Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMerzbow › Door open at 8 AM

Merzbow › Door open at 8 AM

7 titres - 55:20 min

  • 1/ Intro (1:30)
  • 2/ Tony Williams Deathspace (2:18)
  • 3/ Jimmy Elvins in traffic (9:49)
  • 4/ Lyons wake (10:45)
  • 5/ Door open at 8 AM (3:17)
  • 6/ The Africa brass session vol. 2 (19:51)
  • 7/ Metro and bus (7:50)

enregistrement

2000

line up

Masami Akita (réalisation sonore)

remarques

chronique

Styles
electro
indus
noise
Styles personnels
psyche-noise/noisy free jazz

Si vous aimez les murailles sonores de Merzbow, sa tendance noise la plus hardcore et extrêmiste, alors cet album n'est sans doute pas pour vous. Il se situe en effet nettement dans la lignée des oeuvres à l'architecture plus complexe, produisant leur matière à partir de samples plus identifiables qui tournent en boucle et génèrent la pulsation ; oeuvres au son clair, qui se jouent des silences et proposent des lignes de fuite. Dans la continuité d'"Aqua necromancer" paru deux ans plus tôt, qui était l'hommage du Japonais au rock progressif ayant bercé son adolescence, voici une autre page de l'histoire de la musique revisitée par notre iconoclaste nippon : le jazz avant-gardiste des sixties, celui d'Ornette Coleman, de John Coltrane ou de Tony Williams, avec une obsession plus particulière pour ses batteurs... De fait, c'est l'usage de lignes de basses, guitares, piano, mais surtout et essentiellement de batteries échantillonnées, qui donne ses formes les plus palpables à cette musique : le rythme, ou plutôt la liberté rythmique, l'éclatement des structures, la perte des repères... voilà ce qui domine ici. Maintenant, ne vous attendez pas à je ne sais quel remix de "Emergency" ou des "Africa brass sessions", hein, ça reste du Merzbow pur jus : des fulgurances sonores balancées sur une transe diabolique, mais qui prennent leur point de départ dans un cha-ba-da fantômatique d'Elvin Jones ou dans la distorsion réverbérée d'un son de cymbale ride. Après une introduction "coup de poing dans la gueule", voici qu'arrive le martèlement hypnotique de "Tony Williams Deathspace" (comme c'est spirituel...), bientôt noyé par des sirènes et autres mugissements indus. Puis viennent les beats concassés et étriqués de "Jimmy Elvins in traffic", rythmique à laquelle s'ajoute une basse taquine, sublimée de temps à autre par des buzz et autres petits bruitages de guerre des étoiles. "Lyonswake" swingue presque quant à elle, et contient des breaks et des solos assez incroyables (je veux dire dans un tel contexte). Après les mignardises électro-acoustiques du titre suivant, c'est la pièce maîtresse (en tout cas par sa longueur) : "The Africa Brass Session Vol. 2", relecture coltranienne électro-psychédélique pour le moins flippée et ahurissante par moments (acmé de la douzième minute...). "Metro and bus" reprend là où "Tony Williams Deathspace" s'était arrêté, avec là encore quelques fulgurances inouïes au milieu d'un ensemble qui laisse circonspect. Vous l'aurez compris, il n'est pas évident de caractériser ce disque, atypique certes, mais qui ne parvient pas à tenir ses énormes promesses. Peu abouti au final, je trouve, il laisse sur un sentiment d'insatisfaction, malgré l'émergence d'un riff de guitare électrique bien saignant à la toute fin de l'oeuvre (un cadeau à qui le reconnaîtra).

note       Publiée le lundi 24 octobre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Door open at 8 AM".

notes

Note moyenne        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Door open at 8 AM".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Door open at 8 AM".

brighter_paëlla_now › lundi 9 août 2010 - 21:22  message privé !

le temps passe vite là dedans

Note donnée au disque :       
taliesin › lundi 7 juillet 2008 - 12:18  message privé !
Je l'ai justement réécouté 2-3 fois la semaine passée... Je lui mettrais bien un 6 finalement, mais alors je devrais pousser la cote d'autres albums à 7 ;-) Une oeuvre qui me fait un peu penser à une sorte de jumelle du superbe 'Aqua Necromancer'...
Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › samedi 5 juillet 2008 - 12:47  message privé !
avatar
"The Africa brass session vol. 2" = Dieu
Note donnée au disque :       
edwood.zero › mardi 3 juillet 2007 - 18:05  message privé !
J'aime bien cet album ! Je trouve que c'est une bonne entrée en matière (a mon avis) a l'univers si riche de Merzbow.
Note donnée au disque :       
taliesin › mardi 25 octobre 2005 - 12:44  message privé !
Et encore un album-hommage ! Et cette fois c'est le jazz qui est à l'honneur.
Note donnée au disque :