Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSunn O))) › 3: Flight of the Behemoth

Sunn O))) › 3: Flight of the Behemoth

cd • 5 titres • 51:31 min

  • 1Mocking Solemnity
  • 2Death Becomes You
  • 3O))) Bow 1
  • 4O))) Bow 2
  • 5FWTBT

enregistrement

The Gas Chamber, entre Avril 1998 et Novembre 2000

line up

Greg Anderson, Stephen O'malley

Musiciens additionnels : Merzbow, G. Stuart Dahlquist (alias Bootsy Kronos) (basse 5), Aspirin Feat (batterie 5)

remarques

Au sujet de la pochette de ce disque présentée ici, que d'aucuns ne se garderont de me faire remarquer qu'elle n'est pas la bonne... Voyez-vous (nd : avis aux personnes qui n'ont pas de temps à perdre : généralement quand je commence une phrase par "voyez-vous" c'est que ce que je vais dire va être ultra rébarbatif et très lourd), en compagnie de musicologues passionnés comptant parmi eux l'inspecteur en chef et camarade Gestahl (que je salue humblement), nous avions remarqué que sur premiers exemplaires du disque, figurait entre autres dans le booklet "dépliant" du disque une photo d'un reçu d'ordonnance incriminant probablement l'incriminé Ozzy Osbourne dans ce qui fut sans doute une sombre histoire de bronchite coriace (on peut d'ailleurs en faire une chouette contrepétrie)... Toujours est-il qu'après investigation plus poussée, nous remarqûmes que ladite photo avait été découpée par les coupables monsieur G. et monsieur S. de l'entreprise dite S. L. sur les derniers pressages des objets, avec plus ou moins de classe (plutôt moins que plus), et surtout particulièrement discrètement (un aveugle n'y aurait vu que du feu, par exemple). Évidemment cet acte primitif et barbare a eu pour conséquence misérable de ruiner la jaquette d'origine de la chose, dont le Behemoth s'est trouvé coupé en deux en plus de trôner au dessus d'un ridicule "NNO)))"... Et bien voilà, étant l'heureux possesseur d'un de ces objets, j'ai préféré vous scanner l'arrière du booklet, qui est présenté sans le moindre scrupule comme la jaquette d'origine sur lesdits objets / sur les derniers pressages, ce qui me paraissait toujours mieux que le scan de la moitié de la pochette, ou encore les images aux couleurs douteuses qu'on peut piocher un peu partout sur le net...

chronique

Styles
ambient
drone
ovni inclassable
Styles personnels
drone doom / noise

Commençons cette chronique par une petite devinette : quelle sorte de disque donnent la collaboration entre un type chiant, un type groove, et un type japonais ? Et bien je vous le donne dans le mille, précisément ce que vous en attendez : un truc chiant, ou groove, ou japonais... Flight of the Behemoth, pour ceux qui n'auraient pas suivi, est donc le fruit de la collaboration entre ce fameux type chiant, incarné pour l'occasion par SOMA, ce joyeux type groove, joué par le chanceux Greg Anderson, et ce type bêtement japonais, réquisitionné pour l'occasion et répondant au doux nom de Masami Akita (que vous aurez le soin de renommer Merzbow, ou au contraire de lui laisser le qualificatif de type japonais selon votre humeur du moment). Flight of the Behemoth, ou le retour de la quête éperdue du vrombissement guitaristique le plus extrêmiste possible, le plus assomant, et en l'occurence, en y ajoutant une petite dose de terreur... Présentons aimablement les choses avec plus de précisions à ceux pour qui les initiales impromptues s.o.m.a.d.r.o.n.e. n'évoqueraient rien de plus que la marque d'un transat allemand de mauvaise qualité... Bref, Sunn fait partie de cette bande de joyeux drilles des temps modernes, enfantés de ces si chères têtes blondes Carlson & Preston (pas non plus la marque d'un tourne-broche américain des années 20, loupé !), qui ont pour ambition de faire vrombir leurs guitares et leurs amplis le plus longtemps possibles, tant qu'à faire, en vous faisant vomir vos trippes sous l'effet nauséique des vibrations sonores quasiment palpables, chaleureuses mais mortelles qui s'en dégage... C'est tout ? Oui c'est tout. Ah non, précisons les quelques options choisies par le groupe sur Flight of the Behemoth : flippant et terrifiant. Ahum, alors voilà. Le voyage commence par deux longues plages de drone pur, presque planant (en langage normal : 20 minutes de distortion au son de moteur à réaction), un long flux sonore ininterrompu histoire de vous plonger gentillement et doucement dans le bain de façon rassurante... Ceci avant que l'ami Merzbow ne viennent prendre les choses en main : il defonce votre porte d'un coup de bélier, et vous massacre violemment à coup de scie électrique au moment où vous plongiez avec aisance la tête dans l'eau de votre bain, et ce, en précisemment 2 pistes de 10 minutes chacunes... Ceci bien entendu, tandis que la prof d'histoire de l'art de l'étage du dessous s'efforce insupportablement de retranscrire l'idée du dadaïsme sur un clavecin de mauvaise qualité, dont elle n'a, qui plus est, jamais su joué, et ce en martelant au hasard les touches de l'engin le plus violemment possible, ce qui lui convient parfaitement (manquerait plus que les gosses chialent tiens !). Quoi de plus juste pour terminer l'aventure qu'une dernière pièce de drone épique et macabre (si si), sur lequel vient se greffer une batterie gentillette, et des borborygmes lointains de source nom identifiée, évoquant irrémédiablement le discours d'un prêtre se goinfrant d'hosties en preparation du discours de votre enterrement, le tout passant en version ralentie, d'une lenteur qui dépasse l'entendement... Et bien ma foi il suffisait de demander... Toujours est-il que FotB est un disque atomique et râpeux, aux vrombissements Earthien et aux bidouillages Merzbowesques d'une qualité irréprochable et toutefois joyeusement accessible (pour celui qui... enfin l'histoire de la vase là, dont je vous avais parlé), l'impression juste, de se ballader sur le dos d'un Behemoth justement... Même si, la faute d'un des trois types qui n'a pas voulu lâcher le morceau je suppose, Crash of the Behemoth aurait été un titre sans doute incommensurablement plus approprié...

note       Publiée le mercredi 15 septembre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "3: Flight of the Behemoth".

notes

Note moyenne        33 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "3: Flight of the Behemoth".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "3: Flight of the Behemoth".

saraph › jeudi 28 mars 2013 - 12:06  message privé !

Troisième Leçon de ténèbres: -Dieu,ce dépotoir de nos rêves Jean Rostand/Carnet D'un Biologiste

cyberghost › vendredi 4 juin 2010 - 01:55  message privé !

Cette petite séquence de piano hystérique a malheureusement été récupérée d'un album de Ramleh, ça brise un peu l'impression d'inventivité que j'avais de ce disque, d'autant qu'elle est aussi sur fond dronisant dans son morceau d'origine

Note donnée au disque :       
p2h › vendredi 12 mars 2010 - 13:00  message privé !

Je suis en train de l'écouter, vraiment un bon boulot ! à noter que O))) Bow 1 a été utilisé pour une pub de jeans

Note donnée au disque :       
cyberghost › vendredi 17 avril 2009 - 10:19  message privé !

Haha, énorme Saïmone...
De quoi se foutre dans l'ambiance en somme

Note donnée au disque :       
empreznor › jeudi 16 avril 2009 - 23:49  message privé !

moi ça me fait aimer mon boulot d'asocial...