Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHawkwind › PXR 5

Hawkwind › PXR 5

cd | 8 titres | 37:33 min

  • 1 Death trap [03:51]
  • 2 Jack of shadows [03:28]
  • 3 Uncle Sam's on Mars [05:44]
  • 4 Infinity [04:17]
  • 5 Life form [01:44]
  • 6 Robot [08:14]
  • 7 High rise [04:36]
  • 8 P.X.R. 5 [05:39]

enregistrement

Enregistré en janvier 1978 aux studios Rockfield

line up

Dave Brock (guitare, claviers, chant), Robert Calvert (chant), Simon House (violon, claviers), Simon King (batterie), Adrian Shaw (basse)

chronique

Styles
rock
Styles personnels
space rock moderne

La fin des années 70 est compliquée pour Hawkwind et un peu dure à suivre pour les fans. En 1978, Hawkwind se sépare et Dave Brock fonde Hawklords, groupe qui n'existera qu'un temps, à peine plus d'un an. Alors qu'en fin d'année 1978, Hawklords sort son unique album, "25 years on", 8 mois plus tard débarque ce "PXR 5", nouvel album... d'Hawkwind !! Alors que le groupe n'existe plus ! En fait, il s'agit de l'album que le groupe avait enregistré début 1978, faisant suite à "Quark, strangeness and charm" qui n'était pas sorti à l'époque vu que le groupe s'est séparé 2 mois après l'enregistrement dudit album. Comme les bandes étaient finalisées et qu'il n'y avait plus qu'à sortir l'album, autant le faire ! C'est chose faite au début de l'été 1979. "PXR 5" a donc le même line-up que "Quark, strangeness and charm" et doit être considéré comme son successeur. Le style est clairement bien plus rentre-dedans, limite punk. On sent vraiment l'influence de ce nouveau mouvement ici avec des rythmes beaucoup plus rapide à l'image de ce "Death trap" introductif, ça déménage ! Tout est beaucoup plus agressif que par le passé, à la frange du hard rock avec un Robert Calvert rarement si rude. Et ça marche ! La première face de l'album est fabuleuse, super inspirée, entraînante et sachant faire le pont avec le passé, notamment avec le sublime "Infinity" très flower-power rappelant les débuts folk de la formation dix ans plus tôt ou l'"Uncle Sam's on Mars" proche du classique du groupe "Brainstorm". La deuxième face est un poil en dessous avec des titres légèrement moins inspiré mais qui restent honnêtes. "Robot" est un peu trop répétitif mais il me fait penser à leur excellent "Hassan I Sabbah" de "Quark, strangeness and charm" donc foncièrement il ne peut pas être mauvais ! Je trouve qu'il y a aussi un p'tit côté Roxy Music, comme sur "High rise", au niveau de l'ambiance générale de l'album avec ce chant un peu décalé, froid, direct de Robert Calvert. Hawkwind a rarement sonné aussi moderne et en avance sur son temps, on se croit vraiment au début des années 80 avec ce son froid, mécanique et ce claviers très new wave à la Stranglers. Franchement, quand on écoute cet album, on ne peut que regretter le split qui suivra, tellement la qualité est au rendez-vous. "PXR 5" est clairement le meilleur album de la formation depuis son âge d'or de "Warriors on the edge of time". Et même si Hawkwind se reformera en fin d'année, le line-up aura à nouveau changer drastiquement et le risque que la dynamique de cet album soit cassée n'est pas négligeable.

note       Publiée le samedi 28 avril 2018

partagez 'PXR 5' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "PXR 5"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "PXR 5".

ajoutez une note sur : "PXR 5"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "PXR 5".

ajoutez un commentaire sur : "PXR 5"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "PXR 5".

magnu › dimanche 29 avril 2018 - 17:44  message privé !

Pour l’anecdote, "Uncle Sam on Mars", "Robot", "High Rise" sont des versions live enregistrées en novembre 1977 et ensuite retravaillées en studio. Vraiment un bon album, sans doute le meilleur de l'époque Calvert avec "Quark, Strangeness and Charm" 4,5 boules

Note donnée au disque :       
SEN › dimanche 29 avril 2018 - 12:04  message privé !

ça fait du bien ces chroniques de Hawkwind, perso je trouve que les années Robert Calvert sont ce que le groupe a produit de mieux même si j'aime aussi beaucoup les différentes productions de Dave Brock des années 80 aux années 2000...

Note donnée au disque :