Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › MARDUK - La Locomotive, Paris, 30.aoû.2005

Ce document est lié :
 - au groupe / artiste Marduk

MARDUK - La Locomotive, Paris, 30.aoû.2005

par Nicko › mercredi 31 août 2005

Première partie

Mystic Circle

Line-up

Mortuus (chant), Morgan Steinmeyer Hakansson (guitare), Devo Andersson (basse), Emil Dragutinovic (batterie)

Chronique

Alors que nous ne sommes encore qu'au mois d'août, voici que déboulent déjà les premiers concerts de la rentrée. Pour ma part, le premier concert de la rentrée, c'est celui-là. Autant dire qu'on a connu une remise dans la bain plus douce... Pour ce concert de Marduk (premier concert parisien hors festival depuis près de 4 ans), l'affluence n'est pas si grande que celà. C'est pour cette raison qu'on a droit à la petite Loco pour accueillir les Suèdois. En guise d'apéro, Mystic Circle a la charge d'ouvrir. Leur black/thrash n'est pas mauvais du tout, mais il manque cruellement d'originalité. Alors certes, le groupe s'en sort bien et on voit bien qu'il possède une bonne expérience de la scène, mais bon, leur set a été loin de me plaire jusqu'au bout. D'autant plus qu'on a eu droit à une reprise (un massacre plutôt...) du "Raining blood" de Slayer. Bref, une première partie potable, mais sans plus. Par la suite, on a eu droit à une petite demi-heure de... chants Grégoriens ! Après tout, pourquoi pas... Après cet intermède original, les quatre membres de Marduk entrent en scène pour commencer avec un "Hangman of Prague" bien brutal mais avec un son méga-pourri. Heureusement, en 3 morceaux, tout est résolu et à partir de "Seven angels, seven trumpets" (étonnant, mais excellent et bien sombre), le concert peut véritablement comencer pour moi. On sent Mortuus beaucoup plus impliqué dans le concert que lors de la prestation du groupe lors du X-Mas en décembre dernier. Il laisse éclater sa rage sans problème et il se lache bien plus qu'auparavant. Pour le reste, l'heure et quart que dura le concert fin super intense avec une set-list intéressante piochant dans toute la discographie du groupe, de "Burn my coffin" en passant par "Baptizm by fire" (enchainé à "Panzer division Marduk" !) sans oublier des morceaux plus récents comme "To the death's head true" ou encore "Steel inferno" du dernier album. On peut noter aussi des interludes instrumentaux bien spés entre chaque morceau. Le point culminant aura été un "With Satan and victorious weapons" dantesque avec un Emil totalement déchainé derrière ses fûts. Le point négatif s'est situé au niveau de la salle. Les personnes tout devant se trouvaient en effet sur les marches d'escaliers menant à la scène ce qui fait qu'il était bien difficile de voir quelque chose pour les autres personnes derrière qui, de plus, se trouvaient en contre-bas. Ce fût bien le seul problème du concert qui fût, comme très souvent avec Marduk, magistral avec une fin excellente sur "Blutrache". Bref, encore une fois, Marduk prouve qu'il est le maitre sur scène au niveau du black metal avec un set très intense et sombre.

Mots clés : Marduk, concert, Paris, Plague Angel, black metal et Suède

Dernière mise à jour du document : mercredi 31 août 2005

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre