Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJudas Priest › Redeemer of souls

Judas Priest › Redeemer of souls

  • 2014 • Sony music 88843072432 • 2 CD digipack

cd • 13 titres • 62:11 min

  • 1Dragonaught04:26
  • 2Redeemer of souls03:58
  • 3Halls of Valhalla06:03
  • 4Sword of Damocles04:54
  • 5March of the damned03:55
  • 6Down in flames03:56
  • 7Hell & back04:47
  • 8Cold blooded05:35
  • 9Metalizer04:37
  • 10Crossfire03:52
  • 11Secrets of the dead05:41
  • 12Battle cry05:18
  • 13Beginning of the end05:09

line up

Rob Halford (chant), Glenn Tipton (guitares), Richie Faulkner (guitares), Ian Hill (basse), Scott Travis (batterie)

remarques

A noter que le CD bonus est sorti en parallèle sous le nom "5 souls"
Le CD bonus contient les titres suivant : 1/ Snakebite - 2/ Tears of blood - 3/ Creatures - 4/ Bring it on - 5/ Never forget

chronique

Bien qu'ils aient annoncé ne plus faire de grande tournée internationale, Judas Priest est toujours bel et bien vivant. Le dernier album du groupe datait de 2008, "Nostradamus" montrait un groupe qui allait de l'avant avec un concept-album bien chiadé, des intermèdes et des morceaux très travaillés, le tout suivant une véritable histoire. 6 ans plus tard, et après un live raté et un DVD relatant la dernière tournée du groupe, Judas Priest revient avec "Redeemer of souls", le premier avec leur nouveau guitariste, Richie Faulkner, sosie complet de KK Downing qu'il remplace ! Vu que le groupe avait décidé de ne plus faire de grande tournée, j'imaginais que leur album suivant allait être du même ordre que "Nostradamus", très travaillé, limite expérimental et voire même à nouveau conceptuel. J'avais tout faux !! "Redeemer of souls" est un album totalement classique de heavy metal pied au plancher. Ne cherchez pas ici, il n'y a pas d'innovations particulières, il s'agit d'un album tout ce qu'il y a de plus heavy metal à la sauce Judas Priest. Au moins, ce n'est pas dur, l'album est direct et facile d'accès. En plus, on peut décerner à l'album la palme de la plus belle pochette de l'année avec des couleurs sur-brillantes magnifiques ! La production est incroyablement clean et puissante, tous les ingrédients sont là pour avoir un album de pur heavy metal moderne. Et le pire, c'est que ça marche ! Même si au milieu s'est glissé un "March of the damned" plutôt proche de ce que fait Ozzy Osbourne ! Alors certes, il ne s'agit pas de l'album de l'année ni du meilleur de leur carrière, mais ça tient vraiment la route. Les 2-3 premières écoutes m'avaient pourtant laissé sur ma faim, trouvant l'album trop facile, mais finalement je me rends compte que les titres sont super inspirés et très bien arrangés. Les morceaux sont suffisamment diversifiés pour qu'on ne s'ennuie pas. Tous les ingrédients qui ont fait le succès de la formation sont là, les solos de guitares si caractéristiques, cette double-grosse caisse très présente, ce chant de Rob Halford (qui va certes moins vers le sur-aigu même si j'imagine que la technologie a quelque peu amélioré certains passages...) et cette atmosphère mécanique et froide. En plus, le disque vient avec un CD bonus de 5 titres pour un peu plus de 20 minutes supplémentaires qui d'une n’alourdissent pas l'album en lui-même mais qui en plus sont vraiment pas mauvais ! Au final, même s'il n'est pas parfait et s'il ne révolutionne rien, ce nouvel album de Judas Priest est vraiment bon et honnête. On prend du plaisir à l'écouter. On ne sent pas du tout le groupe vieillir. 40 ans après leur premier album, le Priest est toujours vivant !

note       Publiée le dimanche 16 novembre 2014

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Redeemer of souls".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Redeemer of souls".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Redeemer of souls".

Rastignac › samedi 31 mars 2018 - 09:29  message privé !
avatar

J'ai bien aimé le dernier single en passant. Je me demande si je vais bien.

dimegoat › vendredi 3 juillet 2015 - 10:48  message privé !

Boh, pas terrible ce dernier Priest. Les deux premiers titres sont corrects mais c'est un peu générique dans l'ensemble et pas trop inspiré. Et un titre comme Dragonaught, tête de pont de l'album, se situe une bonne dizaine d'étages au dessous d'un Judas Rising.

Note donnée au disque :       
torquemada › dimanche 16 novembre 2014 - 20:13  message privé !

Une seule écoute : j'ai failli mourir d'ennui. 13 titres monocordes, mid-tempos, on a l'impression d'avoir entendu ça 1000 fois. Et les morceaux bonus sont exactement identiques. Le Priest est vraiment mort après "Jugulator".