Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJudas Priest › Unleashed in the East

Judas Priest › Unleashed in the East

cd | 9 titres

  • 1 Exciter
  • 2 Running wild
  • 3 Sinner
  • 4 The ripper
  • 5 The green manalishi
  • 6 Diamonds and rust
  • 7 Victim of changes
  • 8 Genocide
  • 9 Tyrant

enregistrement

Enregistré les 10 et 15 février 1979 durant le Killing Machine/Hell Bent For Leather Japanese Tour 1979

line up

Rob Halford (chant), Glenn Tipton (guitare), K.K. Downing (guitare), Ian Hill (basse), Les Binks (batterie)

remarques

La réédition de 2001 comporte les bonus tracks suivants : 10/ Rock forever - 11/ Delivering the goods - 12/ Hell bent for leather - 13/ Starbreaker

chronique

Styles
metal
heavy metal
Styles personnels
heavy metal

Quand on parle d'albums live de légende, on oublie souvent celui-ci, et pourtant... Après le décevant "Killing machine", voilà le disque qui fera exploser Judas Priest dans le monde du heavy metal. Et pour cause, la puissance de feu, l'interprétation, la production ultra-léchée (qui a dit overdubée ???) sont présents et donnent toute leur intensité aux morceaux, issus pour une grande part de leur répertoire plus soft (quatre morceaux de "Sad wings of destiny" !). C'est un peu comme si vous rassembliez le meilleur des 5 premiers albums du groupe (même si "Rocka rolla" n'est pas représenté) et que vous les boostiez à la grosse moulinette heavy metal. Le résultat est époustouflant, ça ne s'arrête pas, le groupe est là, gonflé à bloc, Rob Halford s'époumone comme jamais. C'est un peu comme si on avait là le certificat de naissance du Judas Priest "typique", avec le cuir et les clous, la puissance mécanique, la véritable "machine tueuse" sans pitié venue du futur. Voilà donc un live en acier trempé (tellement puissant que j'aurais aimé un peu plus de mise en avant des guitares solos par moments !). A noter que, pour une fois, les bonus des rééditions valent le coup car ils permettent d'avoir un live encore plus complet avec des titres très rares en concert de nos jours (sans compter le fameux "Hell bent for leather") et qui gardent une certaine homogénéité avec le reste vu qu'ils ont été enregistrés au même moment. On ne peut cependant que regretter l'absence de "Beyond the realms of death" pour des raisons judiciaires. Un live qui reste tout de même fabuleux, qui permet d'avoir des versions réactualisées de morceaux à l'origine plus softs pour la plupart, d'où au final deux fois plus de plaisir !

note       Publiée le mercredi 27 février 2008

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

partagez 'Unleashed in the East' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Unleashed in the East"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Unleashed in the East".

ajoutez une note sur : "Unleashed in the East"

Note moyenne :        23 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Unleashed in the East".

ajoutez un commentaire sur : "Unleashed in the East"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Unleashed in the East".

Ramon › dimanche 1 septembre 2013 - 14:58  message privé !

Un monument, peut-être pas tout à fait un "vrai" live mais peu importe et puis les deux reprises sont superbes et plutôt surprenantes (ah ce green manalishi !).

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 27 août 2013 - 22:57  message privé !

Le priest live est bien aussi

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › mardi 27 août 2013 - 18:13  message privé !

C'est lui le meilleur live de Heavy. Carré, propre, pas de grandiloquence sortie de je ne sais ou. Authentiquement putassier.

Note donnée au disque :       
fallon › mardi 23 octobre 2012 - 16:32  message privé !

Rien que pour l'exceptionnel "Victim of changes", ce live est indispensable.

Note donnée au disque :       
Pat Bateman › dimanche 6 mai 2012 - 23:30  message privé !

Oui.

Note donnée au disque :