Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMarduk › Viktoria

Marduk › Viktoria

cd | 9 titres | 32:58 min

  • 1 Werwolf [02:02]
  • 2 June 44 [03:49]
  • 3 Equestrian bloodlust [02:51]
  • 4 Tiger I [04:12]
  • 5 Narva [04:31]
  • 6 The last fallen [04:25]
  • 7 Viktoria [03:06]
  • 8 The devil's song [03:46]
  • 9 Silent night [04:12]

enregistrement

Enregistré entre octobre 2017 et mars 2018 au Endarker Studio

line up

Fredrik Widigs (batterie), Mortuus (chant), Morgan Steinmeyer Håkansson (guitares), Devo (basse)

Musiciens additionnels : Ella Thornell (chant [1]), Moa Asp (chant [1]), Tuva Ekstrand (chant [1])

chronique

Trois ans après la sortie de "Frontschwein", voilà que les suédois de Marduk remettent le couvert avec son successeur, intitulé "Viktoria". Cela faisait quelques albums que le groupe, tout en gardant son style direct et aussi dévastateur qu'une avancée de panzers sur un champ de bataille, nous propose des morceaux inspirés et variés, alliant respect du passé et œil (ou canon) tourné vers l'avant. "Viktoria" est dans la droite lignée de son prédécesseur, surtout au niveau du thème guerrier totalement axé sur les conflits mondiaux du siècle dernier. L'album est court, à peine plus de 30 minutes, pour 9 morceaux. En cela, on pense directement au "Panzer division Marduk". Ceci dit, j'ai envie de dire que la comparaison s'arrête là. Contrairement à la déferlante sortie il y a 19 ans (ouais, là, tout de suite, ça fout un coup !), cette cuvée 2018 est beaucoup plus variée et bien moins brut de décoffrage. Certes, elle propose son lot de blasts dévastateurs caractéristiques du quatuor, mais le nombre de mid-tempos et de titres lents est non négligeable. Cela ne serait pas forcément problématique si l'inspiration avait elle été plus présente. N'y allons pas par quatre chemins, et ça me tue de le dire, vous connaissez tous mon attachement à la formation, mais force est de constater que l'album est décevant. Déjà, premier constat, il n'y a pas de morceaux qui sortent véritablement du lot et qui peuvent tenir la comparaison avec certains titres emblématiques de leurs derniers albums (sans parler des années 90 bien sûr) comme pouvaient l'être des "Souls for Belial", "Wartheland", "The blond beast", "Phosphorous redeemer", "The levelling dust" et tant d'autres. "Werwolf" est un titre singulier pour le groupe, très court, sans fioritures, rappelant Bathory et l'atmosphère des années 80, mais le résultat manque de conviction avec des arrêts quand on voudrait un titre sans à coups qui défonce tout sur son passage. "June 44" possède de bonnes choses mais certaines lignes de chant sont très surprenantes, rendant le tout très moyen. "Tiger I" est un morceau (trop) lent, lassant et dont la fin plus speed et brutale aurait pu être mieux exploitée si elle avait servi comme enchainement vers une deuxième partie d'un morceau plus ambitieux et travaillé, mais en fait non, le titre s'arrête alors qu'il commençait à prendre une autre ampleur. Dommage. Le niveau remonte sensiblement à partir de "Narva" jusqu'à "The devil's song". Ces quatre morceaux nous rappellent que Marduk est un véritable rouleau-compresseur avec des riffs intenses et une rythmique de plomb. Voilà, c'est ça que j'aime chez eux et c'est hélas peu présent ici, à peine une moitié de disque. La fin de l'album fait retomber la pression avec un autre morceau lent, "Silent night", qui n'aide pas le disque et nous laisse sur un goût d'inachevé. Je ne vais pas non plus dire que le disque est mauvais, son côté direct et sa courte durée font qu'il s'écoute plutôt bien. La base et l'identité du groupe sont quand même présentes du début à la fin, Mortuus s’époumone comme à son habitude comme si sa vie en dépendait et le style de riffs de Morgan est toujours là. Mais c'est surtout en comparaison avec leurs albums précédents que le constat est dur. "Viktoria" souffre véritablement de la comparaison avec "Frontschwein", surtout avec un concept si proche. Il ne s'agit pas d'un album loupé mais on a l'impression que les morceaux n'ont pas été exploités aussi bien que ce qu'ils auraient pu, les riffs étant quand même dans leur globalité franchement bons, et il manque clairement d'efficacité sur l'ensemble du disque. Dommage.

note       Publiée le dimanche 9 septembre 2018

partagez 'Viktoria' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Viktoria"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Viktoria".

ajoutez une note sur : "Viktoria"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Viktoria".

ajoutez un commentaire sur : "Viktoria"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Viktoria".

Demonaz Vikernes › mardi 11 septembre 2018 - 14:57  message privé !

Réussite, encore mieux que le précédent.

born to gulo › dimanche 9 septembre 2018 - 22:18  message privé !

La fureur. Oops, no pun intended.

Note donnée au disque :