Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMotörhead › We play rock n' roll - Live at Montreux Jazz Festival '07

Motörhead › We play rock n' roll - Live at Montreux Jazz Festival '07

  • 2023 • Bmg music BMGCAT792DCD • 2 CD digipack

cd 1 • 10 titres • 48:39 min

  • 1Snaggletooth04:16
  • 2Stay clean02:48
  • 3Be my baby04:31
  • 4Killers04:09
  • 5Metropolis04:45
  • 6Over the top02:30
  • 7One night stand03:56
  • 8I got mine04:44
  • 9In the name of tragedy04:04
  • 10Sword of glory03:56

cd 2 • 9 titres • 48:28 min

  • 1Rosalie03:26 [reprise de Thin Lizzy]
  • 2Sacrifice07:56
  • 3Just 'cos you got the power06:06
  • 4Going to Brazil02:12
  • 5Killed by death05:53
  • 6Iron fist05:11
  • 7Whorehouse blues03:32
  • 8Ace of spades04:46
  • 9Overkill08:26

informations

Enregistré live le 7 juillet 2007 lors du Montreux Jazz Festival

line up

Phil Campbell (guitare), Mikkey Dee (batterie), Lemmy Kilmister (chant, basse)

chronique

  • speed rock

Deux ans après le "Louder than noise... Live in Berlin" enregistré en 2012, voici un nouvel album live de Motörhead qui sort. Bien évidemment, vu la notoriété du groupe et l'attachement du management du groupe à faire fructifier le nom via la commercialisation de tout un tas d'objets divers et variés à son effigie, il ne s'agit pas des seules sorties musicales de ces dernières années. Il y a toujours la série des grosses box des 40 ans de chacun de leurs album du début des années 80, mais aussi des séries de live au format vinyle dans un style proche des bootlegs, les fameuses "Löst tapes", à des tarifs prohibitifs hélas. Là, on a droit à un live sorti à grande échelle et bien produit, enregistré en 2007 au fameux festival de jazz à Montreux ! Oui, vous avez bien entendu, jazz et Motörhead.... A priori, des termes qui ne vont pas du tout ensemble. Et même après avoir écouté plusieurs fois ce live et avoir lu les notes du livret de l'album qui essayent d'expliquer le pourquoi du comment une telle association s'est mise en place, je n'arrive toujours pas à entrapercevoir un début de raisonnement pouvant rapprocher le speed rock direct, binaire et sans fioritures de Motörhead de la mouvance distinguée, pleine de swing et de ternaires du jazz. Mais après tout, pourquoi pas ! Bon, arrêtons ces tergiversations et allons à l'essentiel, ce double live ! Lemmy, Phil et Mikkey sont bien en Suisse ce 7 juillet 2007 et c'est parti pour une heure et demie de rock burné ! Parce que bon, après tout ce temps, vous connaissez la chanson, Motörhead, c'est du gros rock bien gras ultra puissant et joué avec un gros cœur. L'intérêt principal ici, en plus des classiques du groupe, est d'avoir des morceaux du dernier album en date, l'excellent "Kiss of death", sorti une dizaine de mois plus tôt à l'été 2006. On a donc droit à trois extraits qui s'intègrent parfaitement bien au reste du répertoire du trio, "Be my baby", "One night stand" et "Sword of glory", ce dernier n'étant, à ma connaissance, pas encore sorti officiellement en version live. On peut aussi rajouter en surprise du chef la reprise de Thin Lizzy, "Rosalie", dans un style plus classic rock et qui sert de premier single à ce live, ainsi que l'entrée en matière originale avec le très méconnu "Snaggletooth", l'un des inédits de la compilation "No remorse" datant de 1984, court, à peine plus de deux minutes, dans un style basique et direct de la période Kilmister-Clarke-Taylor. Pour le reste, que dire qui n'ait déjà été dit par le passé ? Motörhead reste un groupe de concerts, il fallait les avoir vus sur scène pour comprendre. Il s'agit de l'un des trios les plus énergiques et pêchus qui soit dans le monde du rock n' roll et ce concert ne fait pas défaut. Après la reprise de Thin Lizzy, on a droit à un pur best of varié du groupe, entre brûlots speed, rock/bluesy slow, solo de batterie, pur rock n' roll à l'ancienne, morceau acoustique et hits de légende, on a sur le deuxième CD un véritable condensé de ce qu'était Motörhead en live. Même le mal-aimé "Another perfect day" est présent via l'excellent "I got mine" sur le premier CD. Mikkey "best drummer in the world" Dee et Phil Campbell sont impeccables et Lemmy assure encore avec poigne et puissance dans la voix. Je garde quand même une préférence pour le live "Everything louder than everyone else" ou le DVD "Stage fright", mais ce live de 2007 reste tout de même un bon témoignage honnête d'un groupe de légende. On sait bien que ces sorties servent à fructifier l'héritage laissé par Lemmy et ses sbires, mais quand la qualité est au rendez-vous, cela vaut le coup de se laisse tenter. De toute manière, un enregistrement de qualité d'un live de Motörhead n'est jamais un problème !

note       Publiée le samedi 5 août 2023

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "We play rock n' roll - Live at Montreux Jazz Festival '07" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "We play rock n' roll - Live at Montreux Jazz Festival '07".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "We play rock n' roll - Live at Montreux Jazz Festival '07".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "We play rock n' roll - Live at Montreux Jazz Festival '07".

Etienne20399 Envoyez un message privé àEtienne20399

je n'ai vu Motorhead qu'une seule fois en 2015 au Hellfest donc vraiment pas dans les meilleures conditions. Je me rattrape en collectionant tout les lives du bombardier que je peux trouver celui ci ne fait pas tache et est de bonne qualitée je trouve les grands classiques sont joués avec des titres moins connus comme Whorehouse blues que j'adore (Lemmy en bluesman ca le fait)

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Décidément, les années post Inferno seront bien documentées pour ce qui est des concerts ! Mais comme pour le Live in Berlin, les titres plus rares (Snaggletooth, Sword Of Glory, Rosalie) m'ont plutôt fait plaisir. Et contrairement au concert précédent, le son et l’exécution sont au rendez-vous (bon malheureusement sauf sur le premier titre - l'un des mes favoris ! - où le groupe semble assez mal à l'aise et le son pas encore bien réglé. Dommage).

Pas indispensable, mais pas désagréable non plus. "Here's some Jazz for you...".

Note donnée au disque :