Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMerzbow › Animal magnetism

Merzbow › Animal magnetism

5 titres - 74:06 min

  • 1/ Animal magnetism
  • 2/ Quiet men
  • 3/ Super sheep
  • 4/ A ptarmigan
  • 5/ Pier 39

enregistrement

2003.

line up

Masami Akita (MA-computer, guitare).

remarques

chronique

Cette parution récente de Merzbow à base de guitare électrique, qui se veut un nouvel hommage aux musiques rock de son enfance, m'avait tout d'abord un peu laissé sur ma faim. Non pas que les murs soniques qui se dressent devant nous ne soient pas imposants (pour une première approche de Merzbow, ça vous mettra quand même une sacrée gifle), mais disons que je m'étais attendu à quelque chose de plus puissant et original de la part du compositeur de "Venereology" et de "Aqua necromancer", qui désormais a abandonné les sources analogiques pour travailler à partir d'ordinateurs. Et puis, à réécouter ce disque, voilà-t-il pas que je suis en train de prendre mon pied, que je redécouvre les vertus hypnotisantes de cette musique qui relève à la fois de la haute technologie et de la transe primitive. Est confirmé pour moi cet enrichissement récent de la noise de Merzbow, son côté plus "mélodique" (hem...) qui ne renonce pourtant absolument pas à ses partis-pris extrêmes. La première longue plage est sous-tendue par une pulsation organique dans les fréquences les plus basses. Là-dessus se greffe une tempête de guitares au son distordu à l'extrême, qui font jaillir cette fameuse barrière "physique" propre à la musique de Merzbow, qu'il nous faut franchir pour être véritablement emportés. Les couches sonores se densifient progressivement. Le Japonais élève chez lui des poulets ; on en perçoit ici les caquètements, qui se mêlent parfaitement aux beats en forme de marteau-piqueur et aux déchirements guitaristiques. Ceux-ci connaissent de multiples variations, changements d'intensité et de nature, qui rendent le résultat excitant au possible. Putain, impossible de s'ennuyer une seconde en écoutant ça. Les poulets de Masami frappent fort. A écouter "maximum loud", bien entendu... "Quiet men" est également hallucinant, dans un registre metal rock encore plus prononcé, qui se fonde sur le tronçonnage de plusieurs riffs de guitare, puis qui amorce un virage vers les stridences du premier mouvement (les poules sont toujours de la fête, accompagnées par des moutons et des chèvres). Des infra-basses au rythme tribal concluent la chose. "Super sheep" change une nouvelle fois de registre, avec une grêle d'électrons qui s'abat sur notre tête, et des boucles plus rapides et plus technoïdes. Le quatrième mouvement offre un temps de répit : des masses sombres s'y meuvent lentement, laissant place à une atmosphère lourde et menaçante. Puis les nuages noirs accumulés au-dessus de nous éclatent - mais la coloration de ce titre reste bien différente de ce qui précède. Merzbow cherche plus que jamais à varier ses textures de sons à l'intérieur-même d'une oeuvre, à dramatiser son propos. Ainsi "A Ptarmigan" prend-il la forme d'une formidable montée en puissance, terminée par un cut qui dit bien l'impossibilité d'un achèvement (comme dans la musique répétitive du Philip Glass des débuts). Pareil pour la conclusion, "Pier 39" : elle se distingue clairement du reste : guitare acoustique, douceur sensualiste, traitement des boucles sonores par une texture "aquatique". Finalement, n'en déplaise aux grincheux qui regrettent le passé, ce disque est de bout en bout une merveille. (La note est sans importance.)

note       Publiée le mercredi 28 septembre 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Animal magnetism" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Animal magnetism".

notes

Note moyenne        13 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Animal magnetism".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Animal magnetism".

Solvant Envoyez un message privé àSolvant

Pauv' p'ti Jésus Enfant d'Marie Né dans l'écurie, Sur la paille flétrie, C'est-y pas affreux ? Pauv' ti Jés' Les Juifs l'ont eu, L'z-ont craché d'ssus, L' ont mis tout nu, C'est-y pas affreux ? Vendu , battu, pendu, Pauv'ti Jés' Mais t'es revenu ! T'es né nippon ! Ton chant dissolve le plomb ! Eprouve le fion des médiocres ! Tu es l'anti-matière ! Epouse tes Fidèles ! et Brûle les infidèles !

Note donnée au disque :       
Solvant Envoyez un message privé àSolvant
Totalement immense. Un lien avec "KK Null & Daniel Menche- Raijin" serait logique.
Note donnée au disque :       
juj Envoyez un message privé àjuj
bah écoute ... ça me fait penser à la blague du sado et du maso ; le maso dit "fais-moi mal !" , le sado répond "nan !"
M-Atom Envoyez un message privé àM-Atom
comme dis plus bas, faut être maso pour apprécier un truc pareil...euh quelqu'un pourrait me détacher du radiateur brulant!!!
Note donnée au disque :       
Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar
"Ils se disent qu'ils pourraient faire le même en retournant leur machine à laver" Ma mère dit qu'elle fait pareil en allumant son aspirateur