Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIron Maiden › The number of the beast

Iron Maiden › The number of the beast

cd • 8 titres

  • 1Invaders3:22
  • 2Children of the damned4:33
  • 3The prisoner6:00
  • 422 Acacia avenue6:34
  • 5The number of the beast4:49
  • 6Run to the hills3:50
  • 7Gangland3:47
  • 8Hallowed be thy name7:10

enregistrement

Batterie studios, Londres.

line up

Clive Burr (batterie), Bruce Dickinson (chant), Steve Harris (basse, chant), Dave Murray (guitare), Adrian Smith (guitare, chant)

remarques

A noter que la version US d'origine contenait le titre supplémentaire "Total Eclipse" qui sera finalement réincorporé sur la réédition de 1998.

chronique

Styles
metal
heavy metal
Styles personnels
heavy metal

Eh oui, "The number of the beast" est l'album par lequel, il y a bien longtemps, je découvrais le metal. J'ai donc vis à vis de ce disque une affection toute particulière et je préfère d'entrée de jeu prévenir les lecteurs que ma chronique ne sera peut-être pas tout à fait objective. Mais bon, j'assume... Comme relaté dans l'épisode précédent, Bruce Dickinson s'empare du chant de la plus belle des manières ! Son timbre est plus grave et surtout beaucoup plus puissant que celui de son prédécesseur. Il apporte manifestement aux compositions de ce troisième disque un souffle nouveau et carrément énorme. Mais ce qui frappe surtout ici c'est le son : brut, grave et profond. Maiden n'avait jamais sonné comme ça et il ne sonnera malheureusement plus jamais de cette façon si particulière ! Au niveau des compositions le groupe ou plutôt devrais-je dire Monsieur Harris a tapé très fort en nous livrant six titres absolument géniaux. Dans l'ordre : le fabuleux "Children of the damned", l'hallucinant "The prisoner", l'extraordinaire "22 Acacia avenue", l'imparable "The number of the beast", l'ahurissant "Runs to the hills", et le magistral final "Hallowed be thy name" qui est à mon sens le meilleur morceau du groupe. Voilà tout est dit, tout est là, il n'y a rien d'autre à faire que de s'asseoir et constater le génie des Anglais. Si vous n'êtes pas déjà au courant, foncez sur cet album car c'est ici que tout se passe, ici que Maiden frappe le plus fort, ici que les compos sont les meilleures, ici que les soli sont les plus jouissifs ("The prisoner" et de "Hallowed be thy name"), ici que figure la meilleure prestation de Dickinson à ce jour... Franchement désolé pour cette chronique, véritable recueil de superlatifs en tous genres, mais merde ! ce n'est pas tous les jours que l'on tombe sur un pareil chef d'œuvre ! Rien ni personne ne pourra jamais me faire oublier ce disque magistral !

note       Publiée le vendredi 20 juin 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The number of the beast".

notes

Note moyenne        128 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The number of the beast".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The number of the beast".

Rikkit › mercredi 8 juillet 2020 - 15:22  message privé !

Chai pas quoi penser de ce genre de réflection. Parce que d’une certaine manière chui assez d’accord, sans oublier aussi que NOTB est peut-être l’album le plus faible des 80’s pour Maiden. Mais est-ce que c’est pas non plus lié au fait qu’on nous ai rabâché le cassis avec ce groupe et ce skeud en particulier ? J’veux dire, chui pas sur qu’on pousse l’analyse a des groupes moins médiatisés comme Agent Steel ou Witchfynde. On viendra peut-être me contredire.

vigilante › mardi 7 juillet 2020 - 18:13  message privé !

Mah bon on a passé l'époque du collège (même mes mômes ça fait un bail), Surimi a raison, à nos âges c'est juste bon à servir pour nettoyer la baie vitrée ou à faire la vidange

Twilight › lundi 6 juillet 2020 - 13:45  message privé !
avatar

Idem pour moi

vigilante › lundi 6 juillet 2020 - 13:13  message privé !

Simon Gallup arborait le sien fièrement sur scène la dernière fois que je l'ai vu...

(N°6) › lundi 6 juillet 2020 - 12:35  message privé !
avatar

On dirait un titre de chanson française, genre Gilles Gabriel. "Et tu portais ton... vieux t-shirt Maiden usééééééééé".