Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesYOtomo Yoshihide's New Jazz Quintet › Flutter

Otomo Yoshihide's New Jazz Quintet › Flutter

cd | 5 titres

  • 1 Modulation for High Tone (10:26)
  • 2 Drift / Les (7:11)
  • 3 Serene (7:30)
  • 4 Spin (3:32)
  • 5 Night Lights / Density (22:05)

enregistrement

All music by Yoshihide Otomo, except "Les" and "Serene," by Eric Dolphy, and "Night Lights," by Gerry Mulligan. Recorded by Yoshiaki Kondo at GOK Sound in Tokyo, February 2000 Mixed by Yoshiaki Kondo at GOK Sound in Tokyo, April 2000, and by Yoshihide Otomo at A-102 Studio in Tokyo, July 2000-February 2001 Produced by Yoshihide Otomo

line up

Mizutani Hiroaki (double bass), Tsugami Kenta (alto sax), Kikuchi Naruyoshi (tenor sax), Otomo Yoshihide (electric guitar, electronics, sho samples (5)), Yasuhiro Yoshigaki (drums, trumpet (5))

Musiciens additionnels : Merzbow (EMS synthesizer (3)), Sachiko M (sine waves (1-2, 5))

chronique

Styles
electro
jazz
free jazz
Styles personnels
free

Yoshihide est un éclectique insatiable. Non content de faire partie des plus grands musiciens et artistes de 20e siècle (citons l'incontournable Ground Zero par exemple), Otomo, prit d'une envie de retour au source, monte son propre quintet de jazz (à tendance free tout de même), histoire de montrer qu'il n'est pas qu'un fou japonais parmis tant d'autres, et qu'il sait aussi composer de magnifiques pièces de jazz. Sur ce premier album, aidé par les incroyables Kenta Tsugami et Naruyoshi Kikuchi, Otomo se paye le luxe de revisiter Eric Dolphy (dont l'album "Out of Lunch", chroniqué ici même par Proggy, fait sans doute partie des plus grands disques du jazz de tout les temps) et Gerry Mulligan (que je ne connais pas !), d'inviter Masami Akita (Merzbow pour les intimes) pour que celui-ci distille ses couches bruitistes (discrètes et hypnotiques) sur fond de jazz de cabaret ("Serene"). L'inusable Sachiko M (toujours dans les parages) se paye le luxe de saborder la composition "Modulation for High Tone" en installant une fréquence aigus monotone tout le long de morceau, pour un rendu insupportable et carrément agaçant. Cette fréquence est tellement stridente qu'il est presque impossible d'écouter le titre en entier. C'est bien là le seul défaut de cet excellent disque, qui mêle habilement délire nippon électronique et jazz de haute volée, ambiance glauque ("Night Lights / Density") et sensualité dépravée vulgaire ("Serene"). Un excellent disque pour des soirées feutrées dévergondée et un peu folle.

note       Publiée le samedi 19 juin 2004

partagez 'Flutter' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Flutter"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Flutter".

ajoutez une note sur : "Flutter"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Flutter".

ajoutez un commentaire sur : "Flutter"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Flutter".

NevrOp4th › vendredi 6 août 2010 - 13:01  message privé !

Moi j'aime carrément ce que Yoshihide fait avec son quintet qu'avec Ground Zero , moins bordélique et "ovniesque".

Seb de Super › mardi 15 juin 2010 - 18:52  message privé !

Modulation for High Tone est idéal pour se préparait à regarder et écouter surtout un match de la coupe du monde.

GinSoakedBoy › dimanche 26 avril 2009 - 21:21  message privé !

Loin d'être mon préféré d'Otomo, Sachiko M massacrant en effet le meilleur morceau, les albums lives le surpassent largement à mon avis. je préfère encore plus ce qu'il fait avec son orchestre, sa relecture de Out to lunch est jouissive.

Note donnée au disque :       
saïmone › vendredi 28 mars 2008 - 13:21  message privé !
avatar
Je ne l'ai jamais réecouté... hahaha...
Solvant › vendredi 28 mars 2008 - 03:05  message privé !
Je ne l'avais pas du tout aimé lors de ma seule écoute en .. 2003. Je vais le réécouter ce week-end..