Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › MARDUK - La Locomotive, Paris, 27.mars.2001

Ce document est lié :
 - au groupe / artiste Marduk

MARDUK - La Locomotive, Paris, 27.mars.2001

par Nicko › lundi 19 septembre 2005

Tournée

European tour 2001

Première partie

Dornenreich

Set list

1/ Azrael - 2/ The funeral seemed to be endless - 3/ Of hell's fire - 4/ La grande danse macabre - 5/ Wolves - 6/ Beyond the grace of God - 7/ Dracole wayda - 8/ Darkness breeds immortality - 9/ The sun has failed - 10/ Christraping black metal - 11/ Pompa funebris 1660 - 12/ Jesus Christ... sodomized

Rappels

13/ The black... - 14/ Obedience

Line up

Legion (chant), Morgan Steinmeyer Hakansson (guitare), B. War (basse), Fredrik Andersson (batterie)

Chronique

Moins d'un mois après la sortie du dernier album en date du groupe, Marduk est en tournée à travers l'Europe, et ce soir c'est à Paris. La Locomotive est encore loin d'être pleine qu'entre sur scène un trio autrichien complètement inconnu appelé Dornenreich. Le groupe, composé d'un guitariste-chanteur, d'un batteur et d'un claviériste, évolue dans un style black-électro assez mauvais et monotone. Leur prestation ne restera pas dans les annales.

Une demie-heure plus tard, alors qu'on attendait un deuxième groupe de première partie, ...And oceans ou Behemoth, c'est Marduk qui se retrouve sur scène quand le rideau s'efface. Après une courte intro, ce sont les premiers accords d'"Azrael" qui retentissent et dès le début, on remarque que le groupe est très en forme. Le son est très bon bien que sur les premiers titres du show, les vocaux de Legion soient légèrement effacés. La set-list est plutôt surprenante avec des morceaux que le groupe avait un peu délaissé par le passé ("The funeral seemed to be endless", "Darkness breeds immortality" et "The sun has failed", par exemple), ce qui prouve que les Suédois n'hésitent pas à changer radicalement leur set-list tournée après tournée. En effet, seuls deux titres avaient été joué lors de la dernière venue du groupe dans la capitale ("Of hell's fire" et "The black...") ! Tout le concert a été magistral, aucun faiblissement à constater de la part du quatuor. On a pu quand même noter que le titre "La grande danse macabre" du dernier album du même nom a eu du mal à tirer son épingle du jeu en concert. Les slammers s'en sont donné à coeur joie, ce qui a poussé un membre de la sécurité à rester sur scène pendant la majeure partie du concert pour empêcher les slammers de rester trop longtemps sur scène. Le meilleur moment du concert se produisit à la fin du set avec l'enchainement "Christraping black metal" - "Pompa funebris 1660" - "Jesus Christ... sodomized" où Legion ira même nous faire une petite démonstration de ses talents de cracheur de feu pendant le titre instrumental. Le rappel commença comme de coutume par quelques "Let Jesus fuck you" éructés par Legion repris en coeur par le public avant que ne débute "The black..." suivi de "Obedience" qui conclut magistralement ce show. La preuve a été une nouvelle fois faite que Marduk est un très grand groupe en live.

Mots clés : Marduk, Suède, black metal, concert, Nicko et Paris

Dernière mise à jour du document : lundi 19 septembre 2005

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre