Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIndra › Flux-Live

Indra › Flux-Live

5 titres - 73:25 min

  • 1. Forte (22:44)
  • 2. Echo (13:34)
  • 3. High Message (16:56)
  • 4. Inner Thinking (11:31)
  • 5. Serpent Blues (8:38)

line up

Indra : Keyboards & Synthétiseurs Marius Baras : Keyboards & Programmation

remarques

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique berlin school

Enregistrement à Constanza, en Décembre 1994, Flux fut d’abord distribué pour la 1ière fois en 95. Onze ans plus tard, le titre est dépoussiéré et remixé pour le plus grand plaisir des nouveaux amateurs d’Indra. Forte nous ouvre la voie avec un doux intro atmosphérique entouré de belles nappes synthétiques. Vers la 6ième minute un piano se fait entendre aux travers des arrangements orchestraux. La mélodie progresse sur une couche symphonique qui fait une place à une ligne séquentielle basse et tournoyante. Une ligne rythmée, entourée de percussions, d’effets sonores et de notes isolées qui glanent une mélodie. Comme des claques au vent, les percussions roulent et se chamaillent avec un synthé en déroute. Ça donne l’effet d’une douce cacophonie stylisée qui se termine en douceur, avec des soubresauts de peaux de tambour et des arrangements orchestraux. D’ailleurs la finale est superbe, craquant sous l’effet des percussions la séquence baisse d’une coche et le tempo se délie les airs, avançant d’un pas plus sensuel. Echo débute plus en douceur. Un léger synthétiseur scrute l’horizon, y entendant des tintements. En mode attente, il se moule aux caprices des atmosphères et souffle une mélodie nostalgique. Statique le synthé souffle plus haut, plus dense à la recherche d’une séquence. Et cette ligne fait son apparition. Imbibée de notes isolées, la séquence épouse un rythme retenu et se superpose sur une ligne plus éthérée et la mélodie prend plus de panache. Une 3ième ligne s’ajoute et Echo répond à ses assises. Un titre en constante évolution sur un rythme retenu. J’ai bien aimé, c’est très Berlin School. Surtout la pesanteur de la finale. High Message offre un soyeux début synthétique. Un genre de ballade romanesque cosmique. C’est très doux, très ambiant. Excellent pour un beau dodo jusqu’à ce que les notes deviennent plus graves en mi parcours. Les oreilles aux aguets, le synthé nous inonde d’une épaisse nappe qui zigzague et de puissantes notes, mariées à de juteuses percussions, résonnent dans une écho sidérale. L’effet est splendide. Nos sens sont imbibés d’une musique riche qui se dandine sur des cordes de violons. Les arrangements sont superbes, une autre belle pièce. Inner Thinking est bâtie dans le même moule. Une intro moelleuse sur un synthé mellotroné. La flûte est aussi discrète que charmeuse et bat la mesure sur des roulements de percussions indisciplinés. En suspension le titre avance lentement sur un cosmos stagnant. Douce, la musique s’anime sur une bonne ligne séquentielle en boucle passé la mi-temps. Le rythme augmente sur des percussions claquantes et un tempo hypnotique secoué par irruptions d’arrangements orchestraux. De la façon dont on écoute, ses coups d’orchestre peuvent déranger. Si on est en mode relaxation, ça cogne sec et ça agace. En mode vigilance aux aguets, ça peut se tolérer. Moi j’étais en mode relaxation…Serpent Blues est une finale à la Jarre. Une six-cordes gémit et construit son rythme sur un genre de samba aseptisé. Un peu à la façon qu’Oxygène et Équinoxe se terminent. Un peu comme Jarre finissait ses spectacles en 80.
Sans être génial Flux s’écoute bien. J’ai passé d’agréables moments, surtout pour les 3 premiers titres, le reste étant à mi chemin entre les atmosphères et les mélodies. Un bon cd harmonieux qui plaira aux amateurs de Berlin School style Klaus Schulze.

note       Publiée le dimanche 11 juin 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Flux-Live".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Flux-Live".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Flux-Live".