Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMarduk › Wormwood

Marduk › Wormwood

cd | 10 titres | 45:59 min

  • 1 Nowhere•no-one•nothing [03:19]
  • 2 Funeral dawn [05:51]
  • 3 This fleshly void [03:06]
  • 4 Unclosing the curse [02:15]
  • 5 Into utter madness [04:56]
  • 6 Phosphorous redeemer [06:11]
  • 7 To redirect perdition [06:41]
  • 8 Whorecrown [05:29]
  • 9 Chorus of cracking necks [03:47]
  • 10 As a garment [04:17]

enregistrement

Enregistré au Endarker Studio en 2009

line up

Mortuus (chant), Morgan Steinmeyer Håkansson (guitares), Devo Andersson (basse), Lars Broddesson (batterie)

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal suédois

Après un album aussi unanimement salué par la critique, "Rom 5:12", les suédois de Marduk reviennent en 2009 avec leur onzième album, intitulé "Wormwood". Il s'agit du troisième album avec le chanteur Mortuus/Arioch et ce qui frappe à l'écoute de ce disque, c'est la ressemblance au niveau du son et des compositions avec Funeral Mist, le groupe de Mortuus. J'irais presque jusqu'à dire qu'il s'agit de "son" album de Marduk. On retrouve toujours le sens du riff de Morgan, la puissance et l'intensité qui ont fait la grande force du groupe sur ces vingt dernières années. Mais rarement on aura vu le groupe dans une ambiance aussi noire et macabre tout en étant de plus en plus diversifiée. On retrouve tout un tas de détails qui rappellent le groupe solo de Mortuus, des intros calmes et sombres, des bruitages discrets mais efficaces ("Chorus of cracking necks" et ses nuques... se brisant !!!), des vocaux très changeants et incroyablement puissants et profonds. Mortuus ne crie pas, il laisse sa haine déferler telle une coulée de lave dévastant absolument tout sur son passage. L'album est aussi beaucoup moins prévisible que par le passé, on ne retrouve pas l'alternance de deux morceaux rapides et un morceau lent. Ici, il n'y a que deux véritables mid-tempo, "Funeral dawn" et "To redirect perdition", qui restent complètement différents dans leur construction des précédents titres lents du groupe (surtout "To redirect perdition" dont la structure est pour le moins particulière...). Les morceaux plus brutaux quant à eux sont plus diversifiés, on n'a pas affaire à du Panzer division sur toute la ligne. La production est bien plus travaillée que par le passé avec un mix entre les différents instruments très homogène. Le nouveau batteur, Lars Broddesson, n'a peut-être pas la technique de son prédécesseur, Emil Dragutinovic, mais il s'en sort plus qu'honorablement avec un jeu très complet. Au final, ce nouvel album marque une nouvelle orientation dans leur black metal, jouant un peu plus sur les ambiances tout en gardant la puissance qu'on leur connait. Même après près de vingt ans de carrière, le quatuor réussit encore à faire évoluer son art pour proposer une nouvelle fois un album de très grande qualité, qui manque juste d'un ou de deux morceaux se détachant véritablement du lot. Du très bon boulot.

note       Publiée le dimanche 7 février 2010

partagez 'Wormwood' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Wormwood"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Wormwood".

ajoutez une note sur : "Wormwood"

Note moyenne :        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Wormwood".

ajoutez un commentaire sur : "Wormwood"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Wormwood".

Demonaz Vikernes › jeudi 18 octobre 2012 - 19:43  message privé !

"mal", je m'suis trompé, je voulais dire "mal". Et non, 3 ans c'est pas vieux, c'est d'autant plus triste qu'il ne me fasse déjà plus d'effet après seulement 3 ans...

Note donnée au disque :       
The Gloth › jeudi 18 octobre 2012 - 13:22  message privé !

"Eh bien, il viellit vraiment pas celui là." - en même temps,trois ans c'est pas vieux...

Demonaz Vikernes › jeudi 18 octobre 2012 - 08:23  message privé !

Eh bien, il viellit vraiment mal celui là. Autant mon avis sur le précédent n'a pas changé d'un iota, autant là je m'ennuie. Restent Phosphorous redeemer / To redirect perdition / As a garment, c'est assez maigre. Il faudra que je me penche sur ce qui a suivi.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › vendredi 13 mai 2011 - 13:11  message privé !

extrait du prochain EP, Iron Dawn dispo sur youtube.

Note donnée au disque :       
romano666 › jeudi 5 mai 2011 - 23:08  message privé !

NOSTALGIIIIIIIIIE DE NIGHTWING !!! ...et quand je lis que Marduk d'un album à l'autre ça n'a jamais changé.... mec t'en a pas des masses écoutés des albums de Marduk...