Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHawkwind › Warrior on the edge of time

Hawkwind › Warrior on the edge of time

11 titres - 44:42 min

  • 1/ Assault & Battery part I (5:36)
  • 2/ The Golden Void part II (4:37)
  • 3/ The Wizard Blew His Horn (1:57)
  • 4/ Opa-loka (5:12)
  • 5/ The Demented Man (3:57)
  • 6/ Magnu (8:22)
  • 7/ Standing at The Edge (2:40)
  • 8/ Spiral Galaxy 28948 (3:46)
  • 9/ Warriors (1:58)
  • 10/ Dying Seas (3:05)
  • 11/ Kings of Speed (3:32)

enregistrement

Rockfield Studios, Londres, Angleterre, mars 1975

line up

Dave Brock (chant, guitare, basse, synthétiseur), Simon House (claviers, violon), Lemmy Kilmister (basse), Simon King (batterie, percussions), Nik Turner (saxophone ténor et soprano, flûte, chant), Mike Moorcock (chant), Allan Powell (batterie, percussions)

remarques

La réédition cd comprend "Motorhead" (3:02) en guise de bonus, portant la durée totale du disque à 47:44

chronique

Styles
progressif
rock
Styles personnels
space rock

Le cinquième Hawkwind ne fera rien pour calmer les déçus de "Hall of The Mountain Grill" ; l'intro grandiloquente de "Assault & Battery" perpétue plus que jamais ce côté indubitablement progressif que Hawkwind n'avait pas dans ses toutes jeunes années. Et pourtant... "Warrior On The Edge of Time" est plus à même de réconcilier les deux approches que ne l'avait pu faire son prédécesseur aux choix trop radicaux au point de gommer en partie la nature profonde du groupe. Alors, bien sûr, on a droit à des solii de claviers allumés, à un sax hanté, à des parties de violon, le tout sur des plages instrumentales étendues au potentiel mélodique important porté par un chant clair, ce qui nous fait dire que le groupe de Dave Brock n'a pas peur d'aller marcher sur les plates bandes d'autres formations poids lourds (je pense à Pink Floyd, et "The Demented Man" est là pour le prouver). Non, la nuance entre les deux albums provient de l'équilibre que le groupe a voulu maintenir ici, en alternant intelligemment titres planants ("Standing At The Edge"), voire carrément flippés ("The Wizard Blew His Horn"), pièces d'accointances progressives ne serait-ce que dans la forme ("Assault & Battery", "Spiral Galaxy 28948" et ses synthés datés) et pièces purement space rock ("Opa-Loka" ou "Magnu" encore une fois très Black Sabbath), soutenus par une production beaucoup plus ronde qui atténue ce côté, disons-le, plus mainstream dans lequel le groupe va très bientôt se perdre. Dans le cas de ce disque-ci, il s'agit encore d'un compromis acceptable. Mais après lui, Hawkwind va commencer à essuyer un grand nombre de départs en rafale qui ne vont pas l'aider à se refaire. Avec "Warrior On The Edge of Time", c'est donc la période dite "classique" du groupe qui se referme sur une note encore pas trop mauvaise. Anecdote amusante : la version cd contient en bonus la dernière collaboration de Lemmy Kilmister pour le compte du groupe et qui annonce la suite de ses aventures... "Motorhead" !

note       Publiée le jeudi 5 juillet 2007

partagez 'Warrior on the edge of time' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Warrior on the edge of time"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Warrior on the edge of time".

ajoutez une note sur : "Warrior on the edge of time"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Warrior on the edge of time".

ajoutez un commentaire sur : "Warrior on the edge of time"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Warrior on the edge of time".

Demonaz Vikernes › samedi 27 octobre 2018 - 21:08  message privé !

Un superbe album d'Hawkwind, assez différend des précédents sur le style pratiqué. Assault & Battery/The Golden Void est probablement l'un des plus beaux morceaux du groupe, et j'apprécie la cohérence du tout. Malheureusement, la fin de l'album (Warriors/Dying Seas/Kings Of Speed) est assez peu intéressante. D'autant plus frustrant que, d'après la réédition double CD, des morceaux bien meilleurs avaient été enregistrés à l'époque (Soldiers At The Edge Of Time/On The Road/Motörhead) et le final aurait gagné à être remplacé par ces titres. A noter la version de The Wizard Blew His Horn par Nik Turner, bien supérieure à celle présent sur le LP d'origine. Dommage.

Note donnée au disque :       
SEN › lundi 30 avril 2018 - 20:42  message privé !

Je le trouve totalement surcoté cet album, la pochette déjà est absolument atroce, probablement une des plus moche jamais réalisée... Je sais pas, ça me fait mal de critiquer un album de Hawkwind mais celui là y'a pas moyen il m'agace !

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane › lundi 8 juillet 2013 - 09:22  message privé !

Voilà un groupe qui s'est toujours trouvé à la lisière de mes recherches en matière de découverte musicale et puis je suis tombé sur un album soldé "Onward" (le dernier je crois) et j'ai trouvé ça terrible. La prod, le son, incroyable pour un groupe qui a autant de bouteille alors que je croyais tomber sur des papys has-been. Bref, je viens de commander la bio dont parle Twilight et je commence à découvrir leur pléthorique discographie...

Twilight › lundi 3 juin 2013 - 23:36  message privé !
avatar

Après m'être délecté de la bio du groupe chez Camion Blanc, j'ai fait mon petit shopping avec notamment cette réédition savoureuse...

magnu › lundi 3 juin 2013 - 22:21  message privé !

Enfin réédité, remasterisé et tout le toutim avec en prime une version remixée par Steve Wilson sur le coffret 3cd. Bel objet !

Note donnée au disque :