Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCurrent 93 › Halo

Current 93 › Halo

cd • 16 titres

  • 1Halo
  • 2Alone
  • 3Mary waits in silence
  • 4Calling for vanished faces II
  • 5The signs in the stars
  • 6All this world makes great blood
  • 7Good morning, great Moloch
  • 8Whilst the night rejoices profound and still
  • 95 Hypnagogue 5
  • 10A silence song
  • 11Sleep has his house
  • 124 Hypnagogue 4
  • 13Fields of rape
  • 14So:this empire is nothing
  • 15The death of the corn
  • 16Locust

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré au Queen Elizabeth Hall, Londres, Angleterre, le 9 octobre 2003

line up

Karl Blake (vocaux), Joseph Budenholzer (crédité Joe) (guitare), Michael Cashmore (guitare, basse), John Contreràs (violoncelle), Maja Elliott (piano), David Tibet (chant), Joolie Wood (violon, flûte, bandes), Graham Jeffrey (piano), Finn Sands (vocaux)

remarques

chronique

Styles
folk
indus
Styles personnels
dark folk / folk indus

Faillite de World Serpent, sa maison de distribution, obligeant, David Tibet se trouve du coup obligé de se montrer plus souvent sur scène et, histoire de produire plus de disques, de nous pondre un énième live. Si une telle démarche visiblement mercantile semble des plus critiquables sur le principe, une simple écoute de 'Halo', comme bien souvent avec les albums live de Current 93, suffit pour que l'on ait envie de tout pardonner à David. La première raison est que cette performance datant de 2003, elle nous donne l'occasion d'entendre enfin sur scène des compositions récentes extraites de 'Sleep has his house' et 'Hypnagogue' en plus des éternels classiques. Ensuite, hé bien, c'est simple, il est franchement difficile de résister à la magie de la musique : des orchestrations simples pour guitare sèche, piano, violon, flûte et l'étrange et si particulière récitation de David, passé maître dans l'art de conférer à son débit une palette d'émotions allant du désespoir à la tristesse, de la douceur à la mélancolie. 'Halo' est un véritable cocon feutré, une bulle de poésie et de beauté, avec quelques sursauts hantés, où tout auditeur harassé pourra laisser à la porte son fardeau de soucis et permettre à son esprit de se balancer sur les violons de 'Good morning great Moloch', le piano crépusculaire de 'Whilst the night rejoices profound and still', les interrogations de 'Sleep has his house'...Les adaptations pour la scène de pièces plus industrielles comme 'Fields of rape', version dark folk ou des morceaux de 'Sleep has his house' où l'harmonium est remplacé par le piano donnent du coup l'impression qu'avec 'Halo', c'est presque un nouvel album de Current 93 dont on dispose, lequel rompt soudain la trance et se termine en apocalypse/apothéose sur une version déchaînée de 'Locust'...sacré David !

note       Publiée le mercredi 5 janvier 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Halo".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Halo".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Halo".

xerocomus › mercredi 2 décembre 2015 - 11:19  message privé !

Magnifique !!

Wotzenknecht › jeudi 30 octobre 2008 - 23:58  message privé !
avatar

Je ne peux que me plier à l'avis de Solvant. Ce live, along with 'Cats drunk on Copper', c'est LE live. C93 exponentiel.

Note donnée au disque :       
Solvant › dimanche 5 août 2007 - 20:10  message privé !
ENORME LIVE, autant pour les fanatiques que pour les curieux, de la poésie à cran (et même si ça applaudit poliment) ...ENORME & INLASSABLE !
Note donnée au disque :       
taliesin › jeudi 6 janvier 2005 - 07:32  message privé !
Hébé... j'apprends quelque chose là ! Il nous avait déjà fait le coup avec l'album "Earth covers earth", dont la photo était plus qu'inspirée de l'album "The beautiful hangman's daughter" du Incredible String Band.
Note donnée au disque :       
Sheer-khan › mercredi 5 janvier 2005 - 17:28  message privé !
avatar
Je pense dans le cas présent, que tibet a les mêmes que nous... (aahh... les nuits dans le satin...)