Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRSteve Roach › LANDMASS

Steve Roach › LANDMASS

6 titres - 67:51 min

  • 1 Transmigration 15:31
  • 2 Cerulean Blue Sky Over a Seared Desert Wasteland 15:36
  • 3 Monuments of Memory 11:22
  • 4 Alluvial Plain 9:46
  • 5 Trancemigration 7:52
  • 6 Stars Begin 6:51

enregistrement

Enregistré en concert, dans les studios de Stars Ends, en Mai 2007

line up

Steve Roach: Claviers, synthés, guitares, percussions et FX

remarques

Pour en savoir plus sur Steve Roach et entendre des échantillons musicaux; http://steveroach.com/store/

chronique

Malgré toutes ses réalisations, sa longue carrière, près de 70 albums solos, et un style musical hermétique, Steve Roach poursuit son exploration sonore avec un doigté qui étonne et séduit toujours. Enregistré en Mai 2007 dans les studios du Star’s End (poste de radio à Philadelphie) Landmass est un autre surprenant voyage musical de Steve Roach parmi les sphères cosmo-tribaux d’une musique très personnelle qui s’étend entre Western Spaces et Dreamtime Return. Un voyage continuel, séparé en 7 segments qui nous donne cette impression de déjà entendu, mais avec une approche plus chirurgicale, témoin de la recherche constante de Steve Roach pour l’exploration et l’exploitation des sonorités ambigües sur des structures autant passives qu’actives.
Des poussières et des vents désertiques s’amènent Transmigration sur rythme flou qui circule en boucles minimalismes. Tout en douceur, la musique nous subjugue vers un mode cosmique tribal bien solitaire au synthésiste Américain. De fins accords de guitares se moulent à des discrètes percussions tribales qui créent une cadence arythmique sur une ligne de basse en cascade enveloppée d’un synthé filtrant des ondes célestes qui prolifèrent autour d’une sphère musicale étrangement intense. Un mouvement charismatique qui s’évanouit dans les vapes morphiques de Cerulean Blue Sky Over a Seared Desert Wasteland et de ses lourds bourdonnements résonnants. Un autre monde nous y attend. Bruits étranges qui entourent un synthé aux lourdes nappes, Cerulean Blue Sky Over a Seared Desert Wasteland s’anime sur des percussions tribales qui contrastent un mouvement aux lentes ondes enveloppantes, agrippées de lourdes réverbérations ensorcelantes. Les percussions palpitent un tempo encore plus nerveux, intense qui se perd dans un tourbillon de synthé enveloppant hurlant sa possession dans une atmosphère de cataclysme latent, où ululements de vautours n’augurent rien de bien complaisant. On se croirait dans l’étrange univers de Stephen King et de ses Tours Sombres.
Monuments of Memory et Alluvial Plain sont 2 titres aux mouvements linéaires atonaux, réflexions des lourds vents qui filtrent leurs sonorités parmi les hautes stèles désertiques. Des mouvements très intenses qui emplissent les tympans avec une sonorité riche. C’est aussi une longue introduction au nerveux Trancemigration qui sautille dans une faune sonore propre à Roach. Mouvement séquentiel palpitant, avec ses synthés excessivement enveloppants et aux souffles étrangement fantomatiques qui circulent parmi des effets sonores indisciplinés dans cette croissance rythmique que l’on retrouve sur Stormsturge et Proof Positive. Stars Begin vient clore cette anarchie éolienne avec un doux mouvement serein, aux sonorités arides sur un synthé qui clame ses frasques venteuses vers une finale de plus en plus muette.
Steve Roach se réinvente à chaque nouvel opus. Quoique nous sommes tous familiers avec ses œuvres et ses sonorités, nous restons toujours fascinés par ses métamorphoses sonores qui séduisent, même lorsqu’il exploite la puissance des vents désertiques. Landmass est un solide album qui maille rythmes tribaux, nerveux et chaotiques aux beaux espaces tranquilles qui séduisent par leurs profondeurs sonores.

note       Publiée le samedi 2 mai 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "LANDMASS".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "LANDMASS".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "LANDMASS".