Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMotörhead › Blitzkrieg on Birmingham '77

Motörhead › Blitzkrieg on Birmingham '77

cd • 11 titres • 47:06 min

  • 1Motorhead03:22
  • 2Vibrator03:59
  • 3Keep us on the road05:55
  • 4The watcher05:08
  • 5Iron horse05:11
  • 6Leaving here02:59
  • 7On parole06:32
  • 8I'm your witchdoctor03:02
  • 9Train kept a rollin'03:46 [reprise de Tiny Bradshaw]
  • 10City kids04:32
  • 11White line fever02:40

enregistrement

Enregistré live le 3 juin 1977 au Town Hall de Birmingham

line up

Eddie Clarke ("Fast" Eddie Clarke) (guitare, chant), Lemmy Kilmister (chant, basse), Philthy Animal Taylor (batterie)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
gros rock

Un peu comme Deep Purple, Motörhead a toute une tripotée de différents live de toutes époques à être sortis au fil du temps. La différence, c'est que d'un côté, les sorties sont totalement officielles (pour la majorité...) alors que pour le trio britannique, il s'agit principalement de disques sortis sans l'accord du groupe. Ces derniers ne sont pas totalement des albums non officiels ou des bootlegs vu que souvent, les maisons de disques sortant ces objets ont obtenus le droit de le faire, le groupe ayant très mal géré ses droits au début de sa carrière... Donc voilà, en 1989, ce live datant de 1977 sort dans le plus grand secret et il faut bien l'admettre, ce "Blitzkrieg on Brimingham" n'est pas trop resté dans les annales. En plus de n'être pas soutenu par le groupe, les débuts de Motörhead, avant "Overkill" en 1979, ne correspondent pas à ce que le groupe a réalisé de mieux. Le power-trio veut devenir le groupe le plus bruyant de la planète et on peut dire qu'en 1977, il n'en est qu'à ses balbutiements, avec des titres certes joués très fort mais dont le niveau global reste assez faible. On peut s'en rendre compte facilement en jetant un coup d'œil et surtout une oreille aux albums de cette époque, leur premier ainsi qu'"On parole". Le style reste très basique, sorte de proto-rock avec une basse bien mise en avant et un chant bien rauque. Pour le reste, à part quelques restes de l'époque où Lemmy jouait avec Hawkwind, dont il s'est approprié les morceaux "Motörhead" et "The watcher" et en y ajoutant le presque bluesy "Iron horse", les autres titres sont très moyens et heureusement, le groupe a une bonne pèche sur scène pour booster le tout. On est encore loin du grand Motörhead qui connaîtra une carrière aussi flamboyante que puissante. La machine est encore à ce moment-là en rodage...

note       Publiée le dimanche 4 avril 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Blitzkrieg on Birmingham '77".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blitzkrieg on Birmingham '77".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blitzkrieg on Birmingham '77".

Demonaz Vikernes › lundi 20 février 2017 - 16:12 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

J'ai ce live sur la chouette compilation "Bite The Bullet". Loin d'être indispensable en effet, le What's words worth ? reste plus intéressant pour rester sur un enregistrement similaire.

Note donnée au disque :