Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCAlice Cooper › "Old school": 1964-1974

Alice Cooper › "Old school": 1964-1974

cd1 | 16 titres | 70:12 min

  • Treasures One
  • 1 No price tag [Spiders] [02:07]
  • 2 Nobody likes me [Pretties for you demo] [04:25]
  • 3 On a train trip [Pretties for you demo] [04:23]
  • 4 Reflected [Pretties for you demo] [02:50]
  • 5 Easy action version two [Radio ad] [01:05]
  • 6 Mr and Misdemeanor [Chicago underground] [03:11]
  • 7 Fields of regret [Chicago underground] [08:41]
  • 8 I'm eighteen [Chicago underground] [11:10]
  • 9 Love it to death [Radio ad] [01:01]
  • 10 I'm eighteen [Love it to death pre-production] [05:20]
  • 11 Be my lover [Killer demo] [03:14]
  • 12 Killer [Killer demo] [06:37]
  • 13 Halo of flies [Killer demo] [08:31]
  • 14 Tornado warning [Desperado - Killer demo] [03:27]
  • 15 Killer [Radio ad] [01:01]
  • 16 Is it my body [Live a Seattle] [03:02]

cd2 | 16 titres | 61:42 min

  • Treasures Two
  • 1 Akron Rubber Bowl ad [Radio ad] [01:12]
  • 2 School's out [live à Mar Y Sol] [07:07]
  • 3 Kids session [School's out kids session] [04:54]
  • 4 Outtakes/Luney Tune [School's out pre-production] [07:13]
  • 5 Outtakes/My stars [School's out pre-production] [06:30]
  • 6 School's out [School's out demo] [03:32]
  • 7 Under my wheels [live au Madison Square Garden] [05:09]
  • 8 Teenage mament '74 [Muscle of love demo & rehearsals] [04:01]
  • 9 Never been sold before [Muscle of love demo & rehearsals] [04:56]
  • 10 Working up a sweat [Muscle of love demo & rehearsals] [03:38]
  • 11 Muscle of love [Muscle of love demo & rehearsals] [03:12]
  • 12 Teenage lament '74 [Muscle of love pre-production] [03:06]
  • 13 Muscle of love [Radio ad] [01:03]
  • 14 Good to see you Alice Cooper [Radio ad] [00:34]
  • 15 Muscle of love [Rio] [04:35]
  • 16 Greatest hits [Radio ad] [00:52]

cd3 | 1 titre | 68:59 min

  • In their own words
  • 1 "Alice Cooper interview disc" sur 41 pistes [untitled]

cd4 | 12 titres | 54:39 min | bootleg cd

  • Killer live St. Louis 1971
  • 1 Intro [00:13]
  • 2 Be my lover [intro] [01:17]
  • 3 Be my lover [03:44]
  • 4 You drive me nervous [02:20]
  • 5 Yeah, yeah, yeah [04:04]
  • 6 I'm eighteen [04:33]
  • 7 Halo of flies [09:25]
  • 8 Is it my body [07:37]
  • 9 Dead babies [05:31]
  • 10 Killer [07:45]
  • 11 Long way to go [03:01]
  • 12 Under my wheels [05:04]

enregistrement

Enregistré entre 1966 et 1974

line up

Michael Bruce (guitares, claviers), Glen Buxton (guitares), Alice Cooper (chant), Dennis Dunaway (basse), Neal Smith (batterie)

chronique

Les fonds de tiroirs... Les grands artistes qui ont une carrière longue, mais longue, ont souvent tendance à sortir des coffrets ou des compilations qui ne sont pas des best of, mais des trucs avec pleins d'inédits, de chutes de studio, etc. Et là-dedans, il y a souvent à boire et à manger. Et ce n'est pas toujours évident au premier abord de flairer le truc foireux. Soit ça peut être excellent comme le "Prince of darkness" d'Ozzy Osbourne ou alors ça peut être tout simplement inutile comme par exemple avec les innombrables sorties de Deep Purple. Alice Cooper nous avait déjà fait le coup de la box 4-CD avec le "Life and crimes of Alice Cooper" qui était vraiment très sympa. Et voilà qu'il remet le couvert en 2011 avec ce "Old School" qui est censé représenté des inédites de la période 1964-1974. Alors en fait, c'est trompeur, parce que sur la période 1964-1969, il n'y a... qu'un seul titre ! Le coffret est focalisé sur la période Alice Cooper Band, avec pour débuter un titre des Spiders de 1966. Au programme, on a droit à 4 CD et pour ainsi dire que de l'inédit ou du difficile à chopper. Déjà, on est rassuré. Les deux premiers CD sont remplis de version démo ou alternative de titres des albums d'Alice Cooper jusqu'à "Muscle of love" en omettant complètement l'album "Billion dollar babies" (mais pourquoi donc ??). Le problème dans ces cas-là, c'est que ces versions sont de moins bonne qualité que les versions albums. On pourrait trouver le côté brut de décoffrage et moins arrangé intéressant, mais en fait ici, non ! Il n'y a pas spécialement d'énergie déployée, le son est vraiment faiblard et il faut bien reconnaître que ça n'apporte pas grand chose à ce qu'on connait déjà du groupe. Je passe sur les jingles de pub annonçant les sorties d'albums. Là, je reste dubitatif devant l'intérêt d'insérer ce genre de "titres" dans cette box. On peut quand même noter deux versions de "I'm eighteen" qui pour le coup apportent vraiment quelque chose de nouveau. La première, du long de ses 11 minutes, possède un tempo plus lent et des solos à rallonge sympa. La deuxième est plus proche de l'originale, mais avec une atmosphère noire appréciable. L'ambiance fait très château hanté et ce, malgré un son vraiment pourri (mais vraiment !). Il y a un p'tit côté psychédélique rafraîchissant dans ces versions. Après, faut avouer, ces moments décalés sont plutôt rares sur ces deux premiers CD. On a tout de même droit à un truc assez fun, les sessions d'enregistrements des chœurs d'enfant pour le titre "School's out". L'intérêt musical est ici limité mais par contre, on ressent bien l'ambiance du studio avec les discussions entre les gamins et Alice entre chaque prise. Disons que c'est assez décalé d'avoir accès à ce genre de choses. Pour le reste, il n'y a pas grand chose qui m'a véritablement subjugué. Le troisième CD est encore plus destiné aux fans hardcore. Il s'agit d'un disque d'interviews d'Alice durant quand même 70 minutes. Pour le coup, la maîtrise de l'anglais est obligatoire et je dirais même qu'il faut avoir un très bon niveau pour bien comprendre ce qui est dit. Perso, j'aurais préféré 100 fois avec la retranscription (même en anglais) de ces échanges dans le livret. Justement, le livret, parlons-en. Il est vraiment très sympa, bien fourni avec des tonnes de photos d'époques, une petite bio obligatoire, le tout permettant de mieux comprendre l'ambiance des débuts du groupe. Enfin, le quatrième CD est certainement ce qui est le plus intéressant de cette box. Il s'agit d'un live de plus d'une heure à Saint-Louis en 1971. Le son est digne d'un bootleg de l'époque, sans véritable effort pour le rendre plus audible. Donc le son est très peu puissant avec une guitare bien saturée au premier plan et une batterie sans relief avec des coups de cymbales assez abominables. Mais par contre, la performance du groupe est vraiment convaincante et là, on a vraiment un témoignage honnête et véridique de l'époque. Et c'est le CD de la box que je ré-écoute le plus souvent. Au final, on a quand même une box qui fait très fourre-tout avec beaucoup de remplissage inutile et quelques moments sympas, des p'tites pépites et des curiosités qui ne sont destinées qu'aux fans ultimes d'Alice Cooper. Là où "The life and crimes of Alice Cooper" pouvait permettre aux novices de découvrir l'artiste, cet "Old school" porte très bien son nom et n'est pas du tout orienté best of.

note       Publiée le dimanche 13 octobre 2013

partagez '"Old school": 1964-1974' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : ""Old school": 1964-1974"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur ""Old school": 1964-1974".

ajoutez une note sur : ""Old school": 1964-1974"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur ""Old school": 1964-1974".

ajoutez un commentaire sur : ""Old school": 1964-1974"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur ""Old school": 1964-1974".