Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHawkwind › Quark, strangeness and charm

Hawkwind › Quark, strangeness and charm

cd | 8 titres | 36:54 min

  • 1 Spirit of the age [07:20]
  • 2 Damnation alley [09:06]
  • 3 Fable of a failed race [03:15]
  • 4 Quark, strangeness and charm [03:41]
  • 5 Hassan I sabbah [05:21]
  • 6 The forge of Vulcan [03:05]
  • 7 The days of the underground [03:13]
  • 8 The iron dream [01:53]

enregistrement

Enregistré aux Rockfield Studios en janvier et février 1977

line up

Dave Brock (guitares, synthés, effets, chant), Robert Calvert (chant, percussions), Simon House (claviers, violon, percussions, chant), Simon King (batterie), Adrian Shaw (basse, chant)

chronique

Styles
rock
Styles personnels
space rock moderne

De manière métronomique, Hawkwind poursuit son chemin imperturbablement. Après le très honorable "Astounding sounds, amazing music" amenant le groupe vers une musique plus structurée et moins psychédélique, la bande à Dave Brock revient un an plus tard avec ce "Quark, strangeness and charm" dans la droite lignée de son prédécesseur. L'album est résolument moderne. On garde cette envie de proposer une musique aérienne mais avec des sonorités plus électronique préfigurant la new-wave que le psychédélisme des longues envolées guitaristiques flower-power des années 60 et du début des années 70. La production est elle aussi bien plus clean et les morceaux ressemblent plus à des chansons avec couplets et refrains. Les quelques incartades dans des envolées à rallonge, principalement sur l'excellent "Damnation alley" ou "The forge of Vulcan", se font grâce aux claviers très modernes pour l'époque et au violon électrique (lui aussi à la mode - éphémère - pendant la fin des années 70). Mais comme toujours, l'inspiration est présente, les morceaux sont bons que ce soit l'éthéré "Fable of a failed race" ou le hit qui donne son nom à l'album, "Quark, strangeness and charm", ou encore l'entêtant "The days of the underground". Petite curiosité ici, le morceau superbe et aux sonorités très orientales, "Hassan I sabbah" et son excellent violon ! L'album se situe dans la continuité de son prédécesseur, "Astounding sounds, amazing music", que ce soit au niveau du style que de la qualité de la musique. En effet, on ne peut pas dire qu'il y ait de mauvais morceau ici. Son seul défaut finalement est de n'apporter que très peu de nouveautés ou d'évolution, cependant, il reste un album solide dans la discographie du groupe.

note       Publiée le mardi 27 février 2018

partagez 'Quark, strangeness and charm' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Quark, strangeness and charm"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Quark, strangeness and charm".

ajoutez une note sur : "Quark, strangeness and charm"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Quark, strangeness and charm".

ajoutez un commentaire sur : "Quark, strangeness and charm"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Quark, strangeness and charm".

magnu › mercredi 28 février 2018 - 20:54  message privé !

Encore un bon Hawkwind, post punk avant l'heure. Le remaster sorti en 2009 vaut un large coup d'oreilles avec ses versions alternatives de "Spirit of the age" et "Damnation Alley" entre autre. Et ça fait plaisir de lire des chro d'Hawkwind, faut le dire aussi !

Note donnée au disque :       
SEN › mercredi 28 février 2018 - 17:48  message privé !

C'est pas le meilleur des années Robert CALVERT, je préfère le précédent "Astounding sounds, amazing music" et surtout les suivants (P.X.R.5 et 25 Years On) mais faut quand même l'avoir dans sa disco ! Il vaut un bon 4,5 je dirais ! En tous cas c'est sympa de voir des chroniques de Hawkwind !

Note donnée au disque :