Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHawkwind › Hall of the mountain grill

Hawkwind › Hall of the mountain grill

9 titres - 41:46 min

  • 1/ The Psychedelic Warlords [Disappear in Smoke] (6:50)
  • 2/ Wind of Change (5:08)
  • 3/ D-Rider (6:14)
  • 4/ Web Weaver (3:15)
  • 5/ You'd Better Believe It (7:13)
  • 6/ Hall of the Mountain Grill (2:24)
  • 7/ Lost Johnny (3:30)
  • 8/ Goat Willow (1:37)
  • 9/ Paradox (5:35)

enregistrement

Edmonton Sundown Studio et Olympic Studios, Londres, Angleterre, janvier - juin 1974

line up

Dave Brock (chant, guitare, synthétiseur), Del Dettmar (claviers, kalimba), Simon House (claviers, violon, mellotron, chœurs), Lemmy Kilmister (basse, guitares, chant), Simon King (batterie, percussions), Nik Turner (saxophone, hautbois, flûte, chant)

remarques

La réédition EMI de 1996 comprend quatre titres bonus : "You'd Better Believe It (single version edit)" (3:22), "The Psychedelic Warlords (single version)" (3:57), "Paradox (remix single edit)" (4:04) et "It's So Easy" (5:20) portant la durée totale du disque à 58:25

chronique

Styles
progressif
rock
Styles personnels
space rock

Lemmy, toujours lui, dans un de ses rares moments de sobriété aux relents de bourbon, jamais avare de bons mots, a su trouver la formule adéquate pour distinguer la bonne de la mauvaise musique : "il y a deux types de musique ; la musique que j'aime et celle que je n'aime pas." Le disque "Hall of The Mountain Grill" ne pourra susciter que deux types de réactions, toutes deux véhémentes : la répudiation des indécrottables puristes, amateurs de la première heure ou l'approbation des plus curieux, moins fétichistes, ouverts aux changements. Pour leur quatrième publication studio, Hawkwind garde exactement la même dynamique que par le passé, mais les progrès réalisés en terme de production, et peut-être aussi l'influence des nouvelles recrues venues renforcer leur rang (je pense notamment au musicien Simon House, ancien Third Ear Band et futur David Bowie, qui laisse son empreinte sur pratiquemment chaque titre) vont considérablement arrondir les angles de leurs errances intergalactiques. Le groupe de Dave Brock se découvre une sensibilité qu'il exprime avec plus de raffinement et de subtilité ("Wind of Change" et son mellotron majestueux à la Moody Blues ou encore la très atmosphérique plage titre) au détriment des larges séquences improvisées désormais circonscrites dans des passages instrumentaux ramassés au sein de titres auxquels s'appliquent dorénavant pour de bon le terme compositions, synthétiseur et violon électrique apportant une couleur plus policée et plus sage à l'ensemble. Pour celles et ceux qui ne saisissent toujours pas ce qui différencie les groupes psychédéliques des groupes affiliés au progressif, l'écoute de "Hall of The Mountain Grill" s'impose aussi (et en particulier l'interlude "Goat Willow") ; comparé à leurs essais précédents, l'abondance de thèmes et de timbres qui se veulent mélodiques sans vraiment accrocher montrent clairement ici pourquoi une partie de la communauté progressive a tenu à rattacher Hawkwind à leur genre de prédilection. Si l'album comporte quelques beaux moments à contre-courant de ce à quoi le groupe nous avait habitué, leur énergie, elle, semble s'être littéralement diluée.

note       Publiée le jeudi 5 juillet 2007

partagez 'Hall of the mountain grill' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Hall of the mountain grill"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Hall of the mountain grill".

ajoutez une note sur : "Hall of the mountain grill"

Note moyenne :        15 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hall of the mountain grill".

ajoutez un commentaire sur : "Hall of the mountain grill"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hall of the mountain grill".

Nicko › lundi 16 septembre 2019 - 12:24  message privé !
avatar

ok, alors là, pour le coup, je m'incline !! :D

Dioneo › lundi 16 septembre 2019 - 11:41  message privé !
avatar

Ah ah ! Oui, j'avais pas vu, escuz'... Bah on a dû fumer la même chose, du coup, à six ans d'écart ?! (Ou alors y'aurait VRAIMENT une ressemblance ?! Rhô... Va savoir).

magnu › dimanche 15 septembre 2019 - 17:14  message privé !

C'est marrant je m'étais fait la même réflexion que toi, 6 ans en dessous. Ca me rassure :) Il y a une version superbe sur le live de 1974 "The 1999 Party" étirée sur 10 minutes et toujours un de mes titres préférés d'Hawkwind !

Note donnée au disque :       
Dioneo › dimanche 15 septembre 2019 - 09:30  message privé !
avatar

@Nicko : Nope, j'avais rien pris... Y'a juste un moment - mais quand-même assez long - où c'est la même progression harmonique et où tu peux effectivement y superposer la ligne de chant du Stones. Et c'est effectivement un truc dans les chœurs qui m'y a déjà fait penser. Après j'ai jamais dit que c'était identique, ni voulu ou quoi. Juste que je trouvais la coïncidence amusante, d'autant que c'est pas franchement "les mêmes univers", les Stones et Hawkwind. (Ce qui n'est pas aller si "loin", et bon... c'était juste un PS un poil plaisantin à mon com, hein, je compte pas en faire une thèse).

Nicko › dimanche 15 septembre 2019 - 01:18  message privé !
avatar

Mouais, t'as un peu fumé ce soir, non ? Il y a de très légères similitudes au niveau des chœurs et à la rigueur d'un enchaînement qui pourrait, de loin, faire penser à la fin du refrain du morceau des Stones. Mais tu vas quand même chercher super loin !