Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCurrent 93 › All the Pretty Little Horses (the Inmost Light)

Current 93 › All the Pretty Little Horses (the Inmost Light)

cd • 13 titres • 56:18 min

  • 1The long shadows fall02:14
  • 2All the pretty little horses02:35
  • 3Calling for vanished faces I01:50
  • 4The inmost night02:16
  • 5This carnival is dead and gone03:10
  • 6The bloodbells chime02:58
  • 7Calling for vanished faces II04:10
  • 8The frolic08:10
  • 9The inmost light01:45
  • 10Twilight twilight nihil nihil (for Thomas Ligotti who has seen the blood bells shine08:21
  • 11The inmost light itself09:28
  • 12All the pretty little horses02:34
  • 13Patripassian05:50

extraits audio

informations

Londres, Angleterre, 1995-1996

line up

John Balance, Michael Cashmore, Nick Cave, David Kenny, Steven Stapleton, David Tibet, Joolie Wood, Timothy d'Arch Smith, Lilith, Geoff Cox-Doree, Salamah Binti Isa, David Rowlands

chronique

  • dark-folk

Pièce centrale de la trilogie ‘the inmost light’ initiée avec ‘The long shadows fall’ en 1995 et achevé en 1996 avec ‘The starres are marching sadly home’, tous ces adorables petits chevaux constituent une fois de plus un coup de maître du sieur Tibet et de sa bande, avec quelques réminiscences de l’album ‘Of ruine or some blazing starres’ sorti en 1994. Entre longues plages monotones aux voix distantes (‘Where the long shadows fall’, ‘Twilight twilight…’, ), du Tibet délirant (‘The inmost night’) et ballades folk (‘All the pretty…’ dont une version avec rien de moins que Nick Cave au chant ! ‘The bloodbells chime’, ‘The frolic’…), la preuve est faite que, malgré quelques égarements dans sa discographie (surtout maintenant en fait), Tibet sait toujours accrocher l’auditeur avec ses ambiances uniques et une volonté inébranlable de provoquer l’émotion. Et ça, ça n’est pas donné à tout le monde !

note       Publiée le lundi 25 août 2003

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "All the Pretty Little Horses (the Inmost Light)" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "All the Pretty Little Horses (the Inmost Light)".

notes

Note moyenne        44 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "All the Pretty Little Horses (the Inmost Light)".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "All the Pretty Little Horses (the Inmost Light)".

Sartoris Envoyez un message privé àSartoris

Je l'écoutais hier soir en lisant du Moorcock et j'ai été très troublé en écoutant pour la xième fois Bloodbells chime. Un sous-texte à connotation sexuelle est apparu ... changeant la représentation que j'avais de ce morceau, plein d'imaginaire fantastique enfantin. Est-ce l'influence délétère de Moorcock ? L'influence de la tisane ? En tout cas, même après des années, ce disque reste fascinant et capable d'entrainer l'auditeur dans l'imprévu.

Note donnée au disque :       
ProgPsychIndus Envoyez un message privé àProgPsychIndus

Si celui là te plait , essaie plutôt "Of Ruine Or Some Blazing Starre"

saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

Hey mais il est génial celui là ! Pourquoi ai-je commencé avec TPM, qui m'a éloigné de ce groupe pendant pas loin de 20 ans ?

taliesin Envoyez un message privé àtaliesin
Poky se met à Current ! C'est un grand jour ! ;-) J'aime le répéter, il s'agit de mon album favori, le summum de leur discographie pour moi. Et puis aussi cette pochette magnifique tout à fait idoine à ce concept d'enfance innocente, naïve, idéale quoi, perdue à tout jamais...
Note donnée au disque :       
kama Envoyez un message privé àkama
En effet l'enchainement Carnival/Blood bells est une des plus belle chose qui m'ai été donné d'entendre. Ou alors c'est The Frolic. mBref album majeur pour tous ceux qui ont grandis trop vite.