Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCurrent 93 › Of Ruine Or Some Blazing Starre

Current 93 › Of Ruine Or Some Blazing Starre

  • 1994 • Durtro DURTRO 018 CD • 1 CD

cd • 14 titres • 49:43 min

  • 1A voice from Catland00:15
  • 2Steven and I in the fields of stars02:53
  • 3The teeth of the winds of the sea07:13
  • 4Moonlight, you will say05:16
  • 5Into the bloody hole I go00:58
  • 6The darkly splendid world00:48
  • 7The cloud of unknowing07:20
  • 8Let us go to the rose05:14
  • 9All the world makes great blood03:52
  • 10The great, bloody and bruised veil of the world04:14
  • 11Into the menstrual night I go01:11
  • 12Dormition and dominion06:17
  • 13So: this empire is nothing01:05
  • 14This shining shining world02:45

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré par David Kenny, mixé par Steven Stapleton, produit par Current 93, Londres, Angleterre, 1993-1994

line up

Michael Cashmore (guitares, basse, batterie, glockenspiel, sons), Steven Stapleton (guitares, bidouillages), David Tibet (chant, sons), Phoebe Cheshire (chant et voix), Starspace (basse sur 4)

remarques

chronique

Styles
gothique
folk
Styles personnels
dark-folk, classique

Ce magnifique album marque un tournant dans la carrière de C93. David Tibet et ses acolytes nous proposent un voyage des plus intimiste avec ce ‘Of ruine…’, sous-titré par ailleurs ‘The broken heart of man’. L’esprit n’est plus à la réminiscence via un dark-folk traditionnel, mais plutôt à un regard sur la place de l’homme dans l’univers (comprenez face à un être supérieur). Même si ce thème à toujours été présent chez Tibet, l’impression de nostalgie et de recherche du passé est ici plus prépondérante que dans les œuvres précédentes. Il faut signaler que la composition de cet album a démarré en 1991, qu’elle s’est poursuivie jusqu’en 93 (tiens, tiens !), et qu’il convient de le considérer comme un seul et même morceau divisé en chapitres (c’est d’ailleurs ce que précise Tibet dans le livret). La voix de Tibet est ici très posée, nous invitant à la réflexion, et celle, presque enfantine, de Phoebe Cheshire (‘Let us go to the rose’, adaptation du poème de Ronsard ; Into the menstrual night…’) s’accordent parfaitement avec le ton général de l’album. Les guitares de Michael Cashmore sonnent beaucoup plus classique que folk (‘The teeth of the winds…’, ‘Let us go…’, ’All the world makes…’), et les bidouillages plus psychédéliques de Stapleton savent se faire sobres pour ne pas desservir l’atmosphère (‘Moonlight, you will say’…). Les textes quant à eux sont toujours aussi typiques de Tibet : adaptations de poèmes médiévaux ou Renaissance, voire symbolistes et surréalistes à l’occasion (Louis Wain, Ronsard…). Une pièce maîtresse dans la carrière de Current 93, belle et triste comme à l’accoutumée, moins hermétique, plus accessible et inoubliable…’Into the blue woods we shall go…’

note       Publiée le lundi 1 septembre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Of Ruine Or Some Blazing Starre".

notes

Note moyenne        28 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Of Ruine Or Some Blazing Starre".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Of Ruine Or Some Blazing Starre".

Scissor Man › samedi 6 juin 2020 - 09:15  message privé !

Un bon disque, Tibet est quand même très bavard sur les titres les plus folk, cette façon d'articuler avec cette voix étrange à le mérite de faciliter la compréhension des textes. C'est d'ailleurs un point commun avec Ka-Spel, les parties les plus psychés avec Stapelton me font souvent penser aux Legendary Pink Dots (c'est encore plus vrai sur d'autres collaborations). D'ailleurs je recommande de nouveau la box (5CD) The Threat Of Memory qu'on peut trouver pour une bouchée de pain.

Note donnée au disque :       
taliesin › samedi 6 juin 2020 - 08:56  message privé !

Chez C93, il y a une pelletée de "meilleur album" :-p

Note donnée au disque :       
zugal21 › vendredi 5 juin 2020 - 15:27  message privé !

C'est difficile de déterminer quel est le meilleur album de Current 93 tant la discographie est pléthorique et diversifiée je crois.

Note donnée au disque :       
Richter › vendredi 5 juin 2020 - 11:03  message privé !

Je me demande de plus en plus si ce n'est pas le meilleur album de Current 93 !

Note donnée au disque :       
22goingon23 › dimanche 14 décembre 2014 - 20:06  message privé !

En leur danse triarchique, les ménétriers de l'apocalypse font vibrer et résonner leurs cordes de pureté gracile et grâce cristalline.

Note donnée au disque :