Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJudas Priest › Invincible shield

Judas Priest › Invincible shield

cd • 11 titres • 52:32 min

  • 1Panic attack05:25
  • 2The serpent and the king04:19
  • 3Invincible shield06:21
  • 4Devil in disguise04:44
  • 5Gates of hell04:37
  • 6Crown of horns05:45
  • 7As God is my witness04:35
  • 8Trial by fire04:21
  • 9Escape from reality04:24
  • 10Sons of thunder02:58
  • 11Giants in the sky05:03

informations

Enregisté au Southern Oracle, au Falcons Nest, aux Premier Studios ainsi que dans le Worcestershire.

line up

Richie Faulkner (guitares), Rob Halford (chant), Scott Travis (batterie), Glenn Tipton (guitares), Ian Hill (basse)

chronique

Judas Priest, près de 55 ans de carrière, des millions d'albums vendus, des albums mythiques, et en 2024, toujours au charbon avec la sortie de leur 19ème album, faisant suite à "Firepower" sorti 6 ans plus tôt. Après avoir parlé d'une semi-retraite en 2012 avec une tournée d'adieu, le groupe en remet une couche et continue comme en 14. Le noyau dur du groupe, Halford-Hill-Tipton, dépasse chacun allègrement les 70 ans et pour Tipton, la maladie l'empêche dorénavant de tourner avec le groupe, qui doit utiliser leur producteur en guise de guitariste de session sur scène. Cependant, Glenn continue d'écrire et d'enregistrer (ce qu'il peut !) pour Judas Priest. Déjà, "Firepower" était une énorme surprise, un album surpuissant et pas du tout daté qui remettait Judas Priest sur le chemin du succès. Les voilà qui nous servent un "Invincible shield" qui est dans la droite lignée du précédent album. Gros son, grosse puissance, Andy Sneap (producteur et donc guitariste sur scène) a fait à nouveau des merveilles avec une production en acier trempé. Franchement, dès la première écoute, on sait que le groupe ne s'est pas loupé et que l'album ne sera pas une déception. "Invincible shield" commence d'ailleurs sur les chapeaux de roue avec un duo "Panic attack"-"The serpent and the king" qui n'aurait pas dépareillé sur un "Painkiller" par exemple avec un Halford particulièrement impressionnant sur le deuxième morceau (les grincheux diront que la technique fait des merveilles, mais le résultat est là, et il est particulièrement puissant). Les riffs sont incisifs, acérés comme jamais, les mélodies aussi sont présentes et sont parfaites pour faire chanter le public en concert. Franchement, on a là l'album efficace par excellence. De plus, le disque est bien construit avec de véritables brûlots au début avec d'enchaîner sur des morceaux plus mid-tempos, certes moins impressionnants que le début de l'album, mais faisant la part belle aux mélodies et aux atmosphères futuristes, marque de fabrique de la formation depuis les années 80. Judas Priest représente tellement le metal pur, saignant, agressif et mélodique à la fois avec des solos de guitares incroyables. Et là, franchement, Richie Faulkner se surpasse, mais vraiment. C'est indéniable qu'il a réalisé ici la grande majorité du travail guitaristique. Il faut être honnête, même si Glenn Tipton a co-écrit les morceaux, l'exécution des parties de guitares les plus complexes sont du fait de Richie. Son style est présent du début à la fin avec une telle fluidité et une telle accroche sur les solos, le résultat est mortel. Au niveau des mid-tempos, je trouve une réelle similarité avec le style d'Ozzy Osbourne sur ses derniers albums. "Devil in disguise" ou "Escape from reality" auraient très bien pu être enregistrés par le Madman. D'ailleurs, le chant sur "Escape from reality" m'a vraiment frappé et à la première écoute, j'ai vraiment cru qu'Ozzy s'était invité dessus. Les mauvaises langues diront que les deux chanteurs utilisent les mêmes logiciels, mais je n'irai personnellement pas jusque là... Comme je le disais, les mid-tempos sur la deuxième partie de l'album baissent légèrement le niveau, avec des morceaux un peu plus convenus et téléphonés, mais dans l'ensemble, l'album reste d'un excellent niveau, aidé par un début absolument magistral, et surtout, il sait se faire plus concis que par le passé. Et puis quand même, ces solos... Vraiment, Faulkner est impressionnant ici. Je trouve qu'il délivre sa meilleure performance personnelle sur cet album. Même si j'ai une petite préférence pour "Firepower", il faut quand même se rendre à l'évidence que ce cru 2024 est d'un excellent niveau avec nombre de morceaux accrocheurs et puissants. Judas Priest est toujours présent et nous montre toute l'étendue de son talent, encore en 2024 !

note       Publiée le dimanche 7 avril 2024

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Invincible shield" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Invincible shield".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Invincible shield".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Invincible shield".