Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCAlice Cooper › Alice Cooper goes to hell

Alice Cooper › Alice Cooper goes to hell

cd | 11 titres

  • 1 Go to hell
  • 2 You gotta dance
  • 3 I'm the coolest
  • 4 Didn't we meet
  • 5 I never cry
  • 6 Give the kids a break
  • 7 Guilty
  • 8 Wake me gently
  • 9 Wish you were here
  • 10 I'm always chasing rainbows
  • 11 Going home

enregistrement

Enregistré au Soundstage à Toronto, au Record Plant East à New York et au RCA Recording Studios à Loas Angeles

line up

Bob Babbitt (basse), Alice Cooper (chant), Bob Ezrin (claviers, chant), Jim Gordon (batterie), Steve Hunter (guitares), Tony Levin (basse), Al Macmillan (piano), Jim Maelen (percussions), Michael Sherman (chant), John Tropea (guitares), Dick Wagner (guitares, chant), Shawn Jackson (chant), Colina Phillips (chant), Joe Gannon (chant), Shep Gordon (chant), Denny Vosburgh (chant), Bill Misener (chant), Laurel Ward (chant), Sharon-Lee Williams (chant)

chronique

Styles
rock
Styles personnels
théâtral

Avec cet album, on entre dans une nouvelle ère (encore ?!) dans la carrière d'Alice Cooper, celle du rock populaire, limite varièt' avec refrains chantés par des choeurs (le 'hit' "Give the kids a break"), des sonorités softs, du rock sympa, pas loin de la guimauve en fait... ("You gotta dance")... Alors bien sûr, Alice reste le "Bad Boy", ses morceaux dardent pour la plupart un p'tit côté sulfureux et son imagerie théâtrale garde toujours cette facette choquante. Mais bon, dans le fond, la musique s'est bien adoucie et devient moins personnelle et plus grand public, la production renforce aussi plus ce sentiment. N'empêche, Vincent Furnier veille toujours au grain pour balancer des riffs inspirés, pour avoir cette touche de génie, cet humour si particulier, pour sortir somme toute un album potable, hélas trop irrégulier. Il y a toujours cette marque de fabrique, cette musique si visuelle, ça reste un album d'Alice Cooper, mais juste un peu plus commercial. "I never cry", au même titre que "Go to hell", est un classique de l'Américain, encore à l'heure actuelle, soit près de 30 ans après la sortie de l'album.Il n'y en a qu'un seul pour sortir un morceau si marrant que "I'm the coolest", dans un style très crooner. La deuxième partie de l'album est cependant décevante, pas au niveau de ses précédents albums. On sent déjà qu'Alice peut être capable du meilleur (des morceaux incroyablement émouvants comme "Didn't we meet") comme du pire (de la soupe tout simplement !!) !

note       Publiée le lundi 29 août 2005

partagez 'Alice Cooper goes to hell' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Alice Cooper goes to hell"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Alice Cooper goes to hell".

ajoutez une note sur : "Alice Cooper goes to hell"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Alice Cooper goes to hell".

ajoutez un commentaire sur : "Alice Cooper goes to hell"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Alice Cooper goes to hell".

Harry Dickson › mardi 11 juin 2013 - 00:29  message privé !

For choosing to be a living obscenity, you can go to Hell.

Note donnée au disque :       
Ramon › lundi 10 juin 2013 - 22:51  message privé !

Aussi bon que le précédent

Note donnée au disque :       
Aiwass › mardi 8 mai 2007 - 19:34  message privé !
Vince tiens encore la forme sur "Go To Hell", le reste de l'album va sombrer dans les lieux communs, entre rock très banal et tentatives de se donner un style Bing Crosby/Davis Jr qui ne lui colle guère, puis l'autoplagiat sur "Gives The Kids A Break", le début de la traversée du désert pour l'ami Furnier, après je lâche l'affaire moi, ça commence à sentir le vautour (et je reviens pour "Trash"). A la lecture du titre, on se dit que finalement, Alice va bien en enfer à ce moment là. Il en emmergera, un peu trop tard...
Note donnée au disque :       
vargounet › dimanche 2 octobre 2005 - 21:38  message privé !
C'est le début de la période d'alice qui me plait le moins , mais ca demeure cependant meilleur que special forces ... heureusement qu'il se rattrappera ensuite avec constrictor , raise your fist and yell et bien sur le cultissime Trash !
Note donnée au disque :       
gab › mardi 30 août 2005 - 17:44  message privé !
Il a même été chercher Jean Michel Jarre pour la pochette!