Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCAlice Cooper › Muscle of love

Alice Cooper › Muscle of love

cd • 9 titres

  • 1Big apple dreamin'
  • 2Never been sold before
  • 3Hard hearted Alice
  • 4Crazy little child
  • 5Working up a sweat
  • 6Muscle of love
  • 7Man with the golden gun
  • 8Teenage lament '74
  • 9Woman machine

enregistrement

Enregistré au Sunset Sound à Hollywood

line up

Michael Bruce (guitares, claviers), Glen Buxton (guitares), Alice Cooper (chant), Dennis Dunaway (basse), Neal Smith (batterie)

remarques

chronique

Styles
rock
pop

Et ça continue... Cela fait à peine 4 ans que le premier album d'Alice Cooper est sorti que déjà le compteur est maintenant au septième opus avec ce "Muscle of love" !! Ce qui nous fait quand même en moyenne un album tous les 8 mois ! Ce rythme effrenné n'est certainement pas sans conséquences et c'est probablement l'une des raisons qui va pousser le Alice Cooper Band à se séparer par la suite. Dorénavant, Vincent Furnier utilisera à chaque fois des membres de sessions pour ses albums et ses tournées. Sur ce "Muscle of love", on ne retrouve aucun hits, le style évolue par rapport aux précédents albums, il est beaucoup plus encré dans les 70's, le son est aussi plus moderne (peut-être est-ce sû au fait d'enregistrer à Hollywood ?). Aussi, l'atmosphère est différente, on ne retrouve pas de morceaux typiques de l'imagerie d'Alice Cooper, pas de "I love the dead" ou de "Dead babies", on se retrouve avec un LP plutôt conventionnel pour du Alice, plus pop, plus facile d'accès, avec des ambiances très Flower Power, des choeurs, beaucoup de cuivres, du claviers style progressif, etc... "Hard hearted Alice" me fait même un peu penser à du Pink Floyd par exemple ! Cependant, ces changements ne signifient pas que l'album soit moins bon ! Loin de là, et c'est ce qui fait le succès de l'album, sous-estimé par ailleurs, l'inspiration est présente, vraiment tous les morceaux sont bons et entrainants. Ils sont tous égaux, pas de mauvais riffs, un bon feeling de bout en bout, bref du Alice comme on l'aime !On peut ajouter la présence d'un guest de choix, Liza Minnelli, qui pousse la chansonnette sur 2 morceaux, "Teenage lament '74" et le très dansant "Man with the golden gun". Alors, même s'il reste plus commercial, plus soft et méconnu, ce "Muscle of love" est très plaisant et surtout, et c'est rare avec Alice, homogène. Une bonne conclusion à la carrière du Alice Cooper Band en quelque sorte. Il ne se reformera pas...

note       Publiée le dimanche 24 juillet 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Muscle of love".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Muscle of love".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Muscle of love".

taliesin › vendredi 14 décembre 2012 - 11:55  message privé !

Vous savez, je me suis lancé dans l'oeuvre d'Alice Cooper il y a vraiment très peu de temps. Oui bon, je connaissais le personnage évidemment, et j'avais entendu quelques titres de ces dernières oeuvres, mais voilà quoi... En revanche, cette première période, du premier album jusqu'à la fin des 70's, c'est... magique !!!

Note donnée au disque :       
Aiwass › mardi 8 mai 2007 - 19:16  message privé !
Vince nous parle de New York, nous évoque la rue, nous la joue plus bluesly par moments, plus pop de supermarché par d'autres, moins provocateur, et surtout plus mainstream, fallait donc pas s'attendre à une succession du tryptique "Love It-Killer-Billion"... Une semi-déception pour ma part, même si le lascar nous pond quand même quatres perlouzes dont lui seul à le secret: "Teenage Lament '74", et ses choeurs de collégiens, "Muscle Of Love" et son riff imparable et sautillant et "Man With The Golden Gun", assez kitsch mais délicieux, et le final "Woman Machine", goûtu à souhait ("they just don't make 'em like they use to, no ! oh, woman machi-ine").. moyen-bon, Alice marque le repos du tueur.
Note donnée au disque :       
Darkest › dimanche 18 décembre 2005 - 21:36  message privé !
Injustement mésestimé car sorti trop vite après Billion Dollar Babies, Muscle... reste un grand disque de rock seventies à tendance hard (par moments, on pense au Grand Funk de We're An American Band). A l'arrivée, un album tonique et entraînant. La fin d'une époque aussi...
Note donnée au disque :       
vargounet › dimanche 2 octobre 2005 - 21:37  message privé !
J'ai trouvé cet album assez mauvais pour un Alice ... C'est beaucoup trop conventionnel et on ne retrouve plus l'ambiance semi malsaine de Love it to death .
Note donnée au disque :