Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCAlice Cooper › Dirty diamonds

Alice Cooper › Dirty diamonds

cd | 13 titres

  • 1 Woman of mass distraction
  • 2 Perfect
  • 3 You make me wanna
  • 4 Dirty diamonds
  • 5 The saga of Jesse Jane
  • 6 Sunset babies
  • 7 Pretty ballerina
  • 8 Run down the devil
  • 9 Steal that car
  • 10 Six hours
  • 11 Your own worst enemy
  • 12 Zombie dance
  • 13 Stand

enregistrement

Enregistré aux Future House Studios, aux Westside Independent Studios et au Phantom Studio.

line up

Alice Cooper (chant, harmonica), Chuck Garric (basse, chant et guitaer sur le titre 4), Damon Johnson (guitare, chant, basse sur le titre 2), Ryan Rowie (guitares, chant), Tommy Cufetos (batterie)

chronique

Styles
rock

24. Vingt-quatre ! Effectivement, aussi vertigineux que cela puisse paraitre, "Dirty diamonds" est le 24ème album studio du père Alice. Avec le 23ème, "The eyes of Alice Cooper", on avait déjà pu voir un certain retour aux sources plus rock n' roll. Eh bien sur "Dirty diamonds", cette tendance s'intensifie avec un album plus calme encore, plus soft, directement influencé par les 60's, très rock n' roll roots. Les compos sont dans leur globalité sympas, directes, sans aucune sophistication, un riff de guitare et c'est parti. Et pourtant, l'album est varié, il y a du bon rock énergique ("Woman of mass distraction", "Dirty diamonds",...), des ballades, du rock soft, bref de la diversité. En fait, on pourrait croire à un album bêta, sans recherche, fade. Ben non ! Parce que voilà, il s'agit quand même d'Alice Cooper et c'est imparable, il y a toujours son humour ("Woman of mass distraction" !!), son chant, ses ambiances, bref son style inimitable. Et ça fait mouche. Il suffit d'écouter "The saga of Jesse Jane", un blues tout tranquille influencé par Neil Young. Avec la voix d'Alice, plus grave qu'on son habitude, vraiment différente, on a directement l'impression d'être plongé dans un western ! Il y a toujours cette même sensation d'avoir un film musical alors qu'il ne s'agit que de bon vieux rock ! D'ailleurs, en parlant de vieux rock, "Sunset babies" aurait très bien pu trouver sa place sur l'album "Killers", sorti 34 ans plus tôt ! Ou même, un morceau comme "Zombie dance" fait beaucoup penser à du Rolling Stones ! Donc oui, on a droit à un bon album d'Alice, même s'il persiste quelques morceaux dispensables comme "Run down the devil" ou "Six hours". Il n'est pas révolutionnaire et ne casse pas la baraque, mais il se laisse écouter très facilement sans problèmes. Un bon album de rock, sympa, pas ennuyeux, calme, direct et inspiré. Du bon boulot ! (Et je ne parle pas du bonus track, "Stand", en duo avec le rappeur Xzibit tant il est sans intérêt.)

note       Publiée le mercredi 10 mai 2006

partagez 'Dirty diamonds' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Dirty diamonds"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Dirty diamonds".

ajoutez une note sur : "Dirty diamonds"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dirty diamonds".

ajoutez un commentaire sur : "Dirty diamonds"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dirty diamonds".

Aiwass › mardi 8 mai 2007 - 19:59  message privé !
Très roots, ouais, mais le Vince se ramollit, et ce n'est pas les duos de hype hope qui vont redonner espoir à sa fanbase. L'album en lui-même est pas mauvais, mais c'est du standard de base, aussi tôt écouté aussitôt oublié, malgré la présence de ballades et de titres un brin salaces et d'humour noir comme à l'acoutumée, je dis bof. Vince est plus très inspiré... Enfin, à son âge il a le droit, le seul truc c'est qu'il lui faut songer à nous pondre un album mémorable avant de claquer (prend exemple sur Lemmy, Vince...)
Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mercredi 10 mai 2006 - 21:48  message privé !
stand aurait pu etre sympa sans rap... en tou cas, un bon album !
Note donnée au disque :