Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCurrent 93 › Sleep has his house

Current 93 › Sleep has his house

  • 2000 - Ourobouros, Durtro 051 cd (1 cd digipack)

cd | 9 titres

  • 1 Love's young dream
  • 2 Good morning, great Moloch
  • 3 The magical bird in the magical wood
  • 4 Red hawthorn tree
  • 5 Immortal bird
  • 6 Niemandswasser
  • 7 Lullaby
  • 8 Sleep has his house
  • 9 The god of sleep has made his house

enregistrement

Water Tower, Angleterre, 2000

line up

Michael Cashmore (instruments), David Tibet (chant, harmonium)

chronique

Styles
ambient
folk
Styles personnels
dark folk

Parmi les nombreux genres explorés par David Tibet au sein de Current 93, nous pourrions qualifier celui de cet album de ‘dark folk ambient’. Visiblement marquée par la mort de son père, la musique de ‘Sleep has his house’, très minimaliste et répétitive, se compose principalement de longues nappes d’harmonium et de quelques accords de guitare qui servent de tribune à la voix mélancolique de David qui récite plus qu’il ne les chante ses textes où, plus que jamais, pointent ses interrogations sur Dieu, l’au-delà et le sens de la vie. Rien de totalement neuf là dedans puisque ces thèmes hantent depuis toujours l’œuvre de Current 93. La petite différence est que David semble n’avoir jamais été aussi intime que sur ce disque avec cette mort qu’il frôle depuis si longtemps et à laquelle il donne même un visage sur l’une de ses peintures ornant la pochette intérieure. Il semble la voir comme une douce compagne à laquelle il aurait confié son père pour un voyage dont la destination inconnue l’angoisse malgré tout. Je pense qu’à partir de là ,deux camps vont se former, ceux qui ne voient en David Tibet qu’un allumé mystique mal remis de ses trop nombreuses prises d’acide et qui hurleront à l’arnaque musicale devant la longueur et le minimalisme des compositions (la huitième chanson composée d’une unique plage d’harmonium et de la voix de Tibet répétant inlassablement ‘Have mercy for the dead, sleep has his house’ dure près de vingt-quatre minutes !), et les autres, familiers de l’univers étrange du groupe, ou simplement prêts à se laisser bercer par ces langoureuses complaintes à l’infinie tristesse comme autant de berceuses macabres

note       Publiée le vendredi 6 septembre 2002

partagez 'Sleep has his house' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Sleep has his house"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Sleep has his house".

ajoutez une note sur : "Sleep has his house"

Note moyenne :        18 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sleep has his house".

ajoutez un commentaire sur : "Sleep has his house"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sleep has his house".

Wotzenknecht › jeudi 20 novembre 2008 - 02:59  message privé !

A cette heure ci, j'ai un peu plus de temps pour m'expliquer - c'est un album scintillant pour une seule oraison ; et sans préparation préalable on ne peut en admirer chaque détail. Ca n'en fait pas moins un indispensable.

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › samedi 25 octobre 2008 - 16:09  message privé !

Très contemplatif et impeccable de sobriété et de classe toute en retenue. Certainement mon préféré avec Thunder... et The inmost light.

Note donnée au disque :       
Solvant › samedi 14 juin 2008 - 20:51  message privé !
La poésie métaphysique de ce C93 n'a rien de lassante. L'intimité où nous invite Tibet s'illumine lorsqu'on écoute ce disque la nuit. J'entends une respiration dans l' harmonium que certains ont dit longuet. J'y vois une sorte de mantra, quelque chose qui permet à l'âme de s'en aller, car ce long moment n'est qu'une porte vers le corps de la merveilleuse chanson "Sleep has his house" -sublimée sur le live "HALO"(2003). Le reste de l'album vaut entièrement ses 6 spots, "Good morning, great Moloch", "Niemandswasser" en tête.
Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › jeudi 14 février 2008 - 22:27  message privé !
beau mais (très) long...
Note donnée au disque :       
sinical › lundi 5 novembre 2007 - 14:45  message privé !
j'aime bcp l'atmosphère de cet album...effectivement il est extrêmement replié sur lui même...très intime...mais par contre, 24mn d'harmonium, c'est bcp bcp bcp trop...au bout de 10 mn je lache
Note donnée au disque :