Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJudas Priest › Jugulator

Judas Priest › Jugulator

cd | 10 titres | 58:11 min

  • 1 Jugulator [05:50]
  • 2 Blood Stained [05:26]
  • 3 Dead Meat [04:43]
  • 4 Death Row [05:03]
  • 5 Decapitate [04:39]
  • 6 Burn in Hell [06:41]
  • 7 Brain Dead [05:23]
  • 8 Abductors [05:49]
  • 9 Bullet Train [05:10]
  • 10 Cathedral Spires [09:17]

enregistrement

Enregistré aux Silvermere Studios

line up

Tim 'Ripper' Owens (chant), Glenn Tipton (guitares), K.K. Downing (guitares), Ian Hill (basse), Scott Travis (batterie)

chronique

Styles
metal
heavy metal
thrash metal
metal extrême
Styles personnels
power metal

Le milieu des années 90 est difficile pour les grands groupes de heavy metal des années 80. Tout comme Iron Maiden dont le chanteur Bruce Dickinson est parti en 1993, Judas Priest se retrouve sans chanteur à la fin de l'année 1991. Mais à la différence de la Vierge de Fer, ils ne vont pas se précipiter pour trouver un remplaçant à leur précédent vocaliste... Ils prennent le temps de se poser, de s'arrêter. Et là, en 1996, ils annoncent l'arrivée d'un illustre inconnu pour remplacer LE Metal God... L'histoire ressemble à un conte de fée. Tim 'Ripper' Owens est un fan du groupe, tellement fan qu'il a monté un groupe de reprises de Judas Priest. Ses qualités vocales sont tellement impressionnantes qu'elles décident les 4 survivants du groupe à l'engager officiellement en tant que nouveau chanteur de Judas Priest. Pour succéder à "Painkiller", le quintette annonce qu'ils n'ont pas l'intention de lever le pied, au contraire, ils veulent jouer une musique encore plus percutante, brutale, lourde que sur "Painkiller", faire un album qui le surpassera. Au final, qu'est-ce qu'on a ? "Jugulator" se révèle être tout simplement l'album le plus brutal des anglais ! A ce niveau, il s'agit de gros power metal très agressif, loin du heavy metal de la NWOBHM ! Premier constat, Owens est l'homme qu'il fallait au Priest. Honnêtement, Rob Halford est un chanteur hors pair, lui trouver un bon remplaçant a dû être une sacrée paire de manches. Là, avec ce chanteur, ils sont tombé sur la perle rare. Les qualités vocales du bougre sont effectivement impressionnantes !! L'album est plutôt réussi, mais comme on pouvait s'y attendre, il n'est pas aussi bon que "Painkiller", faute à des compos manquant parfois de rythme, de diversité et surtout de variété. On sent le groupe bloqué dans la position "mid-tempo" sans véritablement balancer la sauce ! Il manque de véritables passages rapides et destructeurs, pourtant, il y avait le potentiel. Donc, non, "Jugulator" n'a pas l'intensité de son prédécesseur, mais franchement, à prendre tel quel, il s'écoute vachement bien avec queqlues titres vraiment excellents comme "Bullet train" ou "Blood stained". Ce qui est aussi frappant avec ce nouvel album, c'est de voir tout le chemin parcouru depuis le début des années 70 et de se dire que ce groupe qui nous sort ce "Jugulator" est le même que celui qui sortait "Rocka Rolla" en 1974. Bref, Judas Priest n'est pas mort, loin de là, son retour est vraiment bon, sans être exceptionnel. Et on peut être rassuré, le remplaçant d'Halford est à la hauteur. Un nouveau chapitre dans la carrière du groupe peut commencer.

note       Publiée le vendredi 3 avril 2009

partagez 'Jugulator' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Jugulator"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Jugulator".

ajoutez une note sur : "Jugulator"

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Jugulator".

ajoutez un commentaire sur : "Jugulator"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Jugulator".

saïmone › mardi 4 novembre 2014 - 13:02  message privé !
avatar

sous estimé à fond !

passepartouze › lundi 29 août 2011 - 17:00  message privé !

en fait , j'aime pas Judas priest, je m'en suis rendu compte après avoir découvert le groupe avec jugulator, et avoir vainement cherché d'autres albums similaires (painkiller à la rigueur). j'ai trouvé tout le reste FM et mouligasse, alors que cet album, ben il tue quoi, la batterie marteau piqueur, le son des grattes, le chant plus agressif de ripper: un trash-heavy bien puissant, limite brutal. j'ai redouté la réécoute près de 10 ans après l'avoir oublié dans une étagère, et en fait ça le fait toujours. Largement.

metalheadoldschool › lundi 7 juin 2010 - 13:56  message privé !

putain, il est heavy cet album, on-dirait presque du pantera(le son, bien que phil imitait rob halford sur cowboy et powwer metal), pour moi, judas n'a jamais été un groupe de heavy traditionnel, ils savent faire des trucs très classiques comme "you've got anotherthing coming" mais sont déjà passé au rock psyché(rocka rolla), au heavy atmo doom à la sabbath(sad wings, c'est marrant de voir rob avec des cheveux très longs en 76) du speed metal(exiter/rapid fire) le power metal(painkiller et cet album jugulator

torquemada › dimanche 5 avril 2009 - 19:30  message privé !

Grosse claque à l'époque. Et aujourd'hui encore, si l'on fait abstraction des paroles, de la pochette et des photos (avec des filtres fluos hideux), ça tient sacrément bien la route, avec un très beau "Cathedral Spires" pour finir. Le dernier bon album du Priest.

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › samedi 4 avril 2009 - 15:27  message privé !

Un des premier disque de métal que j'ai écouté. Ce qui est ouf sur cette galette, c'est le son des grattes! Putain, on dirait que les types vont jouer du death tellement les guitares sont boostées!

Note donnée au disque :