Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › Wacken open air 2000

Ce document est lié :
 - aux groupes / artistes Ancient, Entombed, Black Label Society, Iced Earth, Venom, Hypocrisy, Morbid Angel, Immortal, Six Feet Under, Marduk, Vader, Dark Funeral

Wacken open air 2000

par Nicko › lundi 19 septembre 2005

Chronique

Onzième édition du "Wacken Open Air" Festival ! Déjà, dans le car qui nous amène jusqu'au site, on nous annonce 2 choses : le split d'Angra et l'annulation de l'une des têtes d'affiche, Thin Lizzy. Dommage ! Les hostilités commencent le vendredi 4 août à 13 heures avec l'arrivée sur scène des Polonais de Vader. On m'avait dit que ce groupe sur scène était une vraie tuerie. Je dois dire que je suis un peu resté sur ma faim, j'ai trouvé leur death-metal très conventionnel et sans grosse originalité. Après un court passage au niveau des divers stands, je reviens vers la "Black Stage" avec l'entrée en piste de Dark Funeral. Là, j'ai été surpris ! Ils ont été particulièrement bons, eux, qui ont la réputation d'être mauvais en live. Leur black-metal reste cependant assez peu recherché à mon goût, à part la fin du set ("Apprentice of Satan" et "My dark desires"). Ils ont même pu jouer un dernier court titre au moment de présenter leur nouveau batteur. La suite immédiate des événements ne me convenant pas, j'ai décidé d'aller faire un petit tour en ville. Retour prévu 2 heures plus tard pour Marduk. Et là, grosse surprise, ce n'est pas les suèdois qui montent sur scène, mais les norvégiens d'Immortal ! On a craint l'annulation de Marduk, mais heureusement ils joueront après Immortal. Donc, nous voici prêt pour voyager vers les contrées glaciales norvégiennes.

Le set ne se composera que de morceaux des 2 derniers albums (sauf le rappel). J'ai été personnellement un peu déçu (j'avais préféré le concert parisien au Club Dunois en 1999), le son n'était vraiment pas bon, surtout au niveau de la batterie, cependant le groupe ne s'en est pas trop mal sorti en général et le rappel, le magnifique "Blashyrkh", a bien remonté le niveau. Ensuite, le groupe italien Rhapsody enchaine sur la "True Metal Stage". Le set sera le même que lors de la précédente tournée avec Stratovarius. J'ai pu noter tout de même une nette amélioration depuis les dernières fois que je les avais vu. Ils sont bien plus à l'aise sur scène et le son était bon, enfin ! La bande à Fabio Lione est encore sur scène à remercier le public que déjà on entend Legion de Marduk qui commence à s'époumoner sur la "Black Stage". Finalement le groupe est là et bien là, et ils n'oublieront pas de saluer et de remercier Immortal d'avoir jouer plus tôt dans la journée ! Tout le set sera d'une brutalité inouïe, de "Panzer division Marduk" à "Obedience" en passant par "Infernal eternal". Marduk mérite bien sa réputation de groupe de black-metal le plus brutal et le plus efficace sur scène. Sur la "True Metal Stage", c'est déjà les finlandais de Stratovarius qui commencent avec les premières notes de "Hunting high and low". Comme d'habitude, la mécanique est bien huilée et la performance est parfaite. Seul accro, durant l'intro de "S.O.S.", le chanteur Timo Kotipelto se blesse au poignet gauche lors d'une explosion pyrotechnique. Le 1er couplet ne sera donc pas chanté et Timo terminera la chanson avec une serviette au bras et le concert avec un bandage. Après un court arrêt pour reprendre quelques forces et réaliser quelques achats, on retrouve les américains d'Iced Earth. Grosse déception, leur power-metal manque cruellement de... puissance justement ! Les seuls bons titres seront les reprises de Black Sabbath "Electric funeral" et d'Iron Maiden "The trooper". On a ensuite droit à l'un des groupes de Peter Tägtgren, Hypocrisy. Leur death-metal est vraiment original et très bien senti, avec l'utilisation de claviers. Je ne m'attendais pas à cela. Pour conclure cette journée sur la "True Metal Stage", on nous propose les allemands de Gamma Ray. Ils ne font que du speed-metal assez peu original et franchement pas au niveau de leurs compatriotes d'Helloween. Sur ce, je vais aller retrouver ma tente pour essayer de dormir un peu, sans oublier de dire que, parait-il, Six Feet Under a réalisé un très bon concert, avec notamment une reprise assez personnelle de "T.N.T." d'AC/DC et que Chris Barnes était en forme.

Le lendemain, le coup d'envoi est fixé à 10 heures du matin !!!! Ils sont vraiment durs avec nous ces allemands ! On retrouve sur la "Party Stage" le groupe Frääg Band (inconnu au bataillon !) qui évolue dans un registre très proche de Black Sabbath (à ce niveau-là, je dirais même que c'est de la copie.). Une demi-heure plus tard, c'est Freedom Call qui commence sur la "True Metal Stage". Pas grand chose à dire tellement leur heavy est banal et qu'ils manquent d'expérience sur scène. Ensuite, petit cocorico sur la "Wet Stage" avec le seul groupe français du festival, Nightmare. Et bien, franchement, ils ont été bons ! Ils évoluent dans un style proche d'Iron Maiden avec des compos intéressantes, vraiment un bon concert. Sur les coups de midi, c'est au tour de Labyrinth de nous interpréter du heavy-metal bien mélodique. Le chanteur est très bon ! Là-dessus, on ne peut rien y redire. Pour le reste, je dois admettre que je m'attendais à mieux, mais bon, c'était pas mal du tout, surtout avec le superbe "Lady lost in time". Ensuite, tous les yeux sont braqués sur la "Black Stage" et plus particulièrement sur la chanteuse d'Ancient, aux charmes... certains !!! Vraiment très jolie la demoiselle ! Musicalement, les norvégiens se débrouillent très bien, ils ont enfin appris à jouer et la construction de leurs morceaux en a surpris plus d'un. De plus, la demoiselle chante aussi bien dans un registre clair et mélodique que dans un style franchement black et criard ! (Je vous assure, c'était vraiment impressionnant !).

Après cela, un petit tour pour voir un revenant, Blaze Bailey et son groupe Blaze. Musicalement, on ne change pas une recette qui marche, c'est une copie conforme de ce que le chanteur faisait chez Iron Maiden. Ensuite, il est temps de se restaurer un peu pour revenir au moment où arrive Entombed. Enorme claque !! Je ne connaissais pas, et bien, je dois dire que j'ai été ultra-impressionné. La maitrise est totale, l'osmose avec le public est parfaite, et la puissance.... QUELLE PUISSANCE !!! Pour moi, c'est la révélation de festival ! Sur la "True Metal Stage", changement de décors avec les finlandais de Nightwish. J'espérais beaucoup de ce concert et, ma foi, j'ai été extrêmement déçu. On ne fait pas un concert ou un CD avec comme seul intérêt le chant. C'est sûr, la chanteuse est parfaite, 10/10 sans aucune contestation possible, en plus, sur scène, elle donne vraiment le paquet. Mais musicalement, il n'y a aucune originalité, aucune recherche particulière, c'est franchement lassant à la longue, surtout que les autres musiciens restent amorphes. Autre très grand changement de style avec les américains de Morbid Angel. Gros death-metal, ultra-bourrin, et personnellement, j'ai trouvé que c'était du bourrinnage gratuit sans aucun génie, aucune inspiration. Le chanteur est banal, les changements de rythmes sont sans queues ni têtes, vraiment aucun intérêt. Cependant, presque tout le monde a adoré !! J'aurais mieux fait d'aller voir les Spiritual Beggars sur la "Party Stage".

Ensuite gros break, je vais manger et terminer de dépenser mes deutsch-marks pour ne revenir que 4 heures plus tard. Au passage, j'ai loupé DORO, groupe allemand, Rose Tattoo, les revenants australiens et les Twisted Sisters (!!!) (et oui, ils sont toujours vivants!). J'ai tout de même eu une petite dédicace de Zakk Wylde aussi entre-temps. Me voici donc pour voir les inventeurs du black-metal, Venom ! Le public est vraiment surexcité, d'ailleurs, cela en devenait franchement violent, surtout dans les premiers rangs. Musicalement, tous les classiques sont joués ("Black metal", "Countess Bathory", "Welcome to hell", j'en passe et des meilleurs), mais le son est étrangement peu puissant et cela fait assez bizarre de voir Venom bien jouer ! Enfin, sur les coups d'une heure du matin, le meilleur du festival ! Le Black Label Society de Zakk Wylde. Tous les autres peuvent aller se coucher, le guitariste est extraordinaire. On peut remarquer le résultat d'un apprentissage et d'une éducation "made in Ozzy" ! Le mal de tête, on l'oublie rapidement, la puissance est là et franchement j'ai jamais vu cela, une maitrise aussi parfaite avec un son de guitare aussi saturé. La perfection est proche. Je n'avais pas aimé leur dernier album, mais là, on oublie tout, c'est autre chose !! On a même droit à un "War pigs" (Black Sabbath) de derrière les fagots. La meilleure reprise de ce titre qui m'ai été donné d'entendre. Avec à la fin un petit "No more tears" (Ozzy) très personnel et ne manquant pas d'intérêt. Enfin, pour clôturer le festival sur la "Black Stage", rien de tel qu'un petit show sexe de Chantal Chevalier !!! Franchement c'était pitoyable !!! Le seul truc de bien était le fond sonor, AC/DC, le reste, sans intérêt. J'en rigole encore ! Pour conclure, comme nous sommes en Allemagne, du rock/punk teuton est programmé à 2 heures 15 avec Onkel Tom et la méga-star (!!!) Tom Angelripper ! On peut aussi rajouter que le groupe Knorkator est à éviter !! Derrière ce nom pouvant faire penser à un groupe de Black/Viking se cache un groupe d'indus plutôt penché sado-masochisme !!!

Voilà tout sur cette 11ème édition du festival. On est prêt à défaire la tente et à reprendre le car pour revenir 13 heures plus tard sur Paris en se disant : "L'année prochaine, on le refait !"

Mots clés : Festival, Wacken Open Air, Allemagne, Nicko, concert et metal

Dernière mise à jour du document : lundi 19 septembre 2005

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre