Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › No New York

Compilations - Divers › No New York

cd | 16 titres

  • 1 Dish It Out [3:17]
  • 2 Flip Your Face [3:13]
  • 3 Jaded [3:49]
  • 4 I Can't Stand Myself [4:52]
  • 5 Burning Rubber [1:45]
  • 6 Closet [3:53]
  • 7 Red Alert [0:34]
  • 8 I Woke Up Dreaming [3:10]
  • 9 Helen Fordsdale [2:30]
  • 10 Hairwaves [3:43]
  • 11 Tunnel [2:41]
  • 12 Puerto Rican Ghost [1:08]
  • 13 Egomaniac's Kiss [2:11]
  • 14 Lionel [2:07]
  • 15 Not Moving [2:40]
  • 16 Size [2:13]

enregistrement

Big Apple Studio, New York City, USA, printemps 1978

line up

Jody Harris (James Chance And The Contorsions, guitare), Arto Lindsay (DNA, guitare, chant), Ikue Mori (DNA) ( batterie), George Scott (George Scott III ; James Chance & the Contorsions) (basse)James Chance And The Contortions, Dna, Lydia Lunch, Teenage Jesus & The Jerks/ Beirut Slump, James Chance (James Chance & the Contorsions, saxophone, chant), Don Christensen (James Chance & the Contorsions, batterie), Pat Place (James Chance & the Contorsions, slide guitare), Adele Bertei (James Chance & the Contorsions, orgue Acetone), Gordon Stevenson (Teenage Jesus & the Jerks, basse), Bradley Field (Teenage Jesus & the Jerks, batterie), Sumner Cane (MARS, guitare, chant), Mark Cunningham (MARS, basse, chant), Nancy Arlen (MARS, batterie), China Burg (MARS, guitare, chant), Robin Crutchfield (DNA, orgue, chant)

remarques

Pressage cd japonais, le lp original fût publié à l'époque sous Antilles, un sous label de Island.

chronique

Une fois n'est pas coutume, j'ai la grande chance de pouvoir vous parler d'une compilation que l'on peut qualifier en tout point de séminale. Nous sommes en 1978, et le projet "No New York" se donnait pour seul but de devenir le manifeste de la scène No Wave qui sévissait alors dans la grande pomme. Avec la férocité et la désinvolture du punk, les artistes à s'inscrire dans ce mouvement affichaient pourtant tous des prétentions bien plus honorables que les milliers d'agitateurs écervellés, fier d'exhiber leurs épingles à nourrice, qui saturaient la place. Cette musique est aussi grotesque et dérangeante, mais si elle est moins viscérale et moins motivée par un semblant d'instinct de survie, elle est aussi particulièrement fouillée, tordue, volontairement entravée. Généralement, les dissonances et les accords foireux abondent dans un maelström sonore où le tout reste propulsé par un duo basse/batterie entêtant. Sur la quantité invraissemblable de groupes adoptant ce profil, seuls quatre ont été retenus par Brian Eno, producteur de l'objet mythique, afin d'occuper chaque face du disque. La face A nous introduit au funk perturbé de James Chance & The Contortions et le punk nihiliste des Teenage Jesus and the Jerks où l'on retrouve une jeune mais déjà délurée Lydia Lunch. Soit une suite de titres dont on a pu retrouver les échos jusqu'à aujourd'hui au travers de groupes comme Pere Ubu, Devo, les Talking Heads pour les plus anciens, voire God is Your Co-Pilot!, Uzeda ou même Shellac pour les plus récents. Mars et D.N.A. se partagent la face B, encore plus cinglée que la précédente. Alors que Mars, mené par Mark Cunningham, pratique un garbage rock apocalyptique complètement destructuré, D.N.A. fait office d'un retour à une certaine forme de normalité en compagnie de, jugez plutôt, Arto Lindsay (futur Lounge Lizards) et Ikue Mori (une désormais habituée du label Tzadik). "No New York" permet de savourer une tranche d'histoire qui, paradoxalement, donne l'impression qu'elle n'a jamais été véritablement tournée.

note       Publiée le jeudi 18 septembre 2003

partagez 'No New York' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "No New York"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "No New York".

ajoutez une note sur : "No New York"

Note moyenne :        19 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "No New York".

ajoutez un commentaire sur : "No New York"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "No New York".

DesignToKill › dimanche 23 mars 2014 - 16:14  message privé !

I wanna dish it out !

Note donnée au disque :       
boumbastik › mercredi 16 mars 2011 - 12:49  message privé !

James Brown and no wave fucking together ==> James Chance ! On peut même danser sur James Chance ? Mieux : il FAUT danser sur James Chance ! T'façon impossible de faire autrement. J'attends que ça, de pouvoir gigoter mon popotin et mes membres outta control : en concert le 2 avril 2011 à Bordeaux. CONTORT YOURSELVES !!!!

Twilight › mercredi 25 août 2010 - 20:28  message privé !
avatar

Enfin, elle est mienne...Quelle perle rugueuse que cette compilation, urbaine et torturée en diable. Ce devait être quelque chose de voir ces groupes sur scène à l'époque.

Note donnée au disque :       
dariev stands › jeudi 25 juin 2009 - 20:02  message privé !
avatar

tu les rammasses, s'il te plait, d'ailleurs. ça fait désordre (maybe pour Mars, DNA j'étais sur que ça y'étais pourtant ! je m'y collerai)

empreznor › jeudi 25 juin 2009 - 19:43  message privé !

ça serait cool que les artistes de ce split/compil soient referencés, si on cherche D.N.A. ou Mars sur guts, on se casse les dents.

Note donnée au disque :