Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCAlice Cooper › Theatre of death - Live at Hammersmith 2009

Alice Cooper › Theatre of death - Live at Hammersmith 2009

cd • 27 titres • 79:09 min

  • 1School's out02:33
  • 2Department of youth02:59
  • 3I'm eighteen03:33
  • 4Wicked young man02:58
  • 5Ballad of Dwight Fry02:24
  • 6Go to hell03:15
  • 7Guilty03:18
  • 8Welcome to my nightmare02:45
  • 9Cold ethyl02:44
  • 10Poison04:31
  • 11The awakening01:39
  • 12From the inside03:16
  • 13Nurse Rozetta02:15
  • 14Is it my body?02:47
  • 15Be my lover02:53
  • 16Only women bleed02:29
  • 17I never cry02:21
  • 18The black widow03:28
  • 19Vengeance is mine03:37
  • 20Devil's food02:35
  • 21Dirty diamonds03:06
  • 22Billion dollar babies03:26
  • 23Killer01:44
  • 24I love the dead01:17
  • 25No more Mr Nice Guy02:50
  • 26Under my wheels04:08
  • 27School's out (Reprise)04:05

enregistrement

Enregistré live le 6 décembre 2009 à l'Hammersmith Odeon de Londres

line up

Alice Cooper (chant), Jimmy Degrasso (batterie), Chuck Garric (basse), Damon Johnson (guitare), Keri Kelli (guitare)

remarques

chronique

Styles
rock
hard rock
Styles personnels
théâtral

En ce début de millénaire, il devient de plus en plus facile aux artistes d’enregistrer et de filmer leurs prestations scéniques. Il fut un temps où les albums live et les vidéos étaient rares et on sentait un travail spécifique pour que ces sorties représentent bien le travail accompli par l'artiste pour rendre compte au mieux de ce qu'un de leurs concerts pouvait donner. Depuis ces années 2000, on voit sortir de tous les côtés les albums live, les DVD/Blu-Ray plus ou moins récents, chaque grand groupe sort un album studio et quelques mois/années plus tard le pendant live de la tournée qui a suivi. Ça devient automatique. Alice Cooper a pas mal augmenté le nombre de ses lives et autres vidéos depuis 20 ans. En 2010, alors qu'il vient de sortir deux ans plus tôt "Along came a spider", il décide de sortir un live de son concert londonien, fin décembre 2009. En même temps sort aussi la vidéo du même concert, ainsi que le combo CD+DVD comme cela se fait de plus en plus. Ici, je vais vous parler de la version simplement audio. Même si le côté visuel est important lors des concerts d'Alice (c'est certainement l'artiste de rock où le show est aussi important !), musicalement, cela reste toujours intéressant en concert. Ce qu'on remarque ici, c'est que tout a été rassemblé sur un simple CD, avec pas moins de 27 titres ! Rien que ça ! Et ça a son importance. Le groupe qui l'accompagne n'est pas celui qu'on a le plus souvent vu avec le retour de Jimmy DeGrasso à la batterie, Damon Johnson et Keri Kelli aux guitares, et son fidèle lieutenant depuis le début des années 2000, Chuck Garric à la basse. Ce qui est assez particulier ici, c'est l'agencement de ce live. Afin que tout tienne sur un simple CD, tous les blancs entre les morceaux, toutes les transitions, ont été gommés pour que la durée soit inférieure à 80 minutes. De plus, pour les besoins du show, les morceaux sont courts et une bonne partie a été coupée et a été rassemblé dans des medleys. Et c'est franchement déroutant et frustrant. C'est clairement le sentiment qui ressort le plus. Et quand on n'a pas la vidéo, on ne peut pas vraiment faire le lien avec le show et tout ce qui se passe sur scène (guillotine, pendaison, camisole, etc). Et c'est là le principal défaut ici. En plus, les morceaux utilisés font partie des plus courts de son répertoire. Le résultat donne un effet de compilation qui s'enchaine, mais pas vraiment d'un concert. Seul "Poison" dure véritablement plus de 4 minutes ! Quand on a aussi la vidéo, on se rend compte de plus que certains morceaux ont été délibérément coupés comme "Dirty diamonds" ! C'est vraiment dommage de ne pas avoir laissé l'intégralité de la performance et de tout mettre sur un double album et avoir un produit de qualité plutôt qu'un live tronqué ! En plus, la performance n'est pas la meilleure d'Alice. Son groupe n'est pas le plus adapté qu'il ait eu, je préfère largement aux fûts Eric Singer ou Glen Sobel. Là, le style de Jimmy DeGrasso ne convient pas, manquant clairement de groove et de feeling rock n' roll. Niveau surprises, on peut noter les présences enchaînés de "From the inside" et de "Nurse Rozetta" de l'album de 1978, dans des versions vraiment sympas et meilleures que sur album, surtout "From the inside". Alice a voulu changer son show ici, avec des enchaînements de morceaux différents. On peut se rendre compte sur la vidéo que ce choix de morceaux peut être judicieux, mais là, sur ce CD, le rendu n'est pas spécialement réussi. En plus, je n'arrive pas à comprendre pourquoi "School's out" a été interprété deux fois, intégralement, en début et fin de show. J'ai beau chercher, mais je ne trouve pas de raison valable ! Bref, au final, je suis assez déçu de ce live. Je le trouve trop bâclé et avec trop de medleys. Parfois, il vaut mieux sortir moins d'enregistrements live mais d'apporter du soin sur ces sorties afin d'avoir un produit de qualité, ce qui n'est hélas pas le cas ici.

note       Publiée le dimanche 19 avril 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Theatre of death - Live at Hammersmith 2009".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Theatre of death - Live at Hammersmith 2009".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Theatre of death - Live at Hammersmith 2009".