Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRoach & Unis › Blood Machine

Roach & Unis › Blood Machine

8 titres - 73:15 min

  • 1 Dissolving the Code 7:28
  • 2 Evolution 11:38
  • 3 Impulse 10:07
  • 4 Neurotropic 6:23
  • 5 Mindheart Infusion 12:20
  • 6 Sense 7:57
  • 7 Neural Connection 12:07
  • 8 In the Marrow 5:15

line up

Steve Roach (Keyboards, synthétiseurs, programmation, percussions & FX), Vir Unis (Keyboards, synthétiseurs, programmation, percussions & FX)

remarques

Pour entendre des échantillons sonores et en savoir plus sur l’artiste, visitez son site web au : http://www.steveroach.com/

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électroniques ''soundscapes'

L’univers musical et atmosphérique de Steve Roach demeure encore très particulier. Blood Machine est sa 2ième collaboration avec Vir Unis, la 1ière étant Body Electric paru en 1999, un titre qui avait attiré l’attention et les éloges de la presse spécialisée.
L’ouverture de Dissolving the Code est divine. Une superbe ligne synthétisée qui bouge lentement, filtrant des rappels de Structures From Silence. Des percussions assiègent cette présentation avec un rythme nerveux et extrêmement agile. Le mouvement est envoûtant et suit les modulations de la ligne synthétique toujours active en arrière plan, augmentant l’intensité du tempo, alors que des effets sonores supportent le pas des percussions. Evolution s’y greffe subtilement, avec un synthé lourd qui aspire tout l’écosystème électronique pour présenter une ligne aux notes et percussions séquencées, en mode staccato, enrichit d’effets sonores bien agencés avec les besoins de créativité. Un rythme nerveux et sautillant, dont les notes se fondent dans l’écho de leurs réverbérations, enrichissant une nappe synthétisée qui ondule sur un rythme soutenu. La combinaison Roach/ Unis donne une dimension sonore unique. C’est plein de vie, de rythme sans avoir de liens mélodieux. Impulse et Neurotropic en sont de bons exemples. Sur un synthé souple, aux modulations bien coulantes, les percussions créent un rythme opposé aux mouvements célestes des synthés, comme une valse cosmique qui flotte dans un champ d’astéroïdes. Après la pluie, le calme. Un calme relatif, puisque les percussions s’amènent pour doser un mouvement plus animé, plus sauvage.
La structure de Mindheart Infusion diffère légèrement. Le rythme est subit sur de bonnes percussions. Tranquillement il se retire pour laisser pénétrer les atmosphères sombres et vaporeuses qui vont influer sur la longue finale de Mindheart Infusion, un titre comme Sense, dont les percussions me semblent plus tribales, mais d’une ethnicité cosmique. Neural Connection débute avec un beau mouvement de synthé en suspension. Une nappe aux sonorités célestes qui se déplace avec un coussin de cliquetis, qui roule des billes, tout au long de sa progression. Le cliquetis devient un effet sonore continuel qui se mute en percussion séquencée aux secousses d’arpèges qui augmente la cadence, avant de replonger dans les noirceurs atmosphériques. Une structure similaire attend la courte In the Marrow
Bien que parfaitement prévisible, Blood Machine n’en demeure pas moins séduisant. Sur des rythmes habités de percussions frénétiques, comme des tribus de païens cosmiques, les synthés ondulent sur des modulations onctueuses et flottantes. Le tout, avec émotion, sans accord avec la fébrilité des rythmes des percussions ethniques. Roach et Unis livrent un album percutant, aux riches ambiances agencées avec des quiétudes atmosphériques puissantes.
Disponible au : http://www.steveroach.com/

note       Publiée le mercredi 28 février 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Blood Machine".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blood Machine".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blood Machine".