Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHollywood Vampires › Hollywood Vampires

Hollywood Vampires › Hollywood Vampires

cd | 14 titres

  • 1 The last vampire
  • 2 Raise the dead
  • 3 My generation
  • 4 Whole lotta love
  • 5 I got a line on you
  • 6 Five to one/Break on through (to the other side)
  • 7 One/Jump into the fire
  • 8 Come and get it
  • 9 Jeepster
  • 10 Cold turkey
  • 11 Manic depression
  • 12 Itchycoo Park
  • 13 School's out/Another brick in the wall (part 2)
  • 14 My dead drunk friends

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Alice Cooper (chant, harmonica, chœurs), Johnny Depp (guitares), Joe Perry (guitares)

Musiciens additionnels : Dennis Dunaway (basse), Bob Ezrin (clavier, piano), Perry Farrell (chant, chœurs), Dave Grohl (batterie), Tommy Henriksen (guitare, programmation), Robby Krieger (guitare), Christopher Lee (récitation), Paul Mccartney (chant, chœurs, piano), Slash (guitare), Neal Smith (batterie), Kip Winger (basse, chœurs), Bruce Witkin (guitare, basse, clavier), Brian Johnson (chant, chœurs), Abe Laboriel Jr. (batterie), Glenn Sobel (batterie), Zak Starkey (batterie)

chronique

Sur le papier, l’idée paraissait séduisante…Un supergroupe formé de Alice Cooper, Johnny Depp et Joe Perry (encore que Aerosmith ne soit pas vraiment ma tasse de thé) , épaulé par un bon paquet d’invités prestigieux, nommé d’après un cercle de beuverie crée dans les 70’s par le même Alice Cooper, pour s’éclater ensemble et rendre hommage à un certain nombre de célébrités connues pour leurs excès. Dans la réalité, il s’agit donc surtout d’un groupe de reprises (aïe !) avec seulement deux compositions propres sous le bras: ‘Raise the dead’, typique du style Alice Cooper’ et en clôture, ‘My dead drunk friend’ très cabaret music hall version Alice…Plutôt pas mal même si pas exceptionnels. Au rayon des reprises, on note un certain goût pour le rock anglais: Hendrix, The Who, Led Zeppelin, les Beatles, les Small Faces, Pink Floyd, T-Rex…C’est là que la sensibilité entre en jeu car ces relectures portent le sceau du rock’n’roll, le ricain, le lourd, un peu moins subtile que la patte anglaise, ce qui pourrait déplaire à certain(e)s. D’un autre côté, l’exercice de reprise, c’est ça aussi, personnaliser en restant fidèle à l’esprit de base. Les Vampires Hollywoodiens ont opté pour le sceau du rock pur jus avec quelques expérimentations, notamment le medley ‘Another brick in the wall’ / ‘School’s out’ (après tout, c’est le même thème) assez réussi. Il faut dire que les renforts ne sont pas des moindres: Paul McCartney, Slash, Brian Johnson, Dave Grohl mais pour ma part, je ne suis pas hyper fan de ces grosses déconnades entre potes. Il y a clairement du bon (le medley précité, ‘Whole lotta love’ avec son intro à l’harmonica, l’hommage aux Doors, la chanson des Small Faces qui devient celle des Smashing Pumpkins ou presque…) et du moins réussi (le massacre de ‘Jeepster’ dépouillé de toute sa sensualité, ‘My generation’ inutile, tout comme ‘Cold Turkey’, loin de la magie froide de l’original). Pour noter les performances, Alice Cooper est au sommet, il assure vraiment sur la totalité de ses prestations; il est aussi bien agréable d’avoir l’appui de Paul McCartney ou Perry Farrell. Par contre, je suis allergique aux hurlements de goret de Brian Johnson, heureusement ici bien canalisés. Les musiciens assurent, en même temps vu leur pedigree, l’inverse serait surprenant. On reste cependant, globalement, dans un registre bien hard rock à l’américaine, il faut goûter le style. S’il faut débattre de la pertinence du disque, on débarque en zone sensible; deux compos propres plus une intro avec la voix de l’incontournable Sir Christopher Lee (dont il s’agirait du tout dernier enregistrement), ça fait maigre. Avait-on besoin d’un disque de reprises de plus ? Clairement non; ok, ils se sont bien éclatés, c’est les retrouvailles en studio, avec, j’imagine, les grimaces, bousculades, éclats de rire comme on nous les montre souvent sur les pistes bonus des DVDs ou les clips (oui, hein, finis les rails de coke, les éclaboussures de Jack Daniel’s, on est au club senior, là) mais voilà, personnellement, je m’en fous un peu, je n’y étais pas. Émotionnellement, c’est vague. Pas mauvais donc mais un peu creux dans sa portée; mieux vaut se servir un bon verre de vin, ce sang-là reste un brin fade, à mon goût du moins.

note       Publiée le mercredi 16 mars 2016

partagez 'Hollywood Vampires' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Hollywood Vampires"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Hollywood Vampires".

ajoutez une note sur : "Hollywood Vampires"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hollywood Vampires".

ajoutez un commentaire sur : "Hollywood Vampires"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hollywood Vampires".

Raven › vendredi 18 mars 2016 - 11:15  message privé !
avatar

Y a du guest à l'apéro dites donc... C'est l'occasion de mettre Reign In Blood en lien Nicko !

Dun23 › vendredi 18 mars 2016 - 10:37  message privé !

s'auto-reprendre, c'est donc possible.

Twilight › jeudi 17 mars 2016 - 10:14  message privé !
avatar

N'hésite pas à faire une contre-cho...Je pense que tu aurais un angle de vue intéressant et différent du mien. C'est sûr que c'est le côté Alice Cooper qui m'a attiré quand j'ai entendu parler du projet...C'est vraiment pas évident à reprendre, T.Rex, Marc avait réussi à développer une sensualité unique...

Note donnée au disque :       
Nicko › jeudi 17 mars 2016 - 09:26  message privé !
avatar

C'est marrant, j'avais commencé la chronique le week-end dernier ;-) Globalement du même avis, "Jeepster" est le point noir et le reste va du pas mal au vraiment sympa. J'aime bien les deux morceaux originaux, effectivement très proche d'Alice Cooper. D'ailleurs, ça aurait très bien pu être un disque d'Alice vu qu'à part les invités prestigieux, on a les membres de son groupe actuel. En plus, niveaux reprises, une bonne partie faisait déjà partie du show des concerts d'Alice de ces dernières années ("My generation" par exemple ou bien le combo "School's out / Another brick in the wall").

Note donnée au disque :