Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRSteve Roach › Day out of Time

Steve Roach › Day out of Time

  • 2012 • Projekt PRO272 • 2 CD digipack

cd • 26 titres • 149:27 min

  • 1CD 73:27
  • 2Underground Clouds 5:04
  • 3Begins Looking Skyward 6:20
  • 4Walking Upright 6:49
  • 5This Life 4:35
  • 6The Dreamer Descends 11:40
  • 7True West 3:05
  • 8The Holy Dirt 7:29
  • 9Merciful Eyes 4:54
  • 10Two Rivers Dreaming 4:48
  • 11The Eternal Expanse 10:10
  • 12The Return 8:22
  • 13DVD Time of the Earth Le film 77:00
  • 14Underground Clouds 0:49
  • 15Begins Looking Skyward 4:16
  • 16Walking Upright 6:30
  • 17Sound Of Stone 5:20
  • 18This Life 1:08
  • 19The Dreamer Descends and True West 4:46
  • 20The Holy Dirt 14:42
  • 21Merciful Eyes 7:38
  • 22The Eternal Expanse 9:41
  • 23The Return 9:53
  • 24The Return 7:37
  • 25The Dream Circle 4:35
  • 26Time of the Earth avec The Dream Circle (73:57)

enregistrement

Composé entre 1988 et 1999 pour être compilé et réalisé en Novembre 2002 sur Timeroom Editions. Remasterisé en 2012 sur Projekt Records

line up

Steve Roach (Synthés analogues et numériques, séquenceurs, percussions, didge et effets électroniques)

remarques

Pour plus d'info sur Steve Roach et son étonnant monde musical et y entendre des échantillons musicaux, visitez son site web à l'adresse suivante: http://www.steveroach.com/

chronique

L’aventure de “Day out of Time” et “Time of the Earth” débutait à la fin des années 90. Le cinéaste documentariste Steve Lazur parcourait les immenses déserts de l’ouest américain afin de rassasier sa caméra 16mm de pellicules irradiant d’images saisissantes. Ce parcours filmographique à travers le temps s’échelonnait sur une période de 3 ans. Par la suite le cinéaste américain proposait ses images à la musique de Steve Roach, un pionnier des images musicales qui portent un profond regard poétique sur ces immenses étendues de solitude qui couvrent l’ouest étatsunien. Cette union inattendue allait donner “Time of the Earth” (le film qui allait sortir le 21 Septembre 2001) et “Day out of Time”, un album compilation de Steve Roach (paru en Novembre 2002) dont les titres sélectionnés à partir d’albums épiques tel que “Early Man”, “Atmospheric Conditions” et “Dreamtime Return”, ainsi que des compilations variées avec des titres inédits, danseraient avec les images d’argile du cinéaste américain. Ces œuvres séparées se dispersèrent dans le temps jusqu’à devenir introuvables. Dix ans plus tard, Sam Rosenthal réunit les deux œuvres restaurées et remasterisées en un seul beau coffret de carton où la beauté des images de Lazur peut maintenant être transporté où que nous soyons; en pensées ou en voyages à travers les âges des déserts du mythique ouest américain.
Le désert est une terre aride fouettée de vents secs et c’est de cette façon que "Underground Clouds" débute cette odyssée à travers les ergs américains. Des vents aussi chauds que cette terre cuite sillonnent les plaines qui se perdent dans l’horizon. Ils soufflent à des vitesses variables, pénétrant les grands stigmates des rochers géants qui changent le courant auditif en de subtiles flûtes éoliennes, alors que Roach badigeonne son culte des zéphyrs avec de fins éléments organiques qui marinent doucement sous les lents drones gutturaux et les percussions/pulsations éparses qui insufflent une vie invisible aux déserts californien. Moins ténébreux, "Begins Looking Skyward" et "Walking Upright" (tous deux de “Early Man”) flottent avec un regard satisfait sur une terre dont on peut seulement saisir la beauté à vol d’oiseau. Les couches de synthé qui y flottent libèrent une force céleste qui va de pair avec la majestuosité des paysages d’argiles. Les premiers rythmes de “Day out of Time” se font entendre à mi-chemin de "Walking Upright". C’est un rythme usuel à ceux de Steve Roach avec de fines percussions amérindiennes qui dessinent une lente transe spirituelle à travers des lignes élancées d’un synthé qui claque comme un fouet stroboscopique. Et plus on avance dans cette compilation, de même que dans le DVD, plus on sent l’attachement du vidéaste et du musicien pour ces terres de désolation. La musique de Roach est égale à ce que le synthésiste américain composait à l’époque, soit des longues et sinueuses lignes de synthé dont les brises aux couleurs d’arc-en-ciel s’enchevêtrent dans un ultime magma aux riches sonorités opalines sur des rythmes fins et délicats qui embrassent les transes lunaires des peuples des premières nations. Ces paysages musicaux, comme dans "This Life" jettent des regards mitigés sur des terres qui se replient vers leurs sacrifices terrestres. Ces phases ambiantes sont secouées par des rythmes tantôt alourdis par de profondes pulsations alors que les percussions claniques sont parfois assaisonnées d’éléments plus électroniques, comme dans "This Life" et le puissant "True West", un titre rare que l’on retrouvait sur un mini LP “The Dreamer Descends” dont la pièce-titre et ses chuchotements paranoïaques, ses flutes enchantées et ses lourdes percussions tribales, est aussi restituée sur cette étonnante compilation. "The Holy Dirt" propose un rythme plus fluide où les transiques incantations aborigènes flottent sur des percussions et une ligne de basse aussi rondes que lourdes. "Merciful Eyes", autre titre rare d’une compilation intitulée “A Storm of Drones”, est une splendide ode contemplative propulsée par des vents calmes et sereins que des éléments soniques transitoires perturbent avec l’aridité des carillons des déserts. Par la suite, "Two Rivers Dreaming", "The Eternal Expanse" (autre rareté qui niche sur une compilation épuisée) et "The Return" (du mythique Dreamtime Return) concluent “Day out of Time” avec une étonnante sérénité angélique pour un album qui dépeint les terres arides de l’ouest américain.
Malgré que les images du DVD souffrent de l’usure du temps et des points de comparaisons possibles avec les techniques cinématographiques d’aujourd’hui, “Time of the Earth” puise sa beauté et sa puissance à travers les rythmes et ambiances de la musique de Steve Roach qui, mixée en Dolby Digital Stereo, revêt une incroyable profondeur ambiophonique. C’est comme écouter une autre version de “Day out of Time” tant les reliefs musicaux sont incroyablement définis. La restauration des images est précise, tant et si bien que nous avons la vague impression de visionner les plans d’une maquette d’un monde extra terrestre. Les couleurs sont de feu et les prises de vue à couper le souffle, témoignant de la témérité du cinéaste pour nous faire voyager à travers ces immenses rochers artisanaux qui donnent une saisissante approche lunaire à ces terres des déserts. La musique épouse assez bien les plans de vue et le défilement des images qui coulent comme des cours d’eau aériens, sauf en ce a trait aux transes qui trop souvent s’animent sur des prises de vue statique. Mais l’effet de contraste est toujours à la portée d’une étrange poésie dont les strophes se dispersent dans les vents. Et, comme les œuvres reprises par le label Projekt sont toujours pleines de surprises, cette édition offre une autre piste audio, qui défile sur les mêmes images, en “The Dream Circle”. Une autre œuvre discontinuée du catalogue de Steve Roach (Soundquest Recordings – LTD 1, 1994) qui étonnement sied aussi bien aux images de “Time of the Earth”.
“Day out of Time” est un splendide combo CD/DVD qui est une véritable incursion dans les territoires musicaux ancestraux de Steve Roach. Si les images de Lazur souffrent du temps et de ses technologies, la musique de Roach reste d’une profondeur contemporaine. Navigant entre 1995 et 2000, cette musique contourne les âges comme elle sillonne les paysages d’argile dont les prises de vue s’enorgueillissent bien plus de la musique que le contraire. Mais peu importe, le résultat est une superbe compilation de titres éparpillés dans les méandres du temps que l’on peut voir, mais surtout entendre, avec l’incroyable profondeur cinématographique que nous offre le Dolby Digital. Un délice, tant pour les yeux et surtout les oreilles!

note       Publiée le lundi 23 juillet 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Day out of Time".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Day out of Time".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Day out of Time".