Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlack Label Society › Hangover music Vol. VI

Black Label Society › Hangover music Vol. VI

cd • 15 titres • 66:55 min

  • 1Crazy or high
  • 2Queen of sorrow
  • 3Steppin stone
  • 4Yesterday, today, tomorrow
  • 5Takillya
  • 6Won't find it here
  • 7She deserves a free ride
  • 8House of doom
  • 9Damage is done
  • 10Layne
  • 11Woman don't cry
  • 12No other
  • 13A whiter shade of pale
  • 14Once more
  • 15Fear

enregistrement

Enregistré aux Amerayean Studios

line up

Mike Inez (basse sur le titre 1), Craig Nunenmacher (batterie), John Tempesta (batterie sur le titre 14), Zakk Wylde (chant, guitares, basse, piano), James Lomenza (basse sur les titres 3, 4, 6, 7, 8, 11 et 15), John Deservio (basse sur les titres 2, 9, 10 et 14)

remarques

chronique

Styles
blues
metal
rock
Styles personnels
semi-acoustique

Black Label Society, c'est la bière, le rock n' roll, le metal sudiste, le gros son qui tâche, le sueur, les d'ssous de bras qui puent, c'est Zakk Wylde ! Et le guitariste n'est pas du genre fleur bleue à jouer dans la dentelle. Et pourtant, le voilà qui nous sort avec ses comparses du Black Label Society un album semi-acoustique, dans la même veine que son seul album solo à ce jour, "Book of shadows" (que j'avais moyennement apprécié à sa sortie...). Qu'attendre d'un tel album a priori ? Du rock/folk mou du g'nou ? De la ballade country style Pride & Glory (son précédent projet avant Black Label Society) ? Non, rien de tout cela. Ici, c'est de la pure émotion. Zakk est peut-être le meilleur guitariste de sa génération (il le démonre encore ici), il n'a jamais été un très grand chanteur. Et pourtant... Là, son chant est chaud, ample, un peu erraillé, mais si juste et dans le ton de l'album. Les compos sont tout en retenue, noires, calmes mais si prenantes, avec des rythmiques douces mais loin d'être meilleuses. Par dessus, les guitares lead de Zakk sont massives tout en collant parfaitement à l'atmosphère de l'album. Tout comme les solos, ils ne viennent pas comme un cheveu sur la soupe. Un pur régal. Et cette prod'... Tout simplement parfaite, un son de guitare ample et imposant, une basse bien présente et presque massive, le tout étant du semi-acoustique je le rappelle ! Comme quoi, on peut faire de l'acoustique sans que ça soit chiant et nian-nian ! ha ha ha ! A coup sûr, l'album le plus noir qu'ait fait Zakk Wylde (avec "1919 * eternal" dans un registre plus énervé...) et certainement sa meilleure réussite avec Black Label Society à ce jour. Et pourtant, sur le papier, c'était loin d'être gagné. Je vais p'tet maintenant rejeter une oreille sur son "Book of shadows"...

note       Publiée le mercredi 21 mars 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Hangover music Vol. VI".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hangover music Vol. VI".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hangover music Vol. VI".

bentwo › jeudi 21 avril 2011 - 11:50  message privé !

Pas mal, même si c'est pas ce que Zakk fait de mieux .... Mention spé a "Steppin stone" et ses sons de cloches testostérones :)

jangles › vendredi 23 mars 2007 - 14:01  message privé !
pour moi tout simplement un des meilleurs albums du black label, et vraiment ce zakk wylde est un très bon guitariste...une bonne galette...