Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIndra › The Call Of Shiva Vol. 1

Indra › The Call Of Shiva Vol. 1

5 titres - 72:55 min

  • 1 Pole Shift 12:57
  • 2 Great Ancient Gods Are Coming 11:30
  • 3 In Search for a New Land 20:46
  • 4 Sinai (original edit) 14:59
  • 5 Magic Circle 12:43

line up

Indra : Synth Virus KC, Virus Classic, Crono X3, Intakt, Kontakt2, Reaktor5, Absynth3, Synful Orchestra, M42 Nebula, Ultrafocus, Z3ta & percussions

remarques

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique berlin school

Lorsque vous regarderez la pochette de The Call of Shiva, autant les volumes 1 que 2, ne vous laissez pas berner par cette pochette aux allures mythique Indien. Loin d’être inspiré par une quelconque religion Hindoue, The Call of Shiva est un cd puissant aux mouvements aléatoires et complexes dans une atmosphère survoltée. L’un des bons albums qui respecte l’essence de la Berlin School, jusqu’à la plus éloignées de ses frontières imaginaires, que j’ai entendu depuis fort longtemps. Un voyage intemporel, avec la sonorité d’aujourd’hui, que peu d’artistes sont capables de nous faire vivre. Indra persiste, et signe un autre monument de MÉ. Lui qui commence à nous habituer de ses petits chefs d’œuvres.
Pole Shift démarre avec une ligne séquentielle carillonnée qui voltige avec grâce et voluptuosité, sur un mouvement spiralé qui monte et descend en douceur. Claquantes, les percussions maintiennent un tempo nerveux qui modifie subtilement sa course sur des notes limpides, qui se détachent du mouvement séquentiel. Un beau Berlin School, avec toute sa noblesse, sur un rythme qui dérape pour croiser une atmosphère vaporeuse, histoire de refaire ses forces et repartir avec plus de luminosité. Sur une mer cosmique, aguichée par des sirènes astrales, Great Ancient Gods Are Coming flotte sur un doux mouvement atmosphérique. Le synthé berce ses lames orchestrales avec profondeur et sérénité, alors qu’un superbe séquenceur émerge et agite la marée, qui tourbillonne en se repliant sur ses sillons.
L’intro d’In Search for a New Land fusionne une séquence modérée, genre Polar Shift, avec la quête vaporeuse de Great Ancient Gods Are Coming. Un alliage parfait qui démontre la subtilité des genres chez Indra. Le mouvement progresse sur un souffle mellotronné discret jusqu’à la 9ième minute, où une brève pause atmosphérique ramène le mouvement à la case départ. C’est sous d’intenses roulements de percussions et un tempo ‘’groovy-jazz‘’ que le titre repart. Encore sous le joug du génie Roumain, nous entendons la séquence permuter à nouveau pour devenir plus suave et reprendre son mouvement initial avec plus de mordant. Un excellent titre où Indra nous démontre son habilité à évoluer sur des rythmes complexes avec limpidité et aisance. Sinai débute avec une pulsation séquentielle endiablée. Un rythme débridé, nourri par de superbes effets sonores métalliques et un synthé aux fragrances Arabes qui souffle des solos tortueux. Indra joue avec les rythmes et développent des atmosphères industrielles sur une texture sonore aux ornements d’un Moyen Orient très conservateur. Un titre puissant qui étonne par la spontanéité des tempos et qui mystifie par sa beauté exotique. On se remet à peine de cette séquence survoltée que Magic Circle nous entoure d’une aura séquentielle tout aussi puissante. Nerveuse, une ligne séquentielle basse et mordante serpente un mouvement vrillant qui joue avec les tempos, aussi flexibles et imprévisibles que des montagnes russes. Tantôt frénétiques, tantôt atmosphériques, les rythmes s’entrecroisent pour terminer ce bal des insoumis à une rectitude rythmique sur des hymnes ‘’trance ‘’. Un excellent titre pour terminer un opus percutant qui plaira à tout amateur de MÉ, tant la Berlin School que la progressive.

note       Publiée le mardi 3 octobre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Call Of Shiva Vol. 1".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Call Of Shiva Vol. 1".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Call Of Shiva Vol. 1".

Phaedream › jeudi 5 octobre 2006 - 13:38  message privé !
avatar
Non, pas tout à fait...C'est un mec...tout ce qu'il y a de plus mec, sans voix
Note donnée au disque :       
Dun23 › mercredi 4 octobre 2006 - 11:07  message privé !
C'est con ce que je vais dire mais, Indra, c'est pas une bombe blonde qui se tremousse en prétendant chanter sur de la soupe vaguement technoide?