:20]
  • 8 Teach them how to bleed [03:13]
  • 9 Till the end [04:05]
  • 10 Tell me who to kill [02:57]
  • 11 Choking on your screams [03:33]
  • 12 When the sky comes looking for you [02:58]
  • 13 Sympathy for the devil [reprise des Rolling Stones] [05:35]

enregistrement

Enregistré aux NRG North Hollywood, aux Maple Studios et au Grandmaster

line up

Phil Campbell (guitare, piano [13]), Mikkey Dee (batterie), Lemmy Kilmister (chant, basse)

Musiciens additionnels : Brian May (guitare [5])

chronique

Styles
rock
hard rock
Styles personnels
légendes du rock

Putain, là, on peut en être certain, Lemmy ne s'arrêtera jamais ! Il ira jusqu'au bout ! On l'a tous vu ces dernières années, les baisses de régime du bassiste (69 ans au compteur quand même !) sont monnaie courante, et il est assez courant que Motörhead soit contraint d'écourter un concert ou d'annuler une tournée ou partie de tournées à cause de la santé récalcitrante de son frontman. Et pourtant, de manière quasi-métronomique, tous les 2 ans/2 ans et demi, revoilà une nouvelle offrande de la part du "plus grand groupe de rock au monde". Franchement, après avoir vu le groupe au Hellfest cette année, j'étais plutôt pessimiste quant à ce "Bad magic" (qui fête par la même les 40 ans de carrière de la formation). Et pourtant... Cela fait 3 semaines que j'ai ce disque et que je l'écoute quasiment quotidiennement ! Vraiment je ne m'y attendais pas ! Quelle puissance ! Oui, oui, vous lisez bien ! L'album est super puissant. Ça démarre pied au plancher avec des "Victory or die" et surtout "Thunder & lightning" énormes, un peu comme si Lemmy était venu nous dire : "Vous me croyiez mort, hein ? Prenez-vous ça dans la gueule bande de morveux !". Alors bien évidemment, son chant se fait plus fatigué, mais absolument à aucun moment cela ne se ressent négativement lors de l'écoute de ce disque. Je dirais même que par moment, cela donne une légère touche noire et sombre (comme la pochette du disque) à l'ensemble. Autant je n'avais pas été super emballé par "Aftershock", son prédécesseur, que j'avais trouvé justement trop mou et trop bluesy, autant là, ce disque est résolument plus rentre-dedans et brut. Alors par contre, une chose est sûre, il ne possède pas une once d'originalité. On reconnaît à 100km le style inimitable du trio, tous les titres auraient pu apparaître sur les précédents disques de la formation. Si je devais faire une comparaison, je dirais qu'il se rapproche le plus d'"Overnight sensation" (ce qui n'est vraiment pas pour me déplaire) et qu'il est facilement le meilleur disque du groupe depuis "Kiss of death". On retrouve cette touche légèrement metal, notamment sur "The devil" sur lequel Brain May de Queen vient apporter sa contribution. D'ailleurs, le chant un peu moins puissant sied parfaitement à l'ambiance générale de ce morceau, idem pour le très bon "Choking on your screams". Mais ce qui est vraiment fort dans cet album, c'est qu'il n'y a pas de baisse de niveau, que ce soit avec les morceaux rapides, rock, que plus posés et calmes. Franchement, sur les 13 morceaux, on a une reprise - "Sympathy for the devil" des Stones particulièrement remarquable - et au moins 10 hits. Quand on continue album après album, à l'image d'AC/DC, à jouer du rock brut de décoffrage, il est indispensable d'avoir, d'une, une interprétation impeccable (et avec Phil Campbell à la gratte et Mikkey Dee aux fûts, ça ne pose pas trop de problème), et de deux, une inspiration toujours au rendez-vous ! Et c'est le cas ici !! Putain, mais par exemple cet "Evil eye", c'est un retour 20 ans en arrière avec une inspiration intacte ! Que du bonheur ! J'en pleurerais presque de voir ce mastodonte qui ne s'arrête jamais, qui a toujours la niaque, qui veux toujours et encore donner à ses fans, même quand la santé fait parfois défaut, et qui, toujours et encore et encore, crée sans arrêt des brûlots imparables ! 40 ans qu'on voit dans la rue des T-shirts Motörhead et 40 ans qu'ils nous assènent le plus pur et plus dur des rock n' roll ! Et en 2015, ils sont toujours là ! Merci, merci, merci !! N'en déplaise aux grincheux qui se plaignent sans cesse, certes les performances live sont parfois moins puissantes, mais voilà un vrai fan de rock qui, au lieu de rester chez lui, continue de faire ce qu'il sait faire de mieux, nous botter le cul à coup de rock n' roll, avec toujours autant de passion et d'envie. Ici, contrairement à tant d'autre, on ne ressent à aucun moment de la lassitude. Lemmy est une véritable légende vivante, il n'a plus rien à prouver, mais il continue, il aime le rock n' roll, il est l'un de ses plus fidèles ambassadeurs et il continue encore à balancer la purée ! Tellement hâte d'être en 2017 pour le successeur de cet excellent "Bad magic" !!

note       Publiée le mercredi 16 septembre 2015

partagez 'Bad magic' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Bad magic"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Bad magic".

ajoutez une note sur : "Bad magic"

Note moyenne :        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bad magic".

ajoutez un commentaire sur : "Bad magic"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bad magic".

Demonaz Vikernes › vendredi 16 août 2019 - 14:33  message privé !

4 ans après sa sortie, j'ai enfin pris le temps d'user cet album. Après un Aftershock prometteur (mais trop long) qui rectifiait le tir des 3 précédents, ce Bad Magic remet la barre encore un cran plus haut. 13 titres, dont 9 tueries absolues (le reste restant tout à fait acceptable), sortir un album pareil 40 ans de service, il n'y a que Motörhead pour faire ça. Et mention spéciale pour Campbell qui ne s'était pas autant donné depuis un moment ! Un disque digne de clore la discographie du groupe.

Note donnée au disque :       
Rastignac › samedi 4 novembre 2017 - 15:49  message privé !
avatar

Quelques temps après, cet album respire la coolitude la plus décontractée du gland.

vieille fessée › vendredi 22 janvier 2016 - 00:11  message privé !

Même si je m'y attendait de plus en plus, c'est bizarre ce vide. D'autant plus que pas mal de titres ou de paroles dans ce disque paraissent prophétique. Je pense que Lemmy devait le sentir venir lui aussi.

Je crois que je commencerai vraiment à réalisé d'ici seulement 2-3 ans, quand le prochain album de Motorhead ne sortira pas...

Note donnée au disque :       
Dead26 › mardi 29 décembre 2015 - 07:58  message privé !

.... RIP

Putain mais comme il avoine cet album.. et la 2 !

Note donnée au disque :       
SEN › mardi 29 décembre 2015 - 07:16  message privé !

Putain mais quelle année de merde, jusqu'au bout !

Note donnée au disque :