Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJudas Priest › Rocka rolla

Judas Priest › Rocka rolla

cd | 10 titres

  • 1 One for the road
  • 2 Rocka rolla
  • 3 Winter
  • 4 Deep freeze
  • 5 Winter retreat
  • 6 Cheater
  • 7 Never satisfied
  • 8 Run of the mill
  • 9 Dying to meet you
  • 10 Caviar and meths

enregistrement

Enregistré au Olympic et aux Island Studios de Londres en juin et juillet 1974

line up

Rob Halford (chant), K.K. Downing (guitares), Glen Tipton (guitares), Ian Hill (basse), John Hinch (batterie)

remarques

Les versions CD possède le bonus track suivant : 11/ Diamonds and rust L'album a aussi été ré-édité à de nombreuses reprises sous divers formats et pochettes avec ou sans le deuxième album du groupe, "Sad wings of destiny", sans l'accord du groupe, par leur premier l'abel, Gull Records. Toutes ces ré-éditions sont des versions bootlegs.

chronique

Styles
blues
rock
Styles personnels
rock mélancolique psychédélique

Le Metal God enfin sur [g.o.d] !! Judas Priest... Injustement sous-estimé, toujours dans l'ombre d'un Iron Maiden, d'un Slayer ou d'un Metallica, la bande à Rob Halford constitue pourtant un exemple absolument unique dans l'histoire du metal d'une évolution aussi profonde tout au long de leur carrière. Alors qu'ils végètent depuis la fin des années 60 à jouer du rock psychédélique avec un line-up très instable, en 1973, le bout du tunnel semble proche avec l'arrivée de Glen Tipton à la guitare (aux côtés de K.K. Downing et de Ian Hill co-fondateurs du groupe après la fusion avec le groupe du chanteur Al Atkins). Ce dernier sera écarté au dernier moment avec l'arrivée de Rob Halford, chanteur aux capacités vocales exceptionnelles, pouvant monter très haut dans les aigus (ça sera l'une des marques de fabrique du groupe sur les 35 prochaines années !). Nous voilà donc en 1974, les britanniques se font remarquer par un petit label, Gull Records (qui exploitera leur musique plus que de raison...), et après un 45 tours, les voilà qui nous sortent un premier album très teinté de blues/rock 70's et surotut mélancolique avec une petite touche psychédélique, vestige de leur passé. Et dès le début, le groupe cherche à se démarquer du schéma traditionnel couplet/refrain, à part quelques morceaux passe-partout de bonne facture comme "Rocka rolla" ou "Cheater" à la Aerosmith de l'époque, avec des interludes guitaristiques expérimentaux comme sur "Winter retreat" (renforçant le côté psyché 70's) et des titres plus longs et élaborés tel le "Run to the mill" très Pink Floyd/Led Zeppelinesque ou encore "Dying to meet you" qui montre les capacités vocales hors du commun déjà d'Halford. L'album se termine, sur les versions CD, par une reprise très sympa du standard de Joan Baez, "Diamonds & rust", que l'on retrouvera dans une autre version sur leur troisième album, "Sin after sin", et qui sera le seul morceau de cette période à être encore joué en concert 35 ans plus tard ! Même si ce premier album, aux consonances encore "joyeuses" et 70's, se démarque de la suite de la carrière du groupe, il reste très intéressant et important dans l'optique de l'évolution du groupe. Il représente en quelque sorte la fin d'une première partie de carrière difficile pour les anglais de Birmingham. Il garde un certain charme je trouve et il vaut vraiment le coup d'œil avec des morceaux atypiques, originaux et bourrés de feeling. La machine est lancée. La suite montrera qu'on a affaire à un très grand groupe de heavy metal !

note       Publiée le lundi 18 février 2008

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

partagez 'Rocka rolla' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Rocka rolla"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Rocka rolla".

ajoutez une note sur : "Rocka rolla"

Note moyenne :        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Rocka rolla".

ajoutez un commentaire sur : "Rocka rolla"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Rocka rolla".

taliesin › mercredi 3 juin 2015 - 14:53  message privé !

Je plussoie 22presque23 ! C'est mon préféré, sans aucun doute !

Note donnée au disque :       
22goingon23 › lundi 6 janvier 2014 - 11:40  message privé !

Ambiance très poétique et mystérieuse sur ce premier essai magistral. On y trouve puissance lyrique et folk païenne inspirée offrant un riche paysage : landes brumeuses traversées par d'antiques runes et flambeaux de tavernes !

Note donnée au disque :       
torquemada › dimanche 14 décembre 2008 - 19:03  message privé !

Je l'ai enfin sorti de sa couche de poussière et c'est une sacrée surprise avec même de l'harmonica sur "Cheater" ! "Run To The Mill" est vraiment excellente.

Note donnée au disque :       
torquemada › mercredi 20 février 2008 - 22:06  message privé !
ça doit faire 10 ans que je ne l'ai pas écouté, mais c'est clair qu'il est atypique dans la discographie du groupe.
Note donnée au disque :       
Nokturnus › lundi 18 février 2008 - 17:41  message privé !
avatar
Bah voilà, on sait enfin qu'est-ce qui nous a rendu si gay !