Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMotörhead › Kiss of death

Motörhead › Kiss of death

cd | 13 titres

  • 1 Sucker
  • 2 One night stand
  • 3 Devil I know
  • 4 Trigger
  • 5 Under the gun
  • 6 God was never on your side
  • 7 Living in the past
  • 8 Christine
  • 9 Sword of glory
  • 10 Be my baby
  • 11 Kingdom of the worm
  • 12 Going down
  • 13 Whiplash

enregistrement

Enregistré aux Paramount Studios, aux NRG Studios et aux Maple Studios

line up

Phil Campbell (guitares), Mikkey Dee (batterie), Lemmy Kilmister (chant, basse)

chronique

Styles
metal
rock

Putain, mais tuez-le !! ha ha ha ! C'est impensable... "Comment peut on continuer à avoir une pêche pareille à près de 60 balais ?! Lemmy n'est pas humain et il nous enterrera tous.. Je pourrais pas dire si c'est le meilleur mais il est définitivement dans l'escadrille de tête! YAARGLAAAHH !" Ce commentaire d'un internaute (merci à lui), posté sur la page de l'album précédent du trio, "Inferno", résume très bien la situation. Sérieux... Lemmy a 60 ans. À 60 ans, on ne sort pas un chef d'œuvre ! Ben, quand on s'appelle Lemmy et qu'on est perfusé au Jack Daniel's, si ! Ce "Kiss of death" est un bijou. Du pur rock n' roll Motörheadien... dans toute sa force et sa diversité. Oui, diversité. Si y'en a encore qui pensent que Motörhead, c'est toujours la même chose, ils n'ont qu'à écouter cet opus. Il y a tout Motörhead résumé dedans, du gros speed rock/metal, du plus soft, du blues, du rapide, du lent, de la pêche... Ce nouvel album fait clairement référence à "Overnight sensation", on y retrouve les mêmes ingrédients, le même son, le même style et la même inspiration. Un titre comme "God was never on your side" est magistral et prouve, à l'instar d'"I don't believe a word", que ballade et mièvrerie ne sont pas forcément liés, tout ce morceau est intense et couillu ! Aussi, je trouve que le trio n'a jamais été aussi soudé qu'actuellement avec une fluidité, une complémentarité et une alchimie parfaites. Mikkey Dee conserve son statut de plus grand batteur de rock au monde sans soucis, tout comme Lemmy celui de meilleur bassiste avec son attaque inimitable au moignon de la corde !! Le titre "Be my baby" me fait bizarrement penser à du Ugly Kid Joe (avec qui Lemmy a collaboré...), "Kingdom of the worm" fait penser à "Sacrifice", "Christine" à "Love can't buy you money", bref, que du bon et de toute manière, on s'en fout, cet album est énorme, point, pas besoin d'en écrire une tartine ! Putain, mais Lemmy est Dieu et il n'a jamais été de votre côté (sauf si tu es blonde à forte poitrine et que tu bosses comme strip-teaseuse au Stringfellows de Londres ou de Paris) !! Non, Motörhead n'est pas mort, il s'amuse à l'embrasser et à balancer un très grand album, l'un de ses tout meilleurs !

note       Publiée le dimanche 24 septembre 2006

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

partagez 'Kiss of death' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Kiss of death"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Kiss of death".

ajoutez une note sur : "Kiss of death"

Note moyenne :        27 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Kiss of death".

ajoutez un commentaire sur : "Kiss of death"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Kiss of death".

Demonaz Vikernes › mardi 16 février 2016 - 11:23  message privé !

Je m'attendais à me manger une belle mandale avec cet album, un truc dans la continuité d'Inferno quoi. Les choses ont pas mal changé, c'est beaucoup moins dans ta gueule, très rock'n'roll finalement. Je vois pas trop le rapprochement avec Overnight Sensation, on a plutôt affaire à une sorte de March Ör Die avec la prod survitaminée d'Inferno. Ce côté tube facile qui fait pas mouche.

L'ouverture sur Sucker est propre, après ça se vautre bien comme il faut sur 2 pistes, à peine mieux sur Trigger. Under the Gun c'est LA réussite de l'album, efficace comme pas 2, du Motörhead top qualité. God Was never on your side est bien branlée, mais l'ennui c'est que c'est juste "Dead and Gone" en moins bien. Le reste c'est du pilotage automatique. ça semble bien fait, mais ça prend pas. Un bout de refrain sur Christine qui fait taper du pied, un bout d'intro de Sword of Glory qui dépote, un Kingdom of the Worm globalement pas mal mais peut mieux faire, jusqu'à un Whiplash qui démonte l'original. Un comble qu'une reprise soit dans le top 3 d'un album de Motörhead quand même...

Pas pu écouter la version réactualisée de RAMONES par contre, c'est de la merde cette idée de foutre des bonus différents sur des éditions différentes.

A l'arrivée cet album à tout pour plaire, je voudrai vraiment l'aimer, mais je peux pas m’empêcher de le trouver plus proche du fiasco Motorizer que de la réussite Inferno. Très déçu.

Note donnée au disque :       
vieille fessée › mardi 22 janvier 2013 - 05:46  message privé !

Sont côté tubesque peu déplaire, mais celui là est quand même fichtrement bon, l'un des, sinon le meilleurs de la période 2000-2010...

Note donnée au disque :       
heirophant › jeudi 17 juin 2010 - 14:16  message privé !

ringardos vulgos

Note donnée au disque :       
varg › mardi 17 novembre 2009 - 22:44  message privé !

ouais, lemmy montre qui est le patron, une nouvelle fois.

born to gulo › mardi 17 novembre 2009 - 22:10  message privé !

elle a un de ces parfums de démarrage en burnout, celle-là ... paf, l'album se termine, et il passe la supérieure, te laissant sur place comme un con sur ta bécane poussive

Note donnée au disque :