Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJudas Priest › Sad wings of destiny

Judas Priest › Sad wings of destiny

cd • 9 titres

  • 1Victim of changes
  • 2The ripper
  • 3Dreamer deceiver
  • 4Deceiver
  • 5Prelude
  • 6Tyrant
  • 7Genocide
  • 8Epitaph
  • 9Island of domination

enregistrement

Enregistré au Rockfield et aux Morgan Studios

line up

Rob Halford (chant), Glenn Tipton (guitares, piano), K.K. Downing (guitares), Ian Hill (basse), Alan Moore (batterie)

remarques

La tracklist commence par la face B puis la face A. A l'origine, l'album commence avec "Prelude" (ce qui est somme toute logique) et se termine avec "Deceiver". Lors du passage sur CD, le label a décidé d'inverser les deux faces.

chronique

Styles
rock
hard rock
Styles personnels
rock mélancolique

Avec ce deuxième album, on entre dans le vif du sujet. "Rocka rolla" n'était qu'un échauffement. "Sad wings of destiny" affine le style et le caractère du jeu de Judas Priest. Le son reste très rock 70's et même si certains diront qu'il manque de pêche et d'agressivité, je trouve au contraire qu'il donne tout son cachet à un album qui, finalement, est plus que jamais ancré dans la mélancolie. Tout le monde connait les standards exceptionnels que sont "Victim of changes" (monstrueux), le court mais efficace "The ripper", le duo "Tyrant"/"Genocide", mais le reste, plus atmosphérique et méconnu apporte toute sa diversité et son originalité à cet album, avec des interludes rappelant "Rocka rolla" en plus maîtrisé et approprié, en passant aussi par un "Epitaph" au piano très inspiré par Queen ! L'album est admirablement bien construit et agencé, même si lors du passage sur CD, les faces A et B aient été inversées permettant ainsi de faire débuter le disque par le morceau le plus emblématique de la galette (et du groupe !) avec son intro si reconnaissable avec les deux guitares. Après "Prelude" (dans un style proche d'"Orange mécanique" !), débuter avec "Tyrant" aurait de toute manière été aussi efficace, ce morceau (le plus sous-estimé de la carrière du groupe selon moi) est un véritable brulot de rock purplesque avec des solos et une intensité incroyables (n'oublions pas qu'on a là le duo K.K. Downing/Glenn Tipton aux 6-cordes...) et une interprétation ultra-énergique qu'aucun live ou qu'aucune autre version ne réussira à égaler jusqu'à présent. La performance vocale de Rob Halford est quant à elle littéralement bluffante avec un spectre très large. "Dreamer deceiver" est un de ces morceaux méconnus et peu communs pour du Judas Priest avec une ambiance médiévale très réussie et donc un chant hallucinant, montant sur haut dans les aigus et sachant aussi rester grave quand il le faut ! "Sad wings of destiny" (qui porte terriblement bien son nom !) est une véritable pépite comme on en voit rarement, peu cité ni plébiscité, pourtant, il ne propose aucun morceau ne serait-ce que moyen, il montre toute la maturité qu'a atteinte la formation avec une ambiance et une homogénéité uniques. Un véritable chef d'œuvre, leur premier et personnellement, mon préféré !

note       Publiée le mardi 19 février 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sad wings of destiny".

notes

Note moyenne        22 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sad wings of destiny".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sad wings of destiny".

fallon › vendredi 2 novembre 2018 - 17:58  message privé !

Forcément, quand tu découvres "Victim of changes" après la version live sur le mythique "Unleashed in the east", ça semble mou du genou...Mais passée "l'adaptation", y a pas à chier, ce skeud est d'un très haut niveau. Les sonorités seventies, cette pesanteur sabbathienne , cette production old school, sont un délice auditif. Et que dire de ces 2 titres : Tyrant et Dreamer Deceiver? 2 merveilles. Un excellent disque, une facette du Judas très différente de l'ère Painkiller mais de grande qualité aussi.

Note donnée au disque :       
taliesin › mercredi 3 juin 2015 - 14:56  message privé !

Je préfère le précédent, mais celui-ci est tout de même excellent ! Et le titre "Dreamer Deceiver", d'autant plus important pour moi, parce que c'est celui que j'ai choisi de passer à l'enterrement (récent) de mon parrain... C'est tout ce qu'il écoutait lorsqu'il était jeune, et c'est grâce à lui qu'aujourd'hui je connais un paquet de groupes fantastiques !

Note donnée au disque :       
dimegoat › lundi 23 mars 2015 - 08:43  message privé !

L'ordre originel des pistes est bien plus malin mais il a fallu mettre le tube à l'honneur. Et au passage, Epitaph, on dirait vraiment du Queen. Un peu moche mais j'aime bien. Comme pour l'album suivant, la production est très molle mais quand la musique est bonne, bonne, bonne, pas besoin de tricher sur le son.

Note donnée au disque :       
docteur.justice › samedi 8 septembre 2012 - 23:53  message privé !

content de lire tout ca

metalheadoldschool › jeudi 11 mars 2010 - 14:45  message privé !

j'adore, bon disque, on dirait du sabbath, en plus tranchant