Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRSteve Roach › Spiral Revelation

Steve Roach › Spiral Revelation

  • 2016 - Projekt, PRO336 (1 cd digipack)

cd | 6 titres | 63:01 min

  • 1 We Continue [ 11:07]
  • 2 Unseen Hand [ 6:05]
  • 3 Finger on the Pulse [ 9:42]
  • 4 A Righteous Thing [ 6:33]
  • 5 Primary Phase [ 9:41]
  • 6 Spiral Revelation [ 19:49]

enregistrement

Composé et enregistré par Steve Roach. Masterisé par Howard Givens au Spotted Peccary Studios

line up

Steve Roach (système analogue modulaire Synthesizers.com, Modulaire Eurorack, Nord Lead 2, Oberheim Xpander, DSI Pro2, Pro 8, Pro 12 et le Soundcraft analog mixing console)

remarques

On peut avoir des informations supplémentaires sur cet album, de même qu'entendre des extraits, en visitant le lien Bandcamp suivant: https://steveroach.bandcamp.com/album/spiral-revelation

chronique

Ah que la musique de Steve Roach est unique! Le maître des musiques introspectives termine l’année en force avec 3 albums qui caresseront les sens de sa légion de fans, en plus d’en attirer de nombreux nouveaux adeptes. Si Fade to Grey et Painting in the Dark sont purement des œuvres de drones et d’ambiances sombres, ce “Spiral Revelation” chamboule nos émotions avec une œuvre qui fait le juste partage entre des structures de rythmes envoûtantes et des ambiances qui puisent leurs charmes dans de vieilles tonalités de Steve Roach. Et le charme opère dès ces premières boucles de rythme qui émergent des lentes caresses ailés d’un synthé en mode Structure from Silence. Le rythme est délicat avec des séquences qui trottinent vers les cieux. Roach ajoute des tonalités percussives qui respirent comme un crotale âgé qui peine à faire reluire ses tintements. Ce mélange d’électronique et d’organique est plus que séduisant et nous détourne de cette ascension d’une structure aussi savoureuse que Reflections in Suspension avec des séquences qui sautillent maintenant entre les fascinantes étreintes du crotale mourant. Le décor et les tonalités assez disparates, tant au niveau de la couleur que de l’enchevêtrement des boucles de rythme, sont tout simplement hallucinants. L’ami Steve utilise brillement le système analogue modulaire Synthesizers.com en tissant moult lignes de rythmes qui s’entrecroisent dans de savoureux chassé-croisé magnétisants. "Unseen Hand" infiltre la finale de "We Continue" avec un ruisseau d’arpèges bouillonnants qui étend une fascinante structure en suspension. Le mouvement stationnaire des multiples chatouillements de séquences est envahi par les nombreuses morsures d’élytres métalliques et par des caresses d’un synthé en mode Quiet Music. "Finger on the Pulse" propose une figure de rythme spasmodique. Des lignes de séquences haletantes et nerveuses sautillent et s’enlacent dans un étonnant mouvement de trance spirituel dont la vivacité est atténuée par une autre ligne de rythme plus nuancé et en mode harmonique. "A Righteous Thing" nous promène dans la période Now et Traveller avec une structure de rythme rampante qui est façonnée dans l’ombre de "We Continue". C’est une phase semi tranquille qui précède le très bon "Primary Phase" et ses boucles hypnotiques qui chatoient sur une structure de rythme assez entraînante. On roule du cou, on tapote nous cuisses et on balance nos pieds sur une rythmique un peu Groovy. Une structure très près d’un rock électronique éthéré (ça se peut?) qui est animée par des boucles répétitives aux tonalités pleines de contrastes et d’autres avec une teinte organique. Et toujours ces élans ailés et séraphiques d’un synthé plein de parfums du sommeil qui enveloppent la musique de “Spiral Revelation”. La pièce-titre est tout simplement phénoménal! Dans une longue structure minimaliste où ne flotte aucun trou, le rythme de "Spiral Revelation" monte et descend dans une enveloppe de tonalités qui rappelle les bons moments de Robert Schroeder dans les années 80-85. La lente et hypnotique progression des 20 minutes de "Spiral Revelation" accentue intensité et passion à mesure que les minutes passent, faisant de ce titre l’un des meilleurs mouvements de la Berlin School rétro à avoir enflammé mes oreilles depuis des lunes. Un superbe titre qui conclut un autre chef-d’œuvre de l’illusionniste des sons et ambiances qu’est Steve Roach. À se procurer sans fautes et sans attente!

note       Publiée le mercredi 18 janvier 2017

partagez 'Spiral Revelation' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Spiral Revelation"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Spiral Revelation".

ajoutez une note sur : "Spiral Revelation"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Spiral Revelation".

ajoutez un commentaire sur : "Spiral Revelation"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Spiral Revelation".

Twilight › mercredi 18 janvier 2017 - 14:12  message privé !
avatar

Pas écouté en entier mais il y a du bon là dessus...