Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMarduk › Frontschwein

Marduk › Frontschwein

cd | 11 titres | 52:39 min

  • 1 Frontschwein [03:13]
  • 2 The blond beast [04:26]
  • 3 Afrika [04:00]
  • 4 Wartheland [04:17]
  • 5 Rope of regret [03:52]
  • 6 Between the wolf-packs [04:28]
  • 7 Nebelwerfer [06:17]
  • 8 Falaise: Cauldron of blood [04:58]
  • 9 Doomsday elite [08:11]
  • 10 503 [05:12]
  • 11 Thousand-fold death [03:45]

enregistrement

Enregistré au Endarker Studio en septembre et octobre 2014

line up

Fredrik Widigs (batterie), Mortuus (chant), Morgan Steinmeyer Håkansson (guitares), Devo Andersson (basse)

remarques

La version Digibook possède une pochette différente et contient un bonus track : 12/ Warschau III: Necropolis

chronique

Trois ans après "Serpent sermon", les suédois vétérans (25 ans d'expériences tout de même) sont de retour avec un treizième album ! Autant le concept du précédent album tournait autour du satanisme, ici ce "Frontschwein" marque le retour de Marduk avec un disque entièrement basé sur la guerre et notamment la deuxième guerre mondiale. Un moment, j'ai pensé que le groupe allait nous faire un concept sur la première guerre mondiale ("Front schwein" était le nom que se donnaient les soldats allemands pendant la guerre de 14-18) vu qu'on fêtait le premier centenaire de cette guerre. Mais en fait, non, Marduk restait fidèle au conflit 39-45. Au programme ici, la guerre de A à Z et surtout sur tous les fronts ! Tout le monde y passe, on retrouve Prague ("The blond beast"), la Normandie ("Falaise: Cauldron of blood"), la Pologne ("Wartheland"), l'Afrique ("Afrika"), l'Europe entière ("503"), bref ici, grâce au Professeur Håkansson, vous pouvez avoir votre bac Histoire mention très bien sans problème ! Toutes les atrocités et horreurs de la guerre y passent. Musicalement, forcément, avec un tel concept, ça défouraille sévère. Mais on n'est loin, très loin d'une resucée du "Panzer division Marduk". Non, l'album est ici beaucoup plus varié. C'est d'ailleurs ce qui donne toute sa force à ce disque. "Frontschwein" n'est pas du tout monotone, il s'écoute super bien. La première moitié du disque est une pure merveille. Le morceau-titre ainsi que "Rope of regret" sont des brûlots ultra-bourrins dans la pure tradition mardukienne alors que "The blond beast" et son rythme mid-tempo fait directement penser à du Funeral Mist (au moins, on sait quels sont les titres écrits par Mortuus !). "Wartheland" est pour moi le meilleur morceau de l'album, varié avec sa partie mid-tempo ultra-convaincante. L'album perd légèrement en intensité avec "Between the wolf-packs" et "Falaise: Cauldron of blood", trop communs alors que "Nebelwerfer" est mal placé entre ces deux titres moyens. De plus, son rythme pachydermique aurait dû être le climax de ce disque. Hélas des longueurs et quelques ambiances limite viking ne m'ont pas convaincus plus que cela. La fin de l'album est beaucoup plus intéressante. "Doomsday elite" est un morceau rappelant à nouveau Funeral Mist avec une intro tout en progression et une structure à géométrie variable, l'un des morceaux les mieux réussis de l'album et l'un des plus diversifiés du répertoire de la formation, s'étalant sur plus de 8 minutes. Avec "503", on aurait pu penser à une suite au "502" du "Panzer division album", mais en fait, musicalement, c'est tout autre chose, un morceau mid-tempo, telle une procession ou... un défilé militaire. Mortuus se déchaîne ensuite totalement sur le dernier morceau avec une performance hallucinante. Son débit est tout bonnement bluffant. "Darkness it shall be" paraît bien pâle à côté... Mais au-delà de cette performance, ce titre est magistral avec des évolutions qui sont très judicieuses et bien senties. D'ailleurs, d'un point de vue général, comme à chaque fois, Mortuus se donne comme si sa vie en dépendait, sans aucune retenue. Le nouveau batteur, Widigs, est quant à lui un très bon renfort au groupe, certes moins technique que Lars Broddesson, mais avec une énergie et une explosivité totalement appropriées à un tel disque. Aussi, ce qui me frappe avec cet album, d'un point de vue général, c'est sa maturité et sa production. Je pense qu'on a ici l'album le mieux produit de la formation, les instruments sont admirablement bien équilibrés entre eux. On entend très distinctement la basse de Devo qui apporte une réelle lourdeur et une noirceur tenace à l'ensemble. L'écriture des morceaux est bien plus riche et recherchée que par le passé. De ce point de vue, la comparaison avec le "Panzer division Marduk", qui a le même concept, est sans appel. Je ne parle pas en terme de qualité finale, mais en terme de recherche musicale. La mise en musique de la guerre a rarement été aussi bien retranscrite selon moi. Pour conclure, ce nouvel album est une réussite totale, très varié pour un disque avec un tel concept. Marduk nous prouve une nouvelle fois que le quatuor sait se renouveler tout en restant intègre et fidèle à sa réputation sulfureuse. J'ai à nouveau hâte de découvrir ce nouveau disque en concert !

note       Publiée le lundi 2 février 2015

partagez 'Frontschwein' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Frontschwein"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Frontschwein".

ajoutez une note sur : "Frontschwein"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Frontschwein".

ajoutez un commentaire sur : "Frontschwein"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Frontschwein".

Klarinetthor › lundi 2 février 2015 - 23:48  message privé !

Oui, bonne surprise, j'avais décroché Marduk après Rom, mais celui-ci va tourner, c'est pas aussi brutal que la période brutal, mais ça a trouvé un bon équilibre entre le souffle funeral mist et panzer division. Seul petit tremolo au tableau, un album un peu long avec 2-3 pistes en trop ou un peu longues; il aurait mieux fallu ne pas finir le programme et faire un album abouti de 38-40 min selon moi.

Note donnée au disque :       
torquemada › lundi 2 février 2015 - 22:51  message privé !

Jamais aimé Marduk mais le morceau titre est très bon et le clip est rigolo avec le batteur qui joue du tambour !