Vous êtes ici › Les groupes / artistesCThe Cure › Bestival live 2011

The Cure › Bestival live 2011

détail des votes

Membre Note Date
Shelleyan      lundi 11 octobre 2021 - 07:35
Richard      lundi 11 octobre 2021 - 18:52
allobroge      mardi 12 octobre 2021 - 19:39

cd 1 • 16 titres

  • 1Plainsong
  • 2Open
  • 3Fascination street
  • 4A night like this
  • 5The end of the world
  • 6Lovesong
  • 7Just like heaven
  • 8The only one
  • 9The walk
  • 10Push
  • 11Friday I'm in love
  • 12In between days
  • 13Play for today
  • 14A forest
  • 15Primary
  • 16Shake dog shake

cd 2 • 16 titres

  • 1The hungry ghost
  • 2One hundred years
  • 3End
  • 4Disintegration
  • 5Lullaby
  • 6The lovecats
  • 7The caterpillar
  • 8Close to me
  • 9Hot hot hot !!!
  • 10Let's go to bed
  • 11Why can't I be you
  • 12Boys don't cry
  • 13Jumping someone else's train
  • 14Grinding halt
  • 1510:15 Saturday night
  • 16Killing another

enregistrement

Enregistré live le 10 septembre au Bestival 2011, Ile de Wight.

line up

Robert Smith (chant, guitare), Simon Gallup (basse), Roger O'Donnell (claviers) Jason Cooper (batterie)

remarques

chronique

La compilation de morceaux live, c’est un peu pour moi comme l’album avec un chanteur différent sur chaque morceau, je demeure circonspect même s’il existe comme en tout de notables exceptions. Du moins ici tient-on un vrai concert dans son intégralité (rappels compris) puisque ce double album rempli jusqu’à la garde, il faut le reconnaître, se présente comme une sorte de bilan d’un festival à l’Ile de Wight où les Cure ont joué en 2011. Il offre également l’occasion d’écouter trois chansons extraites des deux derniers disques en date (c’est trop peu à mon sens mais les festivals ne sont pas les meilleurs endroits pour les set-lists audacieuses) et marque le retour de Roger O’Donnelle dans le gang. On sait le groupe désormais abonné des grandes messes et plutôt perfectionniste niveau son, ce que confirme assez aisément ‘Bestival live 2011’. L’auditeur bénéficiera donc d’une qualité d’écoute optimale mettant notamment en avant l’extraordinaire jeu de basse de Simon Gallup (ce mec est décidément un pivot essentiel de la dynamique des compositions de son/ses comparses). Pour ce type d’exercice, j’aurais tendance à m’intéresser principalement aux titres les moins bons en studio pour vérifier si le relooking scène les enrichit davantage. The Cure ne sont pas du genre à saboter leurs grands morceaux ce dont témoignent largement les interprétations amples et prenantes de ‘Open’, ‘Fascination street’, ‘A night like this’, ‘The walk’ ou l’émouvant ‘Lovesong’; riches déjà en studio, ils ne sont pas de ceux opérant des changements majeurs pour la scène. J’ai toujours trouvé que ‘Friday I’m in love’ passait mieux en live, nouvelle confirmation, idem pour ‘Close to me’. Le grand gagnant demeure l’infect ‘Why can’t I be you’, relativement plaisant avec des claviers nettement moins moches qu’en studio, m’évoquant du coup davantage les Dexys Midnight Runners époque 'Too rye-ay' dans le rendu. Pour ‘Hot, hot hot’, l’affaire est perdue, l’écriture de base étant à mon sens lourdaude de base. Pour le reste, peu de réelle surprise mais de bons moments d’écoute. J’apprécie la version de ‘Boys don’t cry’ légèrement ralentie et nettement plus triste que l’original, pareil avec ‘Jumping someone else’s train’ vraiment efficace quand plus lente, servie par un clavier discret mais important; un plaisir aussi de trouver ‘Killing an arab’ dont le titre et la ligne ont été changés en ‘Killing another’ (stupide méconnaissance du politiquement correct !) bien acide et grinçante dans son jeu, ‘The Caterpillar’ belle dans cet écrin de scène (pour la première fois depuis 20 ans, précise le livret). Globalement, Robert Smith assure avec une belle palette émotionnelle, la batterie plutôt présente au mixage assure une touche dynamique; plus surprenante l’absence d’une deuxième guitare conférant du coup un aspect dépouillé pas désagréable (sur ‘The Forest’ par exemple, plutôt fantomatique) à certaines chansons, d’autant que Gallup équilibre cet aspect par la force de sa basse frisant le lead parfois. Une fois encore, rien à redire réellement sur la qualité du disque lui-même, plutôt sur la pertinence de sa sortie. Près de trois ans après son ultime opus studio (à ce jour), le combo est devenue une grosse machine à festivals qui ne donne plus vraiment de concerts en dehors, égrenant ses classiques avec certes force et conviction, un certain plaisir même, surtout vu le choix plutôt varié de la sélection, l’orchestration réduite, mais inutile de cacher qu’un peu de nouveauté ne serait pas malvenue. Ce ne sera pas pour cette fois, tant pis. Une belle carte postale semi-nostalgique, c’est déjà ça. 4,5/6

note       Publiée le lundi 11 octobre 2021

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Bestival live 2011".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bestival live 2011".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bestival live 2011".

Shelleyan › mardi 12 octobre 2021 - 20:58 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

@ Torquemada, Le côté dépouillé (une seule guitare) peut donner cette impression

Note donnée au disque :       
SEN › mardi 12 octobre 2021 - 20:42 Envoyez un message privé àSEN

le Cureaton 25 enregistré pour les 40 ans du groupe me parait être le meilleur live à écouter sur leurs dernières prestations scéniques !

Message édité le 12-10-2021 à 20:43 par SEN

torquemada › mardi 12 octobre 2021 - 20:38 Envoyez un message privé àtorquemada

Tout ce que j'en ai écouté m'a semblé affreusement mou : je ne sais pas si c'est la captation en plein air, l'absence de seconde guitare, le rodage de ce line-up, la setlist très consensuelle ou juste un jour sans... Pourtant The Cure est un groupe qui ne se ménage pas sur scène, mais là ça le fait pas du tout.

Kant › mardi 12 octobre 2021 - 13:03 Envoyez un message privé àKant

Nouvelles p’tites poules, nouveau boxon, mais toujours ce bon vieux Robert !

Richard › lundi 11 octobre 2021 - 18:52 Envoyez un message privé àRichard

Le groupe fait son job et il le fait plutôt bien. Et la voix de Smith, superbe !

Note donnée au disque :