Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCContemplatron › Antarabhãva-The six realms

Contemplatron › Antarabhãva-The six realms

  • 2005 - Wrotycz, WRT 002 - limitée à 500 ex. (1 cd digipack)

12 titres - 72:50 min

  • Antarabhãva
  • 1/Mantra
  • 2/Innerscapes
  • 3/Molecular mandala
  • 4/Horizon of perceptions
  • 5/Vast subdimensions
  • 6/Shape recycling
  • The six realms
  • 7/Paranoic hatred
  • 8/Insatiable greed
  • 9/Permanent ignorance
  • 10/Enslaving desire
  • 11/Wrathful jealousy
  • 12/Lazy pride

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré en Pologne en 2004, remasterisé + bonus en 2005.

line up

Pas d'informations.

remarques

jaquette cartonnée format "à l'italienne".

chronique

Styles
ambient
Styles personnels
dark-ambient rituelle

Inspiré du "Livre des morts tibétain", cet opus proposé par l'obscur Contemplatron est intéressant à plus d'un titre. En premier lieu on notera le grand soin apporté au packaging, sobre mais très beau, ce qui l'air de rien contribue déjà à attiser la curiosité. L'album se divise en deux sections : "Antarabhãva" qui signifie "L'état intermédiaire", celui dans lequel se trouve l'esprit du défunt et les différentes étapes par lesquelles il passe avant de s'en remettre au cycles perpétuels de naissance et de mort. La seconde, "The six realms", illustre l'ensemble des six spheres de l'existence selon la tradition bouddhique, spheres conditionnées essentiellement par la souffrance. Autant d'émotions contradictoires et fortes qui revécues par l'individu après son trépas lui permettent de s'en détacher pour s'approcher de la sagesse. Inutile de vous dire que la musique de Contemplatron se fait l'écho de tous ces états et évolutions, n'utilisant que très peu d'éléments typiques tels que l'on serait en droit d'attendre au regard du sujet (bol tibétains ou mantras) mais au contraire en variant les sons d'une dark-ambient classique en mêlant électronique (limite space-ambient), basses profondes, percussions distillées intelligemment et mélodies. Malgré sa longue durée, cet album ne souffre d'aucun temps mort, les deux sections décrites plus haut le scindent véritablement en deux tout en maintenant une cohésion certaine. Parfois menaçant, Contemplatron évite cependant le piège l'exaltation doloriste en mettant tout autant en exergue le chemin que parcourt l'esprit vers la lumière que les épreuves initiatiques décrites par la tradition religieuse tibétaine. Une sorte de mantra industriel, très finement produit, original par son concept (même si l'idée n'est aps nouvelle) et superbement interprété. Très recommandé !

note       Publiée le lundi 7 novembre 2005

partagez 'Antarabhãva-The six realms' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Antarabhãva-The six realms"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Antarabhãva-The six realms".

ajoutez une note sur : "Antarabhãva-The six realms"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Antarabhãva-The six realms".

ajoutez un commentaire sur : "Antarabhãva-The six realms"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Antarabhãva-The six realms".

Wotzenknecht › dimanche 14 octobre 2007 - 21:30  message privé !
Tiens, il est encore scellé, mais le fait de le voir chroniqué va peut-être donner lieu à une défloration ce soir.