Vous êtes ici › Les groupes / artistesCAlice Cooper › Live from the Astroturf

Alice Cooper › Live from the Astroturf

  • 2018 • Good Records Lim • 5000 copies • 1 LP 33 tours
  • 2022 • Ear Music 0217875EMU • LimNum • 7000 copies • 2 CD

cd • 17 titres • 38:44 min

  • 1The eighth wonder of the world...00:59 [intro]
  • 2Caught in a dream03:19
  • 3Be my lover03:30
  • 4Whatever he's doing it's illegal00:27 [intermède]
  • 5I'm eighteen03:33
  • 6We haven't done this one in about, what, 40 years?00:25 [intermède]
  • 7Is it my body02:40
  • 8Threatened for a month00:40 [intermède]
  • 9No more Mr. Nice Guy03:08
  • 10I guess things are getting better for you00:53 [intermède]
  • 11Under my wheels03:00
  • 12It's a dangerous place to be01:15
  • 13School's out03:19
  • 14More fun than it's supposed to be03:17 [intermède]
  • 15Elected03:59
  • 16School's not over until you vote00:53 [outro]
  • 17Desperado03:27 [bonus track instrumental - répétitions du concert]

enregistrement

Enregistré live le 6 octobre 2015 à Good Records à Dallas

line up

Michael Bruce (guitare, chant [2]), Alice Cooper (chant), Dennis Dunaway (basse), Neal Smith (batterie)

Musiciens additionnels : Chuck Garric (harmonica [13]), Ryan Roxie (guitare), Chris Penn (speech d'introduction [1])

remarques

L'édition de 2022 contient en bonus le Blu-Ray du documentaire du même nom reprenant l'enregistrement de la performance ainsi que des interviews et les préparatifs de ce concert.

chronique

Styles
rock

Voilà un album live assez singulier et improbable. Son histoire est assez longue mais intéressante. Vous le savez certainement, mais à l'origine Alice Cooper faisait partie d'un groupe et ses 7 premiers albums étaient le fruit du Alice Cooper Group réunissant Michael Bruce, Neal Smith, Glen Buxton, Dennis Dunaway et donc Alice. Lorsque l'Américain a décidé de continuer en solo, il a "englobé" les albums de son groupe dans sa carrière solo et le temps aidant, on en est venu plus ou moins à "oublier" qu'en fait, à l'origine, Alice Cooper représentait un groupe (dont le chanteur portait le même nom, à l'instar de Marilyn Manson). Ce groupe ne s'est reformé qu'à de rares occasions bien qu'ils soient tous restés en très bons termes. Ils ont même réenregistrés récemment ensemble quelques morceaux sur "Welcome 2 my nightmare", "Paranormal" et "Detroit stories", trois albums d'Alice Cooper de la dernière décennie. Parallèlement, en 2015, le bassiste Dennis Dunaway a décidé de sortir un livre sur sa vie en tant que membre du Alice Cooper Group. Le gérant d'un petit magasin de disque situé à Dallas au Texas, grand fan d'Alice Cooper, a contacté Dennis pour lui demander s'il était intéressé par une séance de dédicace de son livre dans son magasin. Après accord entre les deux parties, Le gérant du magasin a vu qu'Alice Cooper était en tournée américaine en fin d'année et qu'il avait un day off juste avant de jouer à Dallas. Il a proposé cette date, la veille du concert d'Alice, à Dennis pour sa dédicace et dans le même temps il lui a demandé s'il pouvait contacter les autres membres survivant du Alice Cooper Group (Glen Buxton étant décédé en 1997) et voir s'ils étaient intéressés pour jouer quelques morceaux à l'occasion de sa séance de dédicace, histoire de faire d'une pierre deux coups. Et dans le même temps, il a aussi contacté le management d'Alice Cooper pour voir s'il serait lui aussi intéressé pour participer à cette rencontre ! Et le truc fou, c'est que toutes les étoiles se sont alignées pour que tout le monde soit disponible et partant pour cette petite réunion dans son petit magasin de musique perdu à Dallas. A l'origine, les survivants du Alice Cooper Group devaient juste jouer en trio quelques morceaux après la séance de dédicace (qui s'est transformée en séance de questions/réponses dans le magasin avec un journaliste local et les quelques 200 fans présents dans le magasin !). Et c'est donc comme cela que ce live débute. On a donc "Caught in a dream" joué en mode trio avec Michael Bruce au chant. Et alors que personne dans le public n'était au courant, voilà qu'Alice Cooper débarque de la réserve de la boutique, accompagné de Ryan Roxie pour enchaîner sur "Be my lover" ! Imaginez le scène, vous avez la réunion du Alice Cooper Group dans un petit magasin de musique, sur une scène improvisée minuscule devant 200 personnes éparpillées au milieu des rayons de disques ou devant le magasin regardant le show du parking ! Le genre de choses complètement irréelles alors qu'Alice Cooper jouera le lendemain dans une grande salle devant plusieurs dizaines de milliers de personnes avec toute sa mise en scène ! Là, on est plus dans une ambiance roots de clubs sans artifices à jouer les classiques du groupe tels que "I'm eighteen", "School's out" ou "No more Mr. Nice Guy", le tout dans une ambiance super décontractée à balancer des blagues et des anecdotes entre les morceaux. C'est là qu'on remarque que le groupe était quand même une bonne bande de potes à se charrier toutes les deux minutes. D'ailleurs, quand on regarde la set-list de l'album, ils ont même décidé d'indexer ces anecdotes entre chaque morceau ! Musicalement, c'est top d'avoir ces morceaux légendaires sans artifices, à l'ancienne, comme aux débuts de la formation. C'est ultra-rafraîchissant, tout le monde connaît ces morceaux directement issus des 70's, c'est génial de ré-entendre "Be my lover" ou "Is it my body" qu'on retrouve moins souvent dans les set-lists d'Alice Cooper ces dernières années. La fin est grandiose avec un "Elected" absolument fabuleux et intense. Chuck Garric, bassiste du groupe solo d'Alice, se pointe même pour jouer de l'harmonica pendant "School's out". Ryan Roxie reste dans son coin de la scène car il ne veut pas voler la vedette au 'Group'. Il faut vraiment prendre ce live comme une petite parenthèse décalée qui n'a rien à voir avec les autres live de l'artiste. En tout, ce live dure une grosse demi-heure, anecdotes incluses, mais c'est tellement génial de voir qu'un artiste pareil se retrouve en pleine tournée à jouer gratuitement dans un petit magasin devant une poignée de fans. Et en plus de tout cela, il décide de sortir ce live en bonne et due forme ! A la base, il n'est sortie qu'en version ultra-limitée lors du Record Day 2018 avant de le ressortir en CD cette année, limité et numéroté à 7.000 copies, agrémenté d'un documentaire réalisé autour de cette performance avec le show, des interviews, les explications de la réussite de cette journée ainsi que la session de questions/réponses d'avant concert. Quand on voit ça, on se dit que ça serait quand même super bien qu'Alice refasse une véritable tournée de son 'Group' avec un temps de jeu plus important, comme 50 ans plus tôt. Ça aurait vraiment de la gueule ! Quoi qu'il en soit, on a déjà un objet que je ne peux que vous conseiller d'acquérir ! Un live pas si anecdotique que cela...

note       Publiée le vendredi 4 novembre 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Live from the Astroturf" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Live from the Astroturf".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Live from the Astroturf".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Live from the Astroturf".

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Chaque fois que je reçois un Alice Cooper (le groupe), je me retrouve projeté vers mes 15 ans; une manière de ne jamais vieillir ^^

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Tu es mon éclaireur pour les achats d'Alice Cooper. Hop, commandé !