Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThe Provenance › 25th Hour ; bleeding

The Provenance › 25th Hour ; bleeding

9 titres - 45:27 min

  • 1/ Deluded into delirium
  • 2/ For whom I bleed
  • 3/ Shut down
  • 4/ Ignominy embodied
  • 5/ 25th hour : bleeding
  • 6/ Frequencynic
  • 7/ All of reality
  • 8/ Listening
  • 9/ Painted a life

enregistrement

Enregistré et mixé aux Boiler Room Studios du jeudi 17 février au dimanche 16 avril 2000. Engineered by Tobias Martinsson, Joel Lindell et Joakim Rosén. Mixé par Tobias Martinsson.

line up

Emma Helstöm (voix, flûte, hammond, et claviers), Tobias Martinsson (voix et guitares), Joel Lindell (batterie), Jonnie Täll (basse), Joakim Rosén (lead guitare)

chronique

Styles
metal
metal extrême
Styles personnels
death/heavy metal mélodique

The Provenance arrive exactement là où on l'attend. Et " 25th hour ; bleeding " est un disque à écouter. Ils seront les premiers à la faire, mais cette musique est dans l'air du temps. Death mélodique et mélancolique, symphonique, alternance de chants death de qualité, de chants clairs masculins, de chants clairs féminins à la Anneke (c'est un peu facile de tout comparer à la grande Néerlandaise… mais là, c'est assez inévitable), un peu de flûte et de violon et pour que tout ça puisse être cohérent, les deux rythmalistes basse-batterie savent témoigner de la diversité et de la souplesse nécessaires. " Deluded into Délirium " est à ce titre un très bon morceau où la majeure partie du vocabulaire du groupe est exposée. Certains enchaînements sont particulièrement judicieux et surprenants, et le groupe sait varier les approches rythmiques, vocales et harmoniques. Il y a donc, en effet, du " gathering " là-dedans… il y a aussi du gros métal, une violence bien plus directe que chez les Hollandais, notamment de part les vocaux death, mais aussi par la puissance des guitares ou les accents à l'unisson, des instruments. Emma Hellstöm aime l'Hammond mais aussi le piano et les cordes, et côté guitares, le groupe ne rechigne pas à utiliser divers effets pour intégrer du son clair aux passages les plus sombres. Tout cela est bien, certes… bien fait, bien trouvé, bienvenu… mais sur la durée de l'album les sentiments redescendent un peu… et il y a un je-ne-sais-quoi de complaisant dans tout cela. Le mot est fort mais c'est vraiment ce qu'une telle synthèse d'éléments en vogue amène, irrémédiablement, à penser. Rien de ce qui n'est sur ce disque n'appartient au groupe, si ce n'est d'avoir mis tout cela ensemble, et d'avoir réussi. Ce qui est déjà pas mal, certes, et ce groupe, à mon avis, et à suivre. Mais dans l'état actuel des choses, leurs mélodies, leurs breaks, leurs voix, leurs arrangements ne leur appartiennent pas encore vraiment. Gathering, Jethro Tull à l'occasion, Dark Tranquillity, Lacuna Coil, un peu d'Opeth, de Old man's child, de ci de ça, de ceci, de cela… on souhaiterait un peu plus de Provenance...

note       Publiée le vendredi 22 mars 2002

partagez '25th Hour ; bleeding' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "25th Hour ; bleeding"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "25th Hour ; bleeding".

ajoutez une note sur : "25th Hour ; bleeding"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "25th Hour ; bleeding".

ajoutez un commentaire sur : "25th Hour ; bleeding"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "25th Hour ; bleeding".

Darkanar › vendredi 13 décembre 2002 - 15:57  message privé !
C'est drôle : tu vois un manque de personnalité là où justement je trouve une originalité des plus riches. Non, je ne pense pas que the Provenance soit un simple condensé des groupes que tu as cité même si la filiation et l'inspiration sont évidentes. Ils possèdent à mes yeux une réelle personnalité et savent créer une atmosphère unique. Je ne vois d'ailleurs pas à quel groupe on pourrait directement les comparer... Un disque que je ne saurais que conseiller.
Note donnée au disque :