Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCAlice Cooper › Love it to death

Alice Cooper › Love it to death

cd • 9 titres

  • 1Caught in a dream
  • 2I'm eighteen
  • 3Long way to go
  • 4Black juju
  • 5Is it my body
  • 6Hallowed be my name
  • 7Second coming
  • 8Ballad of Dwight Fry
  • 9Sun arise

enregistrement

Enregistré au RCA Mid-America Recording Center à Chicago

line up

Michael Bruce (guitares, claviers), Glen Buxton (guitares), Alice Cooper (chant, harmonica), Dennis Dunaway (basse), Neal Smith (batterie)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
théâtral

Alice Cooper ! En voilà un monument du rock ! Il s'agit très certainement du premier artiste à proposer de véritables mises en scène lors de ses concerts. Dès le début, le groupe exécuta des shows provocants avec costumes, maquillages et imagerie macabre. Autant dire que les scandales et autres rumeurs étaient monnaie courante au sujet du sieur Vincent Furnier. Ce n'est donc pas par hasard (!) si on les retrouva sur le label de Frank Zappa, Straight Records, qui sortira les 2 premiers albums d'Alice Cooper, "Pretties for you" en 1969 et "Easy action" l'année suivante, totalement introuvables à l'heure actuelle (d'ailleurs, des ré-édition seraient les bienvenues, Vincent, si tu nous lis...). C'est donc avec ce troisième album, sorti sur Warner Bros. Records en février 1971, que la carrière d'Alice Cooper est véritablement lancée. Et ce, surtout grâce au tube inter-planétaire, "I'm eighteen", véritable hymne. Musicalement, on peut grouper les morceaux de cet opus en 2 catégories, les titres courts, 2-3 minutes, formatés et entrainants sans fioritures, du rock 60's bien ficelés comme "Caught in a dream", "Is it my body" (très influencé par les Rolling Stones) ou bien entendu "I'm eighteen". Et puis il y a les autres, 2 morceaux pour être précis, "Black juju", sorte de messe voodoo avec percus rappelant par moment l'atmosphère du "The end" des Doors avec un claviers entêtant. Il na faudrait pas non plus oublier l'énorme "Ballad od Dwight Fry", très imagée avec un poil de naïveté et surtout cette capacité à mettre en musique une véritable petite pièce de théâtre (idéal donc pour les prestations scéniques). C'est selon moi, ce qui caractérise le mieux le style d'Alice Cooper et qui lui vaut sa grande réussite. Même si "Black juju" est quand même un peu longuet du haut de ses plus de 9 minutes et casse un peu le rythme, il s'agit d'un excellent album avec quelques-uns des joyaux d'Alice Cooper. Sa carrière est dorénavant lancée, la suite sera une confirmation du potentiel affiché ici.

note       Publiée le dimanche 24 juillet 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Love it to death".

notes

Note moyenne        17 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Love it to death".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Love it to death".

vargounet › vendredi 23 novembre 2012 - 10:19  message privé !

Un album charnière et excellent, oui. Parfois glauque et bien macabre aussi, et surtout des tubes à en pleuvoir. J'le préfère même à welcome to my Nightmare, c'est dire ...

Note donnée au disque :       
taliesin › jeudi 22 novembre 2012 - 21:58  message privé !

Bein là les amis, je suis sur le c*l ! J'avoue que je n'avais jamais vraiment approfondi la disco du sieur Cooper - à peine si je l'avais effleurée... en tout cas cet album, total chef-d'oeuvre. Je connaissais la reprise de "I'm eighteen' par Anthrax, mais à part ça... D'ailleurs qu'elle ne fut pas ma surprise dès les premières notes de "Halloweed be my name", car je ne connaissais que la version de Sonic Youth et pensais que c'était un de leur titres originaux! Shame ;-) Bon maintenant c'est réparé ^_^

Note donnée au disque :       
ericbaisons › mardi 23 août 2011 - 15:34  message privé !

ouip excellent celui-ci. J'adore la fin de Black Juju, super malsaine : Black Tchouuu tchouuuu on dirait bien qu'il dit

NevrOp4th › mardi 29 juin 2010 - 21:38  message privé !

Monument de Hard 70's celui là, que des tubes.

Note donnée au disque :       
Raven › lundi 15 juin 2009 - 18:21  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

ahah, réplique culte ! ;)

Note donnée au disque :