Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHawkwind › Astounding sounds, amazing music

Hawkwind › Astounding sounds, amazing music

cd | 7 titres | 38:37 min

  • 1 Reefer madness [06:03]
  • 2 Steppenwolf [09:46]
  • 3 City of lagoons [05:09]
  • 4 The aubergine that ate rangoon [03:37]
  • 5 Kerb crawler [03:45]
  • 6 Kadu flyer [05:07]
  • 7 Chronoglide skyway [05:04]

enregistrement

Enregistré en février et mars 1976

line up

Dave Brock (guitares, claviers, chant), Robert Calvert (chant), Simon House (violon, claviers, sitar [6]), Simon King (batterie), Paul Rudolph (basse, guitares), Nik Turner (saxophone, flûte, chant |6]), Alan Powell (batterie)

chronique

Styles
progressif
rock
Styles personnels
space rock

Comme l'a mentionné si justement Progmonster sur sa chronique de "Warrior on the edge of time", cet album représentait une sorte de fin de la période "classique" de la formation anglaise. En effet, la première moitié des années 70 était placée sous le signe du space rock avec de grandes envolées instrumentales brumeuses et aériennes avec un son bien vintage et lourd. Pendant la tournée qui a suivi cet album, l'événement majeur qui s'est produit est bien évidemment l'éviction de Lemmy Kilmister suite à son arrestation à la frontière américano-canadienne pour cause de possession de substances illicites, ayant ensuite pour conséquence première la création du groupe de rock le plus fort du monde, Motörhead. Sauf que ce que beaucoup de gens ont tendance à oublier, c'est que cet événement n'a jamais signé l'arrêt de mort d'Hawkwind. Dave Brock, toujours maître à bord continue son bonhomme de chemin. Lemmy a été remplacé, et on peut aussi noter le retour au chant de Robert Calvert (présent sur "Doremi fasol latido" et le live "Space ritual"). Je dois vous avouer que lorsque j'ai acquis ce disque, j'appréhendais quelque peu ce que j'allais découvrir. Ce qu'on peut remarquer directement à l'écoute de ce sixième album, c'est le son beaucoup plus moderne, très en avance sur son temps, clair et propre. Ici, on oublie la basse vrombissante de Lemmy et les distorsions en tout genre. "Astounding sounds, amazing music" est un album beaucoup plus posé et carré que les précédents. Je dirais même que ce son froid prépare la vague new wave qui arrivera quelques mois plus tard, comme par exemple sur "Kadu flyer". Même s'il reste des parties spatiales, c'est beaucoup plus calculé et maîtrisé que par le passé, perdant par la même ce qui faisait le charme de la formation, sa spontanéité. Il y a toujours un côté Pink Floyd, mais ici plus proche de "Dark side of the moon" et de "Wish you were here" que les précédents. "City of lagoons" me fait d'ailleurs directement penser au Floyd de "Welcome to the machine". Cette nouvelle orientation se rapproche par moment du glam rock un peu grandiloquent de Roxy Music, comme sur "Kerb crawler". Cependant, au-delà même de ces changements de son et de style, ce qui ne change pas, c'est l'inspiration de la formation. L'âge d'or de la bande à Brock a beau être derrière eux, je ne peux m'empêcher de trouver les morceaux super bien sentis, parfaitement bien travaillés, et toujours avec ce côté très spatial de science-fiction futuriste plus ou moins de pacotille. Alors certes, on va me dire que ces sonorités font très kitschs, très BO de films pourris de ces années-là, avec un synthé paradoxalement très daté. Mais déjà j'aime beaucoup les navets des années 70 et ensuite, je trouve que cela colle très bien au style space-rock qu'affectionne particulièrement la formation. Alors certes, il ne s'agit peut-être pas de leur meilleur album, mais je trouve la formation toujours aussi inventive et inspirée. L'album ne subit pas de baisse de rythme et prouve qu'Hawkwind est bien plus qu'un simple groupe de space rock. J'ai eu tort d'appréhender l'écoute de ce disque parce qu'il recèle de véritables pépites. Et les albums suivants vont me donner raison d'avoir voulu creuser un peu plus la discographie de ce groupe !

note       Publiée le jeudi 4 mai 2017

partagez 'Astounding sounds, amazing music' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Astounding sounds, amazing music"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Astounding sounds, amazing music".

ajoutez une note sur : "Astounding sounds, amazing music"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Astounding sounds, amazing music".

ajoutez un commentaire sur : "Astounding sounds, amazing music"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Astounding sounds, amazing music".

Demonaz Vikernes › mardi 30 octobre 2018 - 13:11  message privé !

J'ai vraiment du mal avec ce ASAM, encore plus qu'avec QSC. Aucun morceau ne prend vraiment (même si Aubergine, Kerb-cralwer ou The Dream of Isis se laissent écouter), et c'est même assez souvent foiré. Le fossé (stylistique comme qualitatif) avec on prédécesseur est allez hallucinant. Mieux vaut privilégier PXR5 pour découvrir la période Calvert (Calvaire ? Ba-dum-tss).

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane › dimanche 25 mars 2018 - 12:54  message privé !

Il est plutôt bon cet album, "Steppenwolf" me fait un peu penser à du Blue Öyster Cult.

Note donnée au disque :       
magnu › dimanche 7 mai 2017 - 10:38  message privé !

Période 1976/1979 très intéressante de ce groupe précurseur. Ca me donne envie de ressortir la collec !

Note donnée au disque :       
bubble › vendredi 5 mai 2017 - 09:30  message privé !

yep , j'aime bien cette période aussi, particulièrement Levitation . l'album de ma première pelle, j'avais ramener la cassette à une boom .. le flash back là ! ;-))

SEN › vendredi 5 mai 2017 - 08:54  message privé !

Ahhh ! Les années Robert Calvert ! Elles couvrent la période 1976/1979 avec les albums "P.X.R.5", "Quark, Strangeness & Charm " et le "25 Years On" de Hawklord... C'est une période à part dans l'histoire du groupe que j'aime beaucoup et qui se terminera à la sortie du génial "Lévitation", ça fait plaisir de revoir du Hawkwind sur Guts, surtout qu'il y a matière vu leur discographie même si j'aime moins ce qu'ils sortent en ce moment.

Note donnée au disque :