Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMerzbow › A.D.09.11.01.

Merzbow › A.D.09.11.01.

7 titres - 61:01 min

  • 1/ Radio Airplay (1:00)
  • 2/ Strike (12:02)
  • 3/ Strike 2 (13:54)
  • 4/ Burn or Die (7:28)
  • 5/ [] (1:00)
  • 6/ Dust and Ashes (24:37)
  • 7/ [] (1:00)

enregistrement

Tokyo, Japon, septembre 2001

line up

Merzbow (sampling, programmation, cris)

remarques

chronique

Styles
indus
ovni inclassable
Styles personnels
noise

Ce n'est certes pas l'entrée en matière la plus idéale à l'oeuvre de Merzbow, artiste inclassable s'il en est, mais la demande incessante des internautes réclamants ces chroniques et la triste actualité devait nous amener tôt ou tard à nous pencher sur ce disque déjà tabou qui a, jusqu'à présent, passé le plus clair de son temps à circuler sous les vestes. Les rumeurs les plus folles abondaient sur le net au sujet d'une improbable bande son d'horreur que l'on aurait prêté à ce septembre noir, et ni Napster ni Kaza n'ont été à même de couvrir la demande. Merzbow l'a fait ! En se plongeant le premier sur les évènements que tout le monde connaît et qui, très certainement, se révèleront être d'une importance capitale dans l'histoire de l'Humanité et son inéluctable déclin, Merzbow s'approche plus que jamais de l'essence même de la mortalité, essence même de son oeuvre. Bien sûr, on pourra trouver le procédé facile, procédurier et opportuniste. Ne nous voilons pas la face : il l'est. Mais ce désir morbide qui nous a tous poussé à l'époque à regarder sans cesse ces images de chaos et de destruction, même si certains de nous ont du mal à l'assumer, ce désir disais-je, c'est le même qui s'illustre dans cette heure insoutenable de cris, de bruits, de fureur et de tourment. Le déjà intenable "Never Again" de John Zorn sur son album de 1993 "Kristallnacht" passe désormais pour un exercice facile et désuet. Avec "A.D.09.11.01.", qui s'érige comme l'épitaphe d'une ère qui touche à sa fin, Merzbow se complait dans l'immonde et décortique et triture et malmène toutes les sources sonores, télévisuelles ou radiophoniques, qui couvraient à l'époque cette spectaculaire catastrophe. Ce qu'il y a de plus odieux et de plus épouvantable, c'est de se rendre compte à quel point l'artiste fût à ce point alerte pour tout de suite, dans une quasi simultanéité, se mettre en branle afin de capter tous les éléments qui allaient lui servir à fabriquer cette bande son de l'insoutenable. Merzbow est peut-être allé un pas trop loin, mais il révèle ici sa vraie nature : un charognard. Un croque-mort.

note       Publiée le mardi 1 avril 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "A.D.09.11.01.".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A.D.09.11.01.".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A.D.09.11.01.".

empreznor › jeudi 7 février 2008 - 11:54  message privé !
faut avouer qu'une sortie concptuelle de Merzbow sur 9.11, ça aurait été tout-à-fait possible.
Wotzenknecht › jeudi 7 février 2008 - 11:05  message privé !
avatar
ça a surtout permi de griller heirophant et Painkiller puisqu'ils ont consciensieusement continué leur notation de Merzbow sans même savoir si l'objet existe.
empreznor › jeudi 7 février 2008 - 11:00  message privé !
j'avais jamais vu ce poisson d'avril-ci. Au fait, ça serait sympa un poisson d'avril cette année!
Eliphas › lundi 15 août 2005 - 16:49  message privé !
Ce petit cd blague me fait pensez que chaque fois qu'il y a du Merzbow chez mon disquaire, y a un con qui le prend avant moi, mais vraiment 3 seconde avant ,et ça fait déjà trois fois que ça m'arrive!!!
taliesin › lundi 22 septembre 2003 - 07:52  message privé !
Taliesin loves Emil Beaulieau ;-))